Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Masafumi Akikawa, le grand gagnant du Kouhaku Utagassen 2006

Masafumi Akikawa a conquis les spectateurs du dernier Kouhaku Utagassen le 31 décembre 2006. Beaucoup pensèrent à tord que le trublion DJ OZMA serait le seul gagnant de l’événement télévisuel avec les retombées médiatiques de son scandale ; mais c’est incontestablement le ténor japonais presque quadragénaire qui a fait la meilleure opération en occupant le haut des charts durant les semaines suivantes : il a vendu des centaines de milliers d’exemplaires de son single daté de mai !

Masafumi Akikawa (39 ans), avec sa performance sur Sen no Kaze ni Natte, force le respect aussi bien par sa sublime interprétation que par l'extraordinaire succès commercial qui a suivi le Kouhaku. Il s’agit pourtant de musique classique, loin des productions populaires lucratives. Son single sorti en mai 2006 ne s’était vendu qu’en misérables quantités, à peine mille unités. Précédemment, ni son album incluant le titre ifu dodo (sorti en septembre 2005), ni le DVD live sorti en 2006 n’étaient sortis de l’ombre. Inconnu du grand public, la NHK a fait le pari d’inviter Masafumi Akikawa au 57ème Kouhaku Utagassen, peut-être dans le souci de varier les styles musicaux. Lors de son passage, un silence magique envahit la salle, le public fut aussitôt conquis. Mais le plus impressionnant et la véritable surprise restaient à venir : après les fêtes, les ventes de son "vieux" single se sont envolées, Sen no Kaze ni Natte est grimpé au sommet des charts… pour ne plus en redescendre, détrônant les plus grands ! Il est encore deuxième du Top Oricon cette semaine. Effet boule de neige oblige, les Japonais qui ont découvert ce CD enfin exposé (et qui sont tombés sous le charme) s’intéressent ensuite l’album dont les ventes explosent à leur tour.

Sen no Kaze ni Natte est une chanson inspirée du poème Do not stand at my grave and weep écrit par l’Américaine Mary Frye en 1932. Extrêmement célèbre aux USA, cette œuvre l’est tout autant au pays du soleil levant dans sa traduction japonaise. Le chanteur Arai Man fut le premier à adapter le poème en chanson. Elle est sortie sur le marché en 2003 sous la forme d’un single chanté très simplement, accompagné au piano. Ce fut le premier et seul succès de l’artiste. Quel autre interprète réussirait à hisser ce titre à la postérité ? Les chanteurs ont très vite saisi l’opportunité et se lancent dans la course : Tsutomu Aragaki (septembre 2004), la cantatrice Keiko Nakajima (août 2006), et enfin la soprano Maiko Soda (novembre 2006). C’est donc finalement la version d’Akikawa qui fait mouche avec actuellement 338 000 singles vendus ! Le phénomène est vraiment incroyable compte tenu du nombre de reprises. C’est un triomphe à retardement pour le ténor, grâce à la NHK.

Le site officiel de Masafumi Akikawa : www.kdashstage.jp/akikawa
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême