Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Le DVD de Nana Kitade en France vaut-il le coup ?

Vous l’aviez réclamé à sa conférence : le DVD de Nana Kitade en France à l’occasion de sa participation à JAPAN EXPO est disponible depuis le 31 octobre 2007 dans toutes les bonnes crémeries, puisqu’inclus au best-of Berry Berry SINGLES en édition limitée. Concert lors du défilé Laforet HARAJUKU, backstages, dédicaces, balades dans Paris… mais aussi reportage et interview concernant les trois reprises inédites incluses au CD… Rien que par son aspect documentaire et archivage, ce DVD vidéo s’annonçait délicieusement alléchant. Un achat indispensable ?

Sans son DVD, Berry Berry SINGLES n’intéresserait guère que les (nouveaux) amoureux de l’auto-proclamée petite "princesse du Japon" et de son pop-rock controversé à cause d’un chant très nasillard. Noyé dans le flot des sorties japonaises, ce best-of compilant les neuf singles de Nana Kitade (Kesenai Tsumi, HOLD HEART, KISS or KISS, Kibou no Kakera, Antoinette Blue…) est passé inaperçu avec des chiffres de vente anecdotiques. On lui préfère les deux albums originaux, chacun d’eux prenant le temps de développer une atmosphère singulière avec une cohérence stylistique nettement plus appréciable (punk-pop-rock pour 18-eighteen- en 2005, et pop-rock-gothic-lolita-sucré pour I scream en 2006). Berry Berry SINGLES propose pourtant trois reprises inédites en supplément (Kesenai Tsumi, Alice, mais aussi LOVE YOUR MONEY du groupe punk anglais Daisy Chainsaw) dans un étonnant style metal aux orchestrations puissantes et techniques. Les musiciens (le guitariste Marty Friedman -ex Megadeth-, le batteur Jeremy Colson et ROLLY -artiste et producteur japonais-) marquent les trois titres de leurs lourdes pattes, enchaînant les démonstrations de savoir-faire. Ballottée dans cet oragan masculin, la frêle Nana ne parvient presque jamais à trouver sa place, trop limitée vocalement (puissance, amplitude…). Parfois à la limite de l’humiliation, sa légèreté kawaii et acidulée sonne faux, écrasée par le rouleau compresseur musical des trois garçons, tout particulièrement sur l’ultime Kesenai Tsumi ~I Scream Tenpura Ver.~, insupportable par la dissonnance des piaillements.



Venons-en au DVD vidéo de l’édition limitée, principal intérêt de cet album, pour nous-autres Français ayant éventuellement pu participer à la fête JAPAN EXPO 2007. Nana Kitade était venue défiler pour Laforet HARAJUKU lors d’un grand spectacle de mode, mais surtout interpréter quatre de ses meilleurs titres durant l’entracte, devant des milliers de spectateurs (reportage, interview, photos et vidéo disponibles sur Orient-Extrême). Le show, bien que trop court, reste dans les mémoires, et on espérait revivre ce concert et en découvrir les coulisses sur un DVD classieux. Si le packaging de l’édition collector flatte son acquéreur (fourreau cartonné avec dorure et gauffrage, livret illustré de très belles photos prises à Paris et à Versailles), les premières secondes de la vidéo nous décrochent la machoire : c’est immonde ! Concert filmé à bout de bras -tremblottants- avec un camescope bas de gamme (un appareil photo ? un téléphone portable !?...), image surexposée avec des visages blancs cramés par la lumière, cadrage hasardeux… Inconcevable sur un produit officiel vendu dans le commerce ! On trouve mieux sur Youtube et Dailymotion ! Finalement, on apprécierait presque qu’une minute à peine de cet enregistrement catastrophique ne soit incluse parmi les quinze allouées au voyage en France. On pardonnera volontiers le style amateur plus pertinent des prises de vue en coulisses, dans les allées de JAPAN EXPO, à Paris ou à Versailles. Les images sont ici belles et permettent de découvrir en accéléré les multiples facettes du week-end très chargé de Nana : répétitions du concert, backstages, interviews, photoshootings, grignotage de bonbons, dédicaces (stands J-Music Store, Dybex et Laforet), conférence publique organisée par Orient-Extrême, visite du Château de Versailles, excursion dans Paris (reconnaître les lieux relève du jeu : Arc de Triomphe, librairie Junku, boutique BABY, THE STARS SHINE BRIGHT…), et le clou du spectacle… Nana Kitade qui marchande avec les agents de sécurité du Palais Garnier à Opéra ("un château s’il vous plaît !?" auquel le gros black de service répond en baraguouinant quelques mots de japonais ; quant à la suite de cet épisode, on vous en laisse la surprise…).

Après la France, le DVD consacre quinze autres minutes à l’enregistrement des trois reprises au POWER HOUSE STUDIO, en compagnie de Nana et de ses musiciens. Des premiers entretiens aux interviews post-mise-en-boîte, partager quelques instants avec ces énergumènes s’avèrent poilant ; mais qui ne comprend le japonais ressortira très frustré des multiples moments de déconnade et des entretiens privés qui concluent la vidéo. Evidemment, pas l’ombre d’un sous-titre anglais, et c’est bien dommage.

Bien que la déception vis-à-vis du concert soit énorme, il faut reconnaître que l’ensemble constitué de tous les à-côtés finit par former un agréable documentaire ; frustrant par sa concision (quelques secondes pour chaque événement) et son absence de sous-titrage, mais tout de même plaisant, faute de mieux. Un petit achat coup de coeur uniquement justifiable pour qui apprécie la musique de Nana Kitade ou désire en savoir plus après l’avoir découverte à JAPAN EXPO. Pour les autres, ce ne sera pas une grande perte.



Le site officiel de Nana Kitade : www.sonymusic.co.jp/nana

>>> Acheter l'édition limitée CD+DVD de Berry Berry SINGLES chez YESASIA (environ 22 euros)

Screenshots © SME Records Japan
Packshots © Orient-Extrême
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême