Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

HALCALI : interview au QIN de Paris le 26 janvier 2008

Le duo hip-pop HALCALI est revenu à Paris le 26 janvier 2008 pour y donner un concert au bar-restaurant QIN ÉLYSÉES. Après leur show, dans une grande pièce à l’écart de la soirée, Haruka et Yukari nous accueillent avec de grands "Bonsoiiiiir ! Bonsoiiiiirr !" dans un français nettement amélioré. Les filles, que nous avions déjà rencontrées à plusieurs occasions au festival JAPAN EXPO 2007, nous reconnaissent immédiatement et la conversation se fait donc tout naturellement… après avoir échangé quelques kawaii de rigueur sur des ongles hyper-manucurés, hyper-strassés et hyper-faux de part et d’autre de la table…


Orient-Extrême : Bonsoir HALCALI ! Vos premières impressions après ce dîner-concert ?
Yukari :
Nous allons très bien et tout s’est bien passé. Le public français a une telle ferveur !.. Nous sommes vraiment touchées par une telle énergie.

Orient-Extrême : En juillet dernier, vous aviez enflammé la scène de JAPAN EXPO et conquis le public. Pouvez-vous nous raconter, plus précisément, comment vous avez vécu ce concert, et notamment revenir sur les petits incidents ou incompréhensions liés au service de sécurité ? [NDLR : suite aux premiers concerts rock "mouvementés", les consignes resserrées voulaient que le public reste sagement assis. Le service de sécurité s’évertuait donc à le faire reculer alors que les filles incitaient en vain la foule à revenir plus près d’elles, pour créer une meilleure ambiance…]
Haruka et Yukari :
Le public semblait s’amuser et voulait partager sa joie, alors on ne comprenait pas pourquoi la sécurité le repoussait et lui demandait de se rasseoir. Le public était si spontané, si naturellement enjoué, et si volontaire pour nous rejoindre, qu’on ne pouvait pas vraiment faire autre chose que de l’appeler et l’encourager à venir vers nous, et ainsi continuer à nous amuser ensemble ! [rires] On n’a pas vraiment réfléchi, pensé que cela pouvait être un problème pour la sécurité. Quand on voit des gens s’amuser, c’est naturel pour nous de les entraîner !
Orient-Extrême : Rassurez-vous, les festivaliers se sont tout de même bien amusés !
Haruka :
Merci.
Yukari :
Merciii !



Orient-Extrême : Cyborg Oretachi va prochainement sortir en France dans une édition européenne, plus de six mois après la version japonaise commercialisée peu après JAPAN EXPO. Est-ce que cet album est identique à la version japonaise ou bien y a–t-il des modifications ?
Yukari :
Non, nous avons juste rajouté une chanson à la version européenne. C’est Girl! Girl! Girl! que nous avons chantée tout à l’heure. [NDLR : cette chanson en remplace finalement une autre qui disparaît de la tracklist européenne]

Orient-Extrême : Si le Cyborg Oretachi européen marche, ce que l’on vous souhaite, pensez-vous programmer des sorties simultanées en France et au Japon ?
Yukari et Haruka :
Bien sûr ! On l’espère vraiment, soyez avec nous !
Les filles s’adressent à moitié à nous, à moitié au traducteur qui n’est autre que le responsable du label et producteur européen ; elles concluent alors plus sagement, mais avec un sous-entendu plutôt rigolo…
Yukari et Yukari : Évidemment, nous voulons faire des sorties simultanées, mais seul notre  label européen pourra rendre cela possible…
Orient-Extrême change d’interlocuteur : Haha, et est-ce que le label veut aller dans ce sens ?
Le responsable :
Oui, bien sûr !

Orient-Extrême : Si HALCALI arrive à se faire une place sur le marché européen, le duo sera le premier groupe japonais à la fois "pop" et féminin à réussir ce petit exploit au milieu d’un marché "officiel" dominé par le rock visuel où l’on ne trouve que quelques chanteuses plus lyriques. Est-ce que vous avez conscience de cette particularité française et de la place que vous pourriez prendre ? Comment le ressentez-vous ?
Yukari :
Wouah, ce serait super ! On est vraiment super contentes de faire partie des rares représentantes de la gent féminine à venir ici. D’ailleurs, tout à l’heure, on était heureuses de pouvoir discuter avec des fans de pop et d’artistes féminines. Ça nous fait très plaisir de changer un peu la donne, par rapport à tous ces groupes masculins, rock ou "visu", qui viennent en France.

Orient-Extrême : Comme nous avons déjà eu l’occasion de discuter avec vous de votre carrière, et que vous êtes très ouvertes, nous apprécierions avoir vos avis sur le monde musical au Japon. En ce moment, ce sont surtout des artistes masculins ou des boysbands qui trustent toutes les premières places des classements des meilleures ventes, à part quelques chanteuses qui sortent du lot de façon très ponctuelles. En tant que duo assez expérimenté, comment HALCALI vit sa condition "féminine" dans ce contexte ? Avez-vous remarqué des différences entre 2007/2008 et la période de vos débuts, en 2000/2003, où la scène était encore très féminine ?
Yukari :
On n’a pas vraiment réalisé ce revirement de polarité ; on ne fait finalement pas de différence entre les artistes féminins ou masculins. Mais nous, en tant que HALCALI, on souhaite continuer de marcher, que ce soit au Japon ou en France. C’est vraiment l’objectif sur lequel on reste concentrées !



Orient-Extrême : Pour le moment, HALCALI n’a pas de projet ou de sortie officiellement annoncés. Mais sur Cyborg Oretachi, vous avez travaillé avec des artistes comme POLYSICS ou Your song is good. Est-ce que vous avez de nouvelles collaborations en vue, ou des envies particulières dans ce domaine, avec d’autres noms du hip-hop ou du rock ?
Haruka :
Daft Punk.
Yukari :
Oui ! On aimerait bien travailler avec Daft Punk !
Orient-Extrême : C’est vrai ?
Yukari :
Oui, c’est notre rêve !
Orient-Extrême : Un membre de notre rédaction connaît quelqu’un de leur staff. Peut-être qu’on pourrait vous aider…
Haruka :
C’est vrai !? Mais il faut que vous lui en parliez !!!

Orient-Extrême : Et avec RIP SLYME -qui a d’ailleurs une actu’ un peu en berne-, rien de prévu ou à espérer ? Ce sont vos sempaïs et on peut être étonné qu’il n’y ait pas encore eu de collaboration !
Yukari :
On travaille déjà avec des membres de RIP SLYME régulièrement. Il s’agit d’un travail au jour le jour, mais il ne s’agit pas de collaboration officielle ; et il n’y a pas de projet dans ce sens.

Orient-Extrême : Un petit mot pour DJ NON, que l’on a trouvé très efficace à vos côtés ce soir, apparemment très proche de votre duo. Travaille-t-il avec vous  sur vos compositions ou vous suit-il régulièrement ?
Haruka :
Depuis nos débuts.
Yukari :
Oui, ça fait cinq ans que nous travaillons ensemble. D’ailleurs, on a fêté son anniversaire, il y a deux jours, à Paris !
Haruka et Yukari, en chœur en se tournant vers DJ NON-chan :
Bon anniversaire !

Orient-Extrême : On va revenir un court instant sur JAPAN EXPO. Est-ce que le rappel était improvisé ? On a senti une réflexion et quelques hésitations avant la dernière chanson Densetsu no Futari.
Haruka :
Oui, ce n’était pas prévu. On s’est regardées, et il fallait faire quelque chose d’autre, alors voilà…
Orient-Extrême : Mais la salle a vraiment apprécié… on peut le dire !
Yukari :
Vraiment ?
Haruka :
Pourtant on était en panique ! On ne savait pas du tout quoi faire. C’est cool de savoir que ça a plu !! On a entendu que les gens en voulaient encore plus, alors il a fallu se décider vite sur une nouvelle chanson !
Orient-Extrême : Mission largement réussie !
Haruka :
Ouf !

Orient-Extrême : Tip Taps Tip était le générique de l’anime Eureka 7, vous avez également travaillé pour Powerpuff Girls. Est-ce que cette expérience sur une B.O. d’anime vous a plu et est-ce que vous avez d’autres projets du même type ?
Haruka :
En général, on vient nous voir pour nous demander de faire un générique de dessin animé. Donc, oui, si on nous propose, c’est avec plaisir. Ça me fait toujours plaisir quand je vois que j’ai fait le générique de début d’un anime.

Orient-Extrême : D’ailleurs, est-ce que vous regardez les dessins animés sur lesquels on entend votre travail, ou préférez-vous les jeux vidéo ?
Yukari :
Je joue aux jeux vidéo.
Haruka :
J’adore les jeux vidéo !
Orient-Extrême : Oui, mais lesquels ?

Yukari :
Mario Kart !
Haruka : Puyo Puyo !
Yukari : Tetris !
Dans la salle résonne le Night of Fire de HINOI team, que tout le monde reprend, y compris Haruka et Yukari avec la chorégraphie !



Orient-Extrême : Allons un peu plus loin ! Si vous deviez conseiller à d’autres artistes ou connaissances de venir en France, à qui penseriez-vous ?
Yukari, songeuse :
Des amis artistes…
Haruka :
Apparemment, les POLYSICS sont très motivés pour venir à Paris ! Ils en parlent souvent.
Orient-Extrême : Ils sont déjà venus, l’année dernière et ils reviennent bientôt
Haruka :
Ah ? [rires]

Orient-Extrême : Dernière question… Que diriez-vous aux personnes qui souhaitent, hésitent ou pensent acheter votre album ? La dernière petite phrase qui les déciderait !
Yukari :
Eh bien, la première chose, c’est qu’il y a cette piste que personne ne connaît : Girl! Girl! Girl!, dont nous avons parlé plus tôt.
Haruka : Et puis cet album est très complet puisqu’on y visite pas mal d’ambiances, beaucoup de styles différents, du rock au hip-hop en passant par la pop ou l’électro. Ça donne un aperçu des multiples facettes de HALCALI qui sont… amusantes ! Et surtout, quand nous reviendrons en France, pour diverses occasions, ce serait tellement plus sympathique si les gens pouvaient chanter avec nous, n’est-ce pas ?

Orient-Extrême : Tout à fait ! Et en parlant de revenir en France, vous avez déjà une date en tête ?
Le producteur répond pour elles en riant :
Non.
Orient-Extrême :
Une période envisagée peut-être ?
Le producteur hésite, sourit, puis lâche :
Cet été… Mais il y a déjà tellement d’autres groupes qui viennent cet été… Ce ne sera pas à JAPAN EXPO puisqu’elles l’ont déjà fait l’année dernière.
[EDIT 1er avril 2008 : deux concerts ont été confirmés les 20 et 21 juin 2008 à la Maison de la Culture du Japon à Paris]

Orient-Extrême : Merci Haruka et Yukari ! Et à bientôt !
Haruka et Yukari :
Merciii~



A lire également :
- Reportage sur le concert de HALCALI au QIN de Paris le 26 janvier 2008
- Live report, photos et vidéo du concert HALCALI à JAPAN EXPO 2007
- Double interview HALCALI à JAPAN EXPO 2007


Interview réalisée par Wendy Roeltgen et Eric Oudelet le 26 janvier 2008 à Paris
Photos du concert HALCALI au QIN : Eric Oudelet
Remerciements : Japan Vibes
Reproduction/réutilisation des photos et/ou de l’interview interdite.
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême