Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

J-Music live : 2007, année de transition ?

Les Japonais continuent de manifester leur intérêt pour l’Europe. Beaucoup de groupes rock et visual kei reviennent en tournée, mais cette année, plusieurs semblent bouder la France qui a fortement contribué à leur ascension globale. Apparemment, en l’état actuel : pas de Dir en grey, pas d’Ayabie, pas de Plastic Tree, un unique concert MUCC à Paris, aucune nouvelle de Moi dix Mois… Ce n’est pourtant pas la motivation des producteurs nationaux (des quelques habituels aux nouveaux intéressés, discrets) qui serait en cause mais plutôt une faim grandissante d’une partie des artistes ou de leur management. La période de présentation et de promotion "gracieuse" destinée à séduire et à conquérir semble toucher à sa fin, tout du moins dans les pays où la mécanique a été lancée depuis deux ou trois ans. Les CD se vendent parfois en dizaines de milliers d’exemplaires en Allemagne et l’heure semble venue pour les Japonais de monnayer plus sérieusement les prestations. En France, le marché grandit beaucoup moins rapidement, d’où de vraisemblables difficultés à répondre aux nouvelles exigences. La comparaison entre nous et notre voisin outre-Rhin est en effet peu flatteuse en terme de volumes. Divers autres paramètres comme les affinités entre professionnels rentrent aussi en ligne de compte. 2007 ne commence pas sous les meilleurs hospices pour le public J-Rock français, espérons une fin d’année plus réjouissante et surprenante, avec peut-être de nouveaux groupes.

La situation est différente sur le marché de la Jpop, encore quasi-inexistante de manière officielle en Europe et par extension en France. Si tout laisse penser que les consommateurs Jpop (pop, R’n’B, pop-rock…) sont plus nombreux que les consommateurs rock/metal, les choses bougent doucement : trois passages en coup de vent de Tomoe Shinohara, organisation réussie de quelques concerts de chanteuses lyriques (KOKIA -1200 spectateurs au BATACLAN- et Akino Araï, très qualitatif mais lié à la vague japanimation et assez éloigné des artistes populaires attendus), quelques sorties CD encore une fois liées à la japanimation… La démarche récente la plus spectaculaire et audacieuse dans ce secteur reste le show d’Anna Tsuchiya à JAPAN EXPO 2006, proposé par avex, la grande major japonaise qui dispose d’un impressionnant catalogue (Koda Kumi, Ayumi Hamasaki, Tackey & Tsubasa, Ai Otsuka, OLIVIA, Every Little Thing…). On attend donc avec une impatience et une curiosité non dissimulées ce que va concrétiser avex cette année sur notre continent avec, souhaitons-le, l’ambition de faire encore plus fort qu’en 2006. A noter que la chaîne musicale nipponne Space Shower TV était elle aussi présente au festival avec plusieurs projections.
Il ne serait pas non plus surprenant de voir débouler une artiste liée au phénomène NANA puisque l’animé et le film sortent cette année dans notre pays, dont un certain DVD box le 7/07/07, date commune à JAPAN EXPO… Absolument rien n’a été annoncé pour le moment, mais les potentielles artistes concernées seraient Mika Nakashima chez Sony (elle a cependant montré peu de motivation dans la promo japonaise du film NANA 2…), Yuna Ito également chez Sony, et OLIVIA chez avex.
Pour découvrir l’autre grand potentiel Jpop, côté édition cette fois, il faut se tourner vers Wasabi Records (le label musical du puissant groupe KAZE), qui a déjà lancé plusieurs OST, compilations (dont un CD various artists Jpop au positionnement hasardeux), et des albums de KOKIA et d’Akino Araï (de superbes éditions). Wasabi s’apprête à ouvrir son site français en se proclamant premier label Jpop européen, et distribuera cette année de nouvelles chanteuses liées au monde de l'animation : OLIVIA et Anna Tsuchiya. Avec ces deux artistes, on se rapproche alors davantage des attentes musicales d'un public plus large que les quelques anime/manga otakus fans d'OST. Fait tout aussi intéressant, ces artistes appartiennent à avex. Il ne resterait donc théoriquement qu’un pas à franchir pour signer les noms tant réclamés par des milliers de consommateurs depuis des années.
Enfin, on pourrait assister au réveil des majors occidentales, toujours aux aguets quand il s’agit de récupérer des pions bien placés par d’autres qui prennent des risques en perdant des plumes.

Après deux années riches en événements J-Rock français, 2007 semble marquer une baisse de régime, ce qui pourrait à la fois soulager les organisateurs (moins de concurrence et a priori moins de salles à moitié vides), soulager le public (les concerts à 30/35 euros tous les 15 jours, c’est dur pour des collégiens/lycéens/étudiants…), permettre à de nouveaux groupes de faire leurs débuts et aux plus petits (ou moins populaires) de gagner en visibilité. 2007 pourrait aussi marquer une nouvelle étape dans le développement de la Jpop. Les regards se portent alors notamment vers Wasabi Records et vers LE grand rendez-vous annuel français de la culture japonaise, JAPAN EXPO, mais aussi vers les autres conventions qui grandissent et disposent de moyens intéressants (Manga Expo, G.A.M.E. in Paris…). Suite à une période d’euphorie rock'n'roll, observons comment les cartes pourraient être redistribuées dans les mois et les années qui viennent. Mieux encore, participons !
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême