Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

avex vend ses actions S.M. Entertainment avant la fin de contrat des TOHOSHINKI

La puissante major japonaise avex et son équivalent coréen S.M. Entertainment marchent main dans la main depuis plusieurs années, chacun vend le catalogue de l’un dans le pays de l’autre. Tout va dans le meilleur des mondes, surtout pour des popstars coréennes telles que BoA et Dong Bang Shin Ki qui ont pu accéder au lucratif marché japonais : tout le monde s’en est mis plein les poches ! Dans l’archipel, les DBSK renommés TOHOSHINKI parviennent même à jouer des coudes avec les Johnny’s et furent le troisième groupe/artiste à gagner le plus d’argent en 2009 derrière ARASHI et EXILE. Leur best-of vient de se vendre à plus de 400.000 exemplaires en une semaine ; une performance record pour un groupe étranger.

Entre-temps, de sombres nuages sont venus obscurcir l’avenir des cinq chanteurs suite aux problèmes de contrats les opposant à leur maison de disques coréenne. D’innombrables rumeurs et articles de presse évoquent une scission interne au groupe qui n’a plus franchement l’air uni et motivé lors de ses diverses apparitions. Aucune rupture n’a été officialisée, mais le contrat liant S.M. et avex concernant les TOHOSHINKI se termine à la mi-2010, et des bruits de couloir circulent depuis le début de l’année au sujet d’un last live durant l’été… Poule aux œufs d’or pour les deux majors, les DBSK creuseraient un joli trou dans leurs trésoreries en cas de départ. S.M. est particulièrement menacé puisque les DBSK incarnent les piliers de la boite, la valeur des actions S.M. risquerait de s'effondrer...

On ne sera donc pas surpris par la nouvelle qui vient de tomber, assez révélatrice de ce qui peut se tramer en coulisses et arriver dans un futur proche : avex vient de revendre toutes ses parts de S.M. Entertainment (entre un quart et un tiers du capital). Avec l’affaire DBSK et les inquiétants flops à répétition de BoA, cette abandon de S.M. par avex a tout l’air de signifier "On a pompé tout ce qu’on a pu jusqu’à la mort ; maintenant qu'il faut payer l'addition et partager les frais, débrouillez-vous tout seul ! Bon débarras !". A suivre…

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême