Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Le clash Björk en Chine !

Après Nine Inch Nails, Public Enemy ou encore Sonic Youth, Björk risque d'être l'artiste occidentale de trop pour le gouvernement chinois... Lors de son concert du 2 mars 2008 à Shanghai, Björk a appelé à l'indépendance du Tibet, provoquant une réaction furieuse des autorités locales.

Ces dernières années, le nombre de groupes étrangers tournant en Chine n'a cessé d'augmenter. Le phénomène était tout d'abord marginal avec seulement des petits groupes à la recherche de nouveaux horizons, dont beaucoup de punk, qui faisaient l'effort de tourner à perte sur le continent. Puis les choses se développèrent, profitant du relatif recul du contrôle central sur les artistes étrangers et du développement d'un classe moyenne chinoise motivée par l'idée d'aller admirer des groupes de stature internationale. Placebo, Dir en grey, Sonic Youth, Rolling Stones... Tous ces évènements attirèrent l'attention des sponsors et leurs résultats financiers positifs permirent d'ouvrir les vannes. Depuis, il devient à la mode de venir faire sa date en Chine pour beaucoup de groupes d'envergure internationale. La scène électro bénéficie du soutien d'Absolut Vodka pour envoyer Autechre ou Dj Krush au quatre coins du pays. De même, les fabricants d'instruments accompagnent les rockeurs et metalleux (Dream Theater, Napalm Death, Nightwish...), l'industrie musicale chinoise investie aussi le filon organisant des festivals (avec Nine Inch Nails, Public Enemy...) et enfin, les gouvernements étrangers conscients de l'impact de la culture sur une nation, organisent des concerts (comme le festival de la francophonie via l'ambassade de France ou les alliance françaises).

Pour le moment, peu de débordements avaient été enregistrés par les autorités chinoises, pourtant promptes a envoyer des policiers ou l'armée fermer des soirées de petite taille. Le concert de Björk touche cependant un point très sensible (le Tibet) et dépasse le seuil d'acceptabilité chinoise. On attend désormais la réaction des autorités culturelles pour l'organisation d'événements futurs. Selon le ministre, la chanson incriminée a violé les lois nationales, a heurté la sensibilité du peuple, et outrepasse gravement les limites de bonne conduite d'un artiste. Les divers organisateurs ont mis leurs projets en stand-by en attente des nouvelles consignes, les autorités étant décidées à ne plus laisser un artiste étranger tenir des propos aussi révolutionnaires…

Photo © Warren du Preez & Nick Thornton Jones

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême