Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Yamapi et Ryô quittent NEWS

C’est la première vraie news des NEWS depuis plus d’un an : Yamashita Tomohisa (Yamapi) et Nishikido Ryô viennent de quitter le reste du groupe. Le premier se concentrera sur sa carrière solo tandis que le second se consacrera à Kanjani∞.

Depuis qu’AKANISHI JIN a pris la décision, quasi unilatérale, de faire carrière en solo aux USA, les rumeurs, pas si folles finalement, s’étaient emparées des fans de Johnny’s. Et si Yamapi suivait l’exemple de son grand pote JIN et quittait lui aussi les NEWS ? Ce serait la mort du groupe binaire qui reposait sur le charisme (de veau mort) du leader Yamapi et du ténébreux Nishikido, pourtant déjà intégré au groupe "made in Kansai", les Kanjani∞. Les désirs individualistes de Yamapi et la récente ascension de l’outsider Kanjani∞ dans les média japonais auront eu raison de NEWS, groupe qui en aura vu des vertes, des roses et des pas mûres, avant de pourrir au fond d’un tiroir de la Johnny’s Jimusho.



Un petit rappel : NEWS, à sa naissance en 2003, ce sont neuf garçonnets pimpants, fraîchement peroxydés avec des dents pas encore refaites. Qui se souvient encore de Moriuchi Takahiro ? Si si, il figurait sur la pochette du premier single en 2003… mais a quitté le groupe juste après [NDLR : il chante aujourd'hui pour ONE OK ROCK]. L’histoire aurait pu bien se terminer sur un groupe qui avait trouvé son rythme de croisière, s’il n’avait pas rencontré la déferlante ARASHI en 2006. Ce choc des Johnny’s intervient pile au moment où NEWS se sépare de Kusano et Uchi, deux adolescents turbulents pris à boire et fumer alors qu’ils n’étaient toujours pas majeurs. Crime de lèse-Johnny. Pris entre le succès de KAT-TUN et d’ARASHI, l’agence japonaise reine des boysbands peine à faire réellement décoller NEWS.

Dès 2009, les singles de NEWS passent au rythme ébouriffant d’un par an (Koi no ABO, Sakura Girl, Fighting Man), quand ils ne sont pas annulés (Funky Town). En 2010, les concerts LIVE! LIVE! LIVE! s’improvisent sur les dates annulées d’ARASHI (débordés entre les dramas des uns et des autres, les diverses promotions de films, singles, sans compter les émissions de télés et radio hebdomadaires).

NEWS est le premier groupe que Johnny’s Jimusho lâche malgré son succès, relatif certes, mais cela ne marque pas forcément un tournant dans la stratégie marketing de l’éleveur industriel d’idols japonais. Au lieu de chercher à renouveler et développer la fanbase des NEWS, même en dehors du Japon, Johnny’s Entertainement préfère miser sur d’autres groupes : les Kanjani∞ (improbable boysband qui a conquis le cœur des Japonais avec son joyeux néo-enka-pop, son kansai-ben(1) ou ses mélodies un poil plus rock composées par les garçons eux eux-mêmes), les Kis-my-ft2 (mis en avant grâce au drama Ikemen desu ne, l’adaptation du coréen You’re beautiful) voire le nouveau quintet Sexy Zone (baptisé de manière aussi incongrue que pédophile, la moyenne d’âge étant de 13 ans).

Officiellement, NEWS continue à quatre. Si la sauce ne prend plus, l’éventuelle future dissolution pourra apparaître comme la conséquence logique des velléités soliste d’un Yamapi, ou du planning surchargé d’un Nishikido qui connaît aussi le succès grâce aux Kanjani∞. Au pire, on peut louer la bonne idée qu’ont eu Koyama Keiichiro, Kato Shigeaki et Tegoshi - princesse - Yuya, de suivre l’exemple de Sakurai Shô (ARASHI) en poursuivant des études malgré les emplois du temps de stars. Ça peut toujours servir !


(1) dialecte d’Ôsaka et sa région

Visuel © Johnny's Entertainment





Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême