Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

dream en Allemagne : photos et compte-rendu

Yu et Kana, deux des trois membres fondatrices de dream (qui sont aussi les plus âgées de ce groupe de sept filles) ont créé l’événement du festival Connichi les 17 et 18 septembre dernier. Après avoir passé une journée dans les studio de la chaîne musicale GIGA, les deux représentantes du girlsband japonais ont rejoint la convention anime/manga pour une conférence, une séance de dédicace et un concert. Pour un premier live jpop en Europe, le spectacle était sympa à condition de ne pas être trop exigeant… et d’aimer le genre. L‘enthousiasme et le sourire de Yu et Kana auront réussi à faire oublier un décors pour le moins tristounet : une déconcertante scène vide et un éclairage minimaliste. Des danseurs et danseuses venus de Tôkyô les ont accompagnés pour quelques chorégraphies, mais la présence des cinq autres chanteuses du groupe aurait sûrement été plus fun. Il n’empêche que le public est ressorti ravi, ensorcelé par les deux fifilles. Des sourires jusqu’aux oreilles, de la "kawaii attitude" et tout le monde est content !

Les chanteuses ont beaucoup apprécié la convivialité du festival et avaient hâte de voir le cosplay. Le monde de l'animation n’est pas étranger à leur production puisque dream est à l'origine de plusieurs génériques d'anime à succès, parmi lesquels Inu Yasha, Ichigo 100% ou Hikaru no Go. Yu et Kana ont souligné l’importance de la cohésion et de l’unité de dream, ce qui fait leur force à la différence de groupes gigantesques victimes de conflits internes (allusion à peine voilée aux Morning Musume). Ces demoiselles n’oublient pas leur futur, qui passe bien évidemment par dream que Kana espère voir acclamé partout en Europe et aux Etats-Unis. Rien que ça. Yu rêve quant à elle déjà de cinéma… Si les chansons les plus connues du groupe sont ses génériques d'anime, l’hiver approchant, les ballades sentimentales seront de mise. dream compte aussi travailler ses chorégraphies, logique pour un girlsband de sept ados. On ne peut que leur souhaiter bon travail et, pourquoi pas, les voir un jour en France, chose qui a failli arriver cet automne…







Crédits photo : Team aniKaneda (www.anikaneda.com - Allemagne), sauf deuxième photo prise par Amarati

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême