Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu Papier/Pellicule
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

LE GOURMET SOLITAIRE

Manga publié par les éditions Sakka

Lui c'est un type ordinaire. Un mec qui va aux putes comme tout le monde, et qui n'aime pas les hippies. Un du genre à ne pas comprendre l'intérêt du bio. Pas vraiment pressé, profiteur des plaisirs quotidiens. Il a monté sa petite boîte qui tourne bien (et dont il est le seul employé) et il se souvient avec nostalgie de ses nombreuses aventures amoureuses passées. Tokyoïte, trentenaire, bien habillé et toujours conformiste, il pourrait être pro-CPE que cela ne nous étonnerait pas. Mais loin d'avoir le cafard, il est poussé par cette formidable envie de goûter, de découvrir, redécouvrir des mets qu'il connaissait. Restaurants, gargotes, snacks... Ce qui peut à première vue nous paraître futile, devient au fil de l'oeuvre, terriblement addictif, prenant, intriguant et... délicieux.

Carte postale gourmande au Japon

Il nous est tous arrivé, par une journée dominicale de désoeuvrement, de tomber sur l'émission Carte postale gourmande, où l'on suit les pérégrinations du présentateur à travers les restos de l'hexagone. Sans trop savoir comment, on est à chaque fois resté accrochés au petit écran, nos sens en éveil, une irrésistible envie de vider le rayon "épicerie fine" de l'hypermarché du coin... Découpée en 18 histoires, narrant chacune une expérience culinaire différente (mais pas toujours bluffante), l'oeuvre se construit petit à petit, donnant au lecteur l'envie d'en savoir définitivement plus sur la nourriture japonaise, sur ses lieux dédiés et sur ce personnage malgré tout énigmatique. De l'orgie gastronomique au simple bentô (panier-repas), on découvre au fil des pages une richesse allant nettement plus loin que ce que les simili-sushi bar de France nous faisaient entrapercevoir...

En d'autres termes, Le gourmet solitaire, c'est la profession de foi de deux amoureux de la bonne bouffe.

Plaisir de manger

Derrière cette accroche aux allures tellement éculées, faisant référence à un plaisir hédoniste qui s'est vu dilué dans la complaisance et le ridicule, des campagnes publicitaires aux magazines féminins, se trouve un des points majeurs du Gourmet solitaire. Lorsque l'on évoque le "plaisir hédoniste", il n'est nulle question d'une rhétorique d'appoint, mais réellement du sens même de l'œuvre. Sur ce point, la préface du traducteur ne s'y trompe pas : il faut savourer le gourmet comme l'on goûte à une bonne bouteille. Non pas un millésime, mais une cuvée de bonne facture, qui se laisse boire et révèle peu à peu ses saveurs. Car l'intérêt du manga de Taniguchi et de Kusumi ne se trouve pas dans la précipitation, mais dans la longueur, dans la persévérance, dans l'anecdote dévoilée qui devient peu à peu le sacerdoce de la bande dessinée.

Le plaisir de la table, voire du comptoir, du pouce ou de la banquette de train se donne à partager. Kusumi Masayuki suit une trame simple qui occulte la complexité de son personnage, pour mieux traduire scénaristiquement, et graphiquement, des sensations uniques, paradoxales ou ambiguës, et parvient bien souvent à nous toucher sur un sujet tellement inattendu que l'on aurait pu en douter.

Pamphlet politico-social

Dire que le Japon traverse actuellement une crise identitaire n'est pas une nouveauté. Papy-boom et thés dansants ! Bref, la tendance au retour à la terre, à l'harmonie tao-shintô-bouddhique, aux restos bios et aux saris indiens — bientôt ! Le magazine hy-po-pulaire Area (tentacule papier-glaciale du géant Asahi Shimbun) a consacré un certain nombre d'articles à un mouvement théorisé au Japon, mais qui rencontre de nombreux adeptes aux Etats-Unis, en Scandinavie, mais surtout en Italie : le Slow-life (1). Ce mouvement possède son lot de professeurs émérites et d'intellectuels de tous poils prêts à le soutenir, et déjà des maires de petites bourgades campagnardes ont lancé des campagnes en direction des plus Tokyoïtes des Nippons. Un peu comme notre "Peace Aisne Love" des métros parisiens. Le but, ramasser tous les stressés de la ville pour les pousser à venir s'installer dans des villages en pleine décroissance et cultiver leur lopin de terre. Des Voltairiens en herbe ! Magazines, boutiques, restaurants, sites Internet, villages en vue, toute une industrie s'est développée autour du Slow-life. Les jeunes à la campagne, les vieux à la ville !

Le gourmet solitaire s'inscrit intégralement dans une mouvance actuelle, des thèmes en pleine expansion, même dans les milieux les plus historiquement réactionnaires, et dont les auteurs se font les relayeurs.

Comme à son habitude, le dessin de Taniguchi est précis et détaillé. Si le manga "grands yeux" représente fidèlement la théâtralité et l'énergie de la jeunesse japonaise, au moins son aspect superficiel, celui de Taniguchi est, malgré un certain temps d'adaptation, l'un des plus aptes à traduire la vie japonaise dans sa globalité. Une sorte de Shôhei Imamura de la bande-dessinée. Une représentation fidèle, complexe et familière.

Adieu yakitori taïwanais, ce soir j'ai décidé de manger japonais !

Une thématique d'auteur, des tranches de vie d'un simple Japonais, des expérimentations sociales sans assurance de résultat, Le gourmet solitaire ne se veut pourtant pas élitiste, et pourrait même taper dans le populaire - dans sa définition la plus dégradante pour lesdites élites - et en cela, on l'en remercie. Le gourmet solitaire, plus fidèle témoignage du Japon actuel, et oeuvre d'auteur, avec ses hésitations, ses vicissitudes et ses moments de grâce.

C'est décidé, les sushi Picard, c'est terminé !

Arnaud Lambert

Notes :

(1) Le mouvement italien Slow-food est né en 1986. Voir à ce propos le Courrier International n°738-739, décembre 2004

Voir aussi de Jirô Taniguchi
- Seton, le naturaliste qui voyage

Le blog perspicace et alléchant d'une française sur la cuisine en général, avec un net intérêt pour celle du Japon : http://clairejapon.canalblog.com/

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême