Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Les meilleures ventes japonaises de cette fin février 2008, et l’ascension confirmée d'un black chanteur d'enka !

Comme d’habitude, un petit point sur les meilleurs ventes CD du moment au Japon, en parcourant le classement Oricon.

Il y a une dizaine de jours, une semaine calme a permis à la compilation Love Best du duo m-flo de prendre momentanément la première place des charts "albums CD" juste devant le nouveau Ikimono Gakari, tous deux se tenant entre 80 et 90.000 exemplaires. Koda Kumi et son Kingdom étaient poussés sur la troisième marche du podium. Les 500.000 exemplaires cumulés sont enfin dépassés, mais sans panache tandis que le scandale du liquide amniotique se dissipe… Pas davantage d’euphorie côté singles où Porno Graffity devançait Kiyoshi Hikawa avec des chiffres pas plus mirobolants. Le prince de l’enka a d’ailleurs bien fait de ne pas sortir son CD la semaine suivante, il aurait affronté un surprenant et redoutable nouveau challenger… Nous y reviendrons un peu plus bas. the GazettE, le meilleur groupe Visual kei de ces douze derniers mois s’est même offert la troisième place en écoulant environ 40.000 Guren ! Joli coup pour un représentant de genre mineur.

Le top singles de cet fin février s’annonçait plus convoité avec de multiples sorties d’un tout autre calibre. En tutoyant les 325.000 exemplaires pour Step and Go, le boysband ARASHI gagne haut la main, loin devant la collaboration Thelma Aoyama / SoulJa et le nouvel Utada Hikaru HEART STATION / Stay Gold (grosse déception : même pas 50.000 ventes et un score pas éloigné de the GazettE la semaine précédente, le monde à l’envers…). Juste derrière arrive l’homme qui aurait pu inquiéter Kiyoshi Hikawa sur son propre terrain, un nouveau venu sorti de nulle part : JERO, chanteur d’enka noir ! Notre correspondant japonais suivait attentivement son ascension dans les media depuis plusieurs semaines, et la révélation se confirme ! A la stupéfaction générale, sous ses faux airs de rappeur afro-américain à casquette dévissée (voir photo ci-contre), JERO, de grand-mère japonaise, est en effet très doué dans un style musical traditionnel typique de l’archipel (et nous savons tous comment les Japonais considèrent habituellement des originaux étrangers…). Umiyuki, son premier single, se paie non seulement le luxe de devancer ceux de Ken Hirai (
Canvas / Kimi wa Suteki, sixième) ou de BoA (be with you., 10.000 exemplaires, treizième, et énorme flop…), mais décroche au passage le record de vente pour un premier single enka de la part d’un soliste. Il faudra désormais compter avec JERO, d’autant plus qu’il ambitionne de chanter au Kouhaku Utagassen ! Vous pouvez suivre son histoire en direct via son blog.

Après les singles, un dernier coup d’œil au classement albums : la compilation de singles 1997 à 2008 signée the brilliant green décroche la première place avec plus de 90.000 copies. Mais avec 85.000 BLACK LIST vendus, il s’en est fallu de peu qu’Acid Black Cherry ne vole la vedette. Les autres nouveautés de la semaine : WISH de Yuna Ito entre en troisième place, TOKIO échoue seulement sixième avec 35.000 sugar, et SID arrive huitième avec
Sentimental Macchiato. Kingdom de Koda Kumi sombre en douzième position, rejoignant le plus ancien et largement mieux vendu 5296 de Kobukuro.
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême