Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

SMZB : interview de la Punk Rebellion chinoise à Chengdu (septembre 2007)

SMZB ne fait pas de quartier avec du punk old-school qui bastonne, le meilleur de Chine avec DeMERIT, selon notre humble avis. En ce mois de septembre 2007, après un dernier concert de feu à Chengdu qui laissa le public sur les rotules et après s'être enfilé deux ou trois bières, on retrouve Wu Wei, leader, chanteur et guitariste du groupe, par terre sous un arbre… La Chine s'ouvre, c'est un fait non négligeable. Le succès du festival de Pékin qui réunissait entre autres Nine Inch Nails ou Public Enemy montre bien la volonté du gouvernement chinois d'accepter de nouvelles approches sur son territoire. Cependant, il reste encore du chemin à faire dans un pays ou la culture est toujours adaptée, comme l'a encore prouvé l'annulation la semaine dernière d'une vingtaine de programmes télévisés jugés non conformes aux standards "idéologiques et de qualité artistique". Cette interview de Wu Wei nous permet d'y voir plus clair.

Le quintet SMZB (ShenMing Zhi Bin) joue du punk old-school, et fut l'un des premiers du genre en Chine. A l'origine trio né en 1997 dans une grosse ville grise perdue (accessoirement ville-usine de PSA), la bien nommée Wuhan, le groupe prône l'activisme ("Scream For Life" étant le cri de ralliement) et se distingue depuis début 2006 par l'apport de flûte, flûtiau et cornemuse dans sa musique. SMZB s'est produit en Europe pour la première fois en 2005 à l'occasion d'une première tournée, puis est revenu cette année pour traverser davantage de pays.



Orient-Extrême : Une simple question pour commencer, que signifie le "Bin" de ShenMing Zhi Bin ("le biscuit de la vie") ?

Wu Wei (leader, chanteur et guitariste de SMZB) : Ça veut juste dire "biscuit"…

Orient-Extrême : Heuuuuu, un biscuit… sucré ?

Wu Wei : Non, en fait, quand le groupe a commencé, le line-up était différent. On était trois et on s'appelait ShenMing Zhi Bin. Le line-up a changé avec le temps, et le nom aussi, pour devenir SMZB.

Orient-Extrême : SMZB est aujourd'hui en tournée pour la promotion de son 4ème ou 5ème album. Avec le recul, peux-tu nous les présenter brièvement et nous donner ton favori ?

Wu Wei : C'est difficile à dire, mais je dirais le dernier en date car la qualité du son est nettement supérieure. En Chine, les conditions d'enregistrement pour le punk ne sont pas vraiment bonnes, mais elles s'améliorent avec le temps. Le dernier album, For Friends And Beer, est d'ailleurs le premier avec de la flûte et de la cornemuse enregistrées en studio. Cependant, au niveau des idées et la musique, je les aime tous.

Orient-Extrême : Comme tu viens de le préciser, les conditions de production, notamment pour le punk, ne sont pas excellentes en Chine, mais elles auraient sûrement été meilleures à Pékin. Pourquoi avoir choisi de rester à Wuhan au lieu de monter à la capitale ?

Wu Wei : Je n'aime pas Pékin.
Orient-Extrême : Une raison particulière ? Le climat, les gens ?
Wu Wei :
Beaucoup de raisons, en fait. J'ai découvert la musique rock quand j'étudiais à Pékin. A cette époque, j'ai aussi commencé à jouer dans un groupe. Notre batteur était sichuanais, et nous avons donc décidé de venir nous installer au Sichuan par la suite. Cette situation a duré six mois. A la fin, je suis retourné à Wuhan, et c'est là-bas que j'ai commencé à réellement créer et développer mon groupe.

Orient-Extrême : Durant le concert de ce soir, tu as déclaré que c'était ton premier live à Chengdu car il n'y avait pas de salle de concert auparavant. Peux-tu nous décrire les infrastructures de Wuhan à l'époque de la création de SMZB, était-ce différent ?
Wu Wei :
Les conditions étaient plus ou moins similaires. A l'instar du Little Bar de Chengdu, un bar concert a ouvert là-bas en 1997.

Orient-Extrême : La première chanson du rappel avait pour sujet Tian An Men. Aujourd'hui, j'ai discuté avec un ami de l'influence des événements de Tian An Men sur la société chinoise contemporaine. Quel est ton avis ?
Wu Wei :
Ouaiiiis ! Cette chanson s'appelle Mother T.A.M. [NDLR : T.A.M. signifiant Tian An Men]. Sais-tu ce qu'il s'est passé là-bas ?
Orient-Extrême : Je connais les bases, mais pas vraiment les détails. C'est assez compliqué d'obtenir des informations, surtout depuis la Chine…

Wu Wei : Cette chanson n'est pas centrée sur les événements en eux-mêmes, car la séquence d'événements est beaucoup trop bordélique. Il est très difficile de déterminer qui des deux camps, étudiants et gouvernement, a raison ou a tort. Cette chanson rend plutôt hommage aux mères et aux parents des étudiants qui ont disparu ou ont été tués pendant Tian An Men. Il y a un groupe de femmes qui se réunit tous les ans et qui organise des actions pour obtenir des réponses du gouvernement. Elles veulent savoir où sont leurs enfants disparus. Le gouvernement a déclaré que seuls les voyous et les voleurs sont morts durant cet incident, et nie la mort d'étudiants. Evidemment, ça ne c'est pas passé comme cela, et le gouvernement interdit aux gens d'en parler, en espérant que le souvenir des incidents sera effacé de la mémoire collective avec le temps. De nos jours, les jeunes ne connaissent plus rien de cela.



Orient-Extrême :
Autre sujet, vous avez tourné dans de nombreux pays européens cette année, dont l'Allemagne et la Norvège. Comment était-ce ?
Wu Wei : Nous sommes déjà partis deux fois en Europe, en 2005 et cette année en 2007. Nous avons réussi à jouer dans plus d'une dizaine de pays européens. L'équipement audio y est bien meilleur : le retour sur scène est vraiment confortable, tout comme le son pour le public. C'est bien plus pro qu'en Chine.

Orient-Extrême : J'ai vu aussi que vous allez tourner avec The Exploited en Chine ? Ça, c'est une nouvelle très excitante !..
Wu Wei :
J'étais aussi très heureux… mais malheureusement, cela n'arrivera pas. Le gouvernement ne veut pas qu'ils viennent. Tu sais bien que The Exploited est vraiment contre toute forme de totalitarisme, et le gouvernement ne tolère rien qui puisse les remettre en question.
Orient-Extrême : Ils pourraient venir en tant que touristes sur le territoire chinois, et en profiter pour tourner…
Wu Wei :
Ça pourrait être une solution, mais même avec un visa touristique, ils ne pourraient pas jouer car les autorités seraient mises au courant d'une façon ou d'une autre, et ils empêcheraient le concert d'avoir lieu.

Orient-Extrême : Comment est mise en place cette répression ? A quel niveau sont prises ces décisions ? Au centre, à Pékin, ou à Shanghai et Wuhan [NDLR : lieux envisagés pour les concerts] ?
Wu Wei :
Il y a un bureau de la culture à Pékin qui supervise la culture pour l'ensemble de la Chine. Pékin appelle ensuite les départements culturels de Shanghai et Wuhan afin de bannir le concert.

Orient-Extrême : J'ai d'ailleurs entendu aujourd'hui qu'une des nouvelles chansons de Pangu, Ao Nima de Yun [NDLR : jeu de mot signifiant plus ou moins "Putain de J.O."] a été censurée en Chine…
Wu Wei :
De toute façon, je crois que Pangu n'est plus en Chine. Ils ont fait un concert il y a deux ans à Taiwan, et ont interprété une chanson pour l'indépendance de l'île. Depuis, le gouvernement chinois ne les a pas autorisés à revenir sur le continent. S'ils osaient, ils risqueraient de disparaître… Ils ont réussi à obtenir un visa suédois grâce au consulat de Suède à Canton, et j'imagine donc qu'ils sont en Suède à l'heure actuelle. Enfin… Personnellement, je n'aime pas ce groupe.

Orient-Extrême : Quelle est ta propre vision de ces Jeux Olympiques en Chine ?

Wu Wei : Je pense que les J.O. vont bénéficier à la Chine sur le plan économique et que la réputation la réputation du pays va s'améliorer. Ceci dit, les bénéfices risquent de ne jamais atteindre les pauvres gens. La situation des pauvres en Chine ne changera pas grâce aux J.O., mais j'espère que le gouvernement les prendra un peu plus en compte.

Orient-Extrême : Ils ont commencé par aider les paysans, puis les citadins, ils pourraient encore changer, qui sait…

Wu Wei : Je ne sais pas non plus… mais bon, je connais trop bien le gouvernement chinois…



Orient-Extrême : Reparlons musique, quel est ton groupe préféré actuellement ? Chinois, étranger…

Wu Wei : Des étrangers… il y en a beaucoup : les Sex Pistols, les Ramones, les Clash, les Pogues [NDLR : la batteur débarque pour presser le mouvement…] et un groupe norvégien appelé Greenland Whalefishers.
Orient-Extrême : En ce qui concerne les chinois ?
Wu Wei :
Il y avait un groupe autrefois à Pékin que j'aimais vraiment, du nom de Ayo, mais ils se sont déjà séparés.

Orient-Extrême : Si tu veux rajouter un mot, sur un sujet que je n'aurais pas abordé, comme la bouffe sichuanaise par exemple…
Wu Wei : Je ne sais pas… J'aime bien Chengdu et sa bouffe épicée… Un truc : j'espère vraiment que les étrangers apprennent à mieux connaître la Chine, et pas seulement Pékin, Shanghai et Shenzhen. La Chine, c'est grand, et ça ne peut pas se réduire à ces quelques villes. J'espère que les étrangers voyageront plus à travers le reste de la Chine, pour mieux la comprendre…


Orient-Extrême : Eh bien, merci beaucoup pour ton temps et pour ce concert.
Wu Wei : Merci à vous…

Wu Wei rejoint le reste du groupe, impatient d'enregistrer la chambre avant la fermeture de la pension, pour mieux continuer ensuite à titiller le goulot…

N'hésitez pas à aller visiter les sites internet de SMZB, à y écouter les morceaux et y voir les vidéos de concert en téléchargement. Et allez, soyons fous, n'hésitez pas non plus à acheter un de leur album (nous vous conseillons évidemment les derniers en date tels Scream For Life ou For Friends And Beer), votre argent ne sera pas gâché.

Guillaume Maximin


Le site officiel de SMZB avec mp3 à télécharger : www.smzb.com
La page MySpace de SMZB : www.myspace.com/smzb
La page Lastfm de SMZB www.last.fm/music/SMZB

Interview réalisée en septembre 2007 par Guillaume Maximin
Photos © SMZB sauf première photo live par Guillaume Maximin
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême