Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Imitation PoPs Uchuu Sentaï NOIZ : interview avant la tournée européenne

Le groupe japonais Imitation PoPs Uchuu Sentaï NOIZ s’apprête à jouer pour la première fois en France le 26 février 2006 à la Locomotive, salle parisienne qui a déjà accueilli Moi dix Mois et MUCC. Comme Psycho le Cému, NOIZ interpelle immédiatement par son imagerie colorée. Mais derrière ce délire visuel, il ne faudrait pas sous-estimer un fort potentiel musical : la fusion rock, électro, metal et hip hop de NOIZ donne un résultat fort péchu et détonnant qu’il serait dommage d’ignorer. Nous avons pu recueillir leurs impressions un mois avant le concert, une chose est certaine : NOIZ est surmotivé et nous annonce un concert explosif.

Pour en savoir plus sur la musique de NOIZ, nous vous invitons à lire la critique de leur album EGO-Style sorti fin 2005 au Japon :
http://www.orient-extreme.net/index.php?menu=musique&sub=critiques&article=108






Orient-
Extrême : Vous avez déclaré lors d’une interview sur la télé japonaise cet automne que vous étiez très motivés pour la tournée européenne. Est-ce que vous avez été invités à venir jouer en Europe ou est-ce que c’est vous qui avez fait les demandes pour venir ?

NOIZ : Nous sommes très heureux d’avoir été invités à venir jouer en France car nous en rêvions depuis longtemps. Nous attendons notre concert à Paris avec impatience.

Orient-Extrême : Vous avez également dit dans cette interview que vous aviez un peu peur pour cette tournée à l’étranger. Quelles sont vos craintes ?

NOIZ : Nous étions inquiets au sujet des équipements de la salle car nous voulons faire un concert de même qualité qu’au Japon, mais cette crainte va bientôt disparaître. Nous n’avons pas peur de la différence de langue : si nous pouvons exprimer nos sentiments, nous pensons que notre message passera très bien.

Orient-Extrême : Un certain nombre d'amateurs de musique japonaise a vraiment hâte de vous découvrir en live, ça vous rassure ? Les Français comptent sur vous pour mettre le feu sur scène.

NOIZ : Oui, ça nous rassure beaucoup. Mais nous restons surtout modestes. Nous continuons les répétitions et nous vous promettons une nuit merveilleuse avec notre meilleur show.

Orient-Extrême : Est-ce que vous avez demandé leurs impressions à d’autres groupes déjà venus en Europe ? Avez-vous vu des vidéos de ces groupes et du public lors de leur passage en France ou en Allemagne ?

NOIZ : On nous en a parlé un peu mais nous ne savons pas grand chose. Les concerts des autres groupes et celui de Uchuu Sentai Noiz ne sont pas les mêmes, ces informations ne nous sont donc pas très utiles. Notre concert est original, unique, et nous ferons en sorte qu’il se distingue complètement de tous les autres. Cependant, on nous a rapporté que durant les concerts en France, les spectateurs étaient particulièrement passionnés, ça nous ferait vraiment plaisir !

Orient-Extrême : Des fans japonais viendront vous soutenir à Paris ?

NOIZ : Il n’y en aura pas beaucoup mais quelques fans viendront à Paris pour nous voir. On se sent aimé !

Orient-Extrême : Allez-vous proposer des goodies lors des concerts en Europe ? Lesquels ? T-shirts, CD, DVD, posters ?

NOIZ : Oui, nous avons l’intention de vendre des goodies.

Orient-Extrême : D’où vient votre style "sentaï" et comment est né votre nom "Uchuu Sentaï NOIZ" ?

NOIZ : NOIZ est un groupe de cinq soldats qui ont le même but et qui souhaitent la paix dans le monde avec la musique. Nous cinq sommes les acteurs principaux, mais nos fans aussi sont membres de NOIZ. Tous ensemble, nous sommes un groupe de sentaï et notre nom signifie "le monde de la musique qui s’étend à l’infini".

Orient-Extrême : Vos costumes de scène ne passent pas inaperçus. Vous avez été jury pour le World Cosplay Summit 2005. Êtes-vous des cosplayers reconvertis en musiciens professionnels ?

NOIZ : Nous sommes de vrais artistes, mais nous mettons ces costumes comme un moyen d’expression, et ça nous fait plaisir qu’il y ait interaction avec la "culture cosplay". Parmi nos fans, certains viennent au concert avec les mêmes costumes que nous, mais réalisés de leurs propres mains.

Orient-Extrême : Le cosplay n’aurait pas très bonne réputation au Japon, est-ce vrai ? Quelle est l’opinion des Japonais en général sur cette activité ?

NOIZ : La réputation n’est pas toujours vraie. Et si vous prenez du plaisir, vous n’avez pas besoin de vous soucier de ce genre de réputation. Comme nous nous habillons d’une manière voyante, on nous regarde bien souvent avec curiosité, mais il ne faut pas que des gens limitent notre façon de nous exprimer. Nous n’avons pas entendu dire que le cosplay n’ait pas très bonne réputation mais nous n’avons pas le recul suffisant pour vous donner une impression générale.

Orient-Extrême : Qui fabrique aujourd’hui vos costumes de scène ? Un styliste ?

NOIZ : TAKEswiy (guitariste, ou plus exactement "Clockwork Guitar" de NOIZ) en est le responsable et il travaille avec une société de production. Ce sont les meilleurs pour les costumes.

Orient-Extrême : Quelles sont les inspirations pour la réalisation de ses costumes ? Durant les concerts, y a-t-il un lien entre ceux-ci et les chansons interprétées ?

NOIZ : Nous réfléchissons beaucoup aux idées pour les costumes. Nous réalisons ensuite des images que l’on analyse et que l’on adapte en fonction des caractères des membres et des actions prévues pour les shows.
Il n’y a pas toujours un lien entre les costumes et les chansons.
Tout est fait pour exprimer "Uchuu Sentai NOIZ".

Orient-Extrême : Quel artiste réalise les illustrations de vos jaquettes ? Est-ce l’un d’entre vous ?

NOIZ : Ensemble, nous proposons des idées sur le design et les illustrations, après nous en discutons avec le designer chargé de ce travail.

Orient-Extrême : Votre musique mélange beaucoup de styles avec des sonorités pop-rock, électroniques et même du hip-hop. Dans quel genre classeriez-vous votre musique et quelles sont vos influences ?

NOIZ :
Imitation PoPs !

Orient-Extrême : et de quoi parlent vos chansons ?

NOIZ : Nous souhaitons de tout notre cœur la paix du monde grâce à la musique.
Il y aurait trop de choses à dire à ce sujet pour en parler en si peu de temps. Chaque chanson parle de choses différentes.

Orient-Extrême : Il y a de plus en plus d’artistes japonais qui viennent jouer en Europe et y distribuent leurs CD. Quel est votre avis à ce sujet ? Les japonais n’ont ou n’avaient pas conscience de l’intérêt des jeunes occidentaux pour leur musique ?

NOIZ :
Oui, la plupart des Japonais n’en ont pas conscience. Nous aimerions augmenter le nombre de membres de Uchuu Sentai Noiz dans le monde. Et nous souhaitons la paix sur Terre ! C’est une bonne occasion pour nous.
C’est une très bonne chose qu’il y ait des échanges culturels grâce à l’intérêt des Européens pour les artistes japonais. Il est possible de concevoir une musique plus artistique et de meilleure qualité avec des influences réciproques, c’est magnifique et ça nous fait beaucoup plaisir.

Orient-Extrême : Si la tournée se passe bien, avez-vous l’intention de sortir par la suite officiellement un album en Europe et en France ?

NOIZ : Nous vous promettons un très bon concert. Nous vous impressionnerons avec notre meilleur show. Ce concert est une bonne occasion pour vous de nous découvrir. Nous allons réfléchir à la sortie de l’album. Nous souhaitons cela nous aussi.

Orient-Extrême : Êtes-vous déjà venus visiter notre pays ? Quelle image avez-vous de la France et des Français ? Quelles choses avez-vous absolument envie de voir ou de faire lorsque vous serez à Paris ?

NOIZ : Non, nous ne sommes jamais venus en France. Les images que nous avons de la France et des Français sont : "artistique" et "à la mode". Les séjours en France seraient stimulants et cela nous aiderait à développer notre goût. Nous avons hâte d’y aller.
Paris, c’est la tour Eiffel et l’Arc de Triomphe. Et nous aimons tous beaucoup la baguette, alors nous voulons absolument en goûter sur place !

Orient-Extrême : Merci, rendez-vous à Paris le 26 février (et bon appétit par avance).




Interview réalisée en janvier 2006 par Eric Oudelet et Gwenaëlle Durand
Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite.
Remerciements : Ongaku France
Le site officiel de NOIZ : http://noiz.main.jp

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême