Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

ayabie : interview à la Locomotive de Paris le 29 mai 2008

Programmé en pleine semaine et coincé entre L'Arc~en~Ciel, miyavi et le mirage X JAPAN (tous dans le top 5 des artistes asiatiques les plus attendus en France), le concert d'ayabie à Paris le 29 mai 2008 n'a pas attiré les foules.  300 à 400 fans de visual kei choupi à la AN CAFE ont néanmoins pu s'époumoner dans une ambiance survoltée pour fêter le retour du groupe après deux ans d'absence ; on aurait pu craindre pire comme bilan. Nous reviendrons prochainement en détails sur le show, commençons par recueillir les premiers mots du batteur Kenzo et du guitariste Takehito à leur sortie de scène.





Orient-Extrême : Quelles sont vos impressions à chaud sur le concert de ce soir et éventuellement sur la première date de la tournée européenne à Helsinki, toutes deux incluses à votre ayabie WORLD TOUR 2008 ?
Kenzo (batteur) :
Le concert de ce soir à Paris et celui d'hier en Finlande étaient aussi formidables l'un que l'autre.

Orient-Extrême : Après un premier concert à La Loco en 2006, vous n'étiez pas repassés par la France lors de votre tournée européenne 2007. Avez-vous perçu une évolution ou des changements entre le premier concert et celui de ce soir ?
Takehito (guitariste) :
La différence fondamentale est entre les deux, c'est que nous étions venus à l'aventure la première fois, à la découverte de l'excellent public français qui est vraiment plein d'énergie. Nous étions cette fois "avertis" du nouvel accueil chaleureux qui nous attendait pour notre retour. En plus, on a rejoué à La Loco, alors on était déjà plus à l'aise ; on a pu se décontracter, jouer plus naturellement et se lâcher sur scène.

Orient-Extrême : Ce soir, vous avez beaucoup plus incité le public à reprendre vos chorégraphies, et on a constaté davantage de répondant.
Kenzo :
Aaah ! Oui !
Orient-Extrême : A vos yeux, les Français ont-ils progressé dans cet exercice ?
Kenzo :
Et bien, effectivement, le public suivait mieux les mouvements de notre chanteur Aoi.
Takehito : Les français suivaient même certains détails ! La première fois, c'était davantage une explosion d'énergie dans une joyeuse pagaille, une joie spontanée.

Orient-Extrême : Vous partez pour la première fois en tournée aux États-Unis, avez-vous aussi prévu d'y sortir des CD et DVD comme en Europe ?
Takehito :
Non, il n'y a pas de suite particulière ou de sorties CD liées à cette tournée américaine.

Orient-Extrême : Le départ du charismatique compositeur Ryohei, remplacé par Yumehito de Soroban, a-t-il changé votre manière de travailler ?
Kenzo :
Depuis le départ de notre ancien guitariste, nous n'avons plus jamais repris les morceaux que nous avions joués ensemble ou qu'il avait composés. Ce n'est plus concevable et c'est vraiment le changement majeur.
Takehito : Nous avons aussi changé notre façon de composer. Chacun de nous prépare désormais de nouveaux morceaux indépendamment, et nous décidons ensemble au moment de réunir le tout. Cette mise en commun finale me paraît beaucoup plus professionnelle pour un résultat plus fort et clair.

Orient-Extrême : Dans le livret de l'album Virgin Snow Color, distribué officiellement en Europe, la retranscription des paroles est scindée en deux parties : elles comportent toutes un "appendix", dans une situation temporelle différente par exemple…
Kenzo :
Il y a en effet les paroles, et les "appendix" qui suivent sont en fait des commentaires sur celles-ci, pour développer le concept.

Orient-Extrême : Le nouveau guitariste Yumehito est arrivé après Virgin Snow Color. Comment se sont déroulés son recrutement et son intégration ?
Takehito :
Yumehito tient un rôle très important dans notre groupe.
L'intéressé, en train de décompresser avec Aoi au fond de la salle, nous fait signe de la main avec un grand sourire en entendant parler de lui.
Takehito : C'est le compositeur principal, rôle qu'il tenait déjà dans son ancien groupe avant même de nous rejoindre. Il a donc une importance toute particulière dans la composition de nombreuses chansons, et il tente des choses, il ose relever des défis. C'est un élément essentiel d'un point de vue musical, mais aussi dans la vie du groupe puisque c'est un vrai boute-en-train. Il est toujours joyeux et met vraiment une bonne ambiance. Tu vois, pendant qu'on parle, il est encore en train de raconter des trucs là-bas, sûrement des bêtises. Sa présence, sa personnalité et son aura positive font qu'on reste unis dans un très bon esprit.

Orient-Extrême : Votre prochain single Mikazuki no Kiseki sort au Japon le 25 juin 2008, en trois éditions dont une avec DVD. Présentez-les nous !
Takehito :
Quatre morceaux ont été enregistrés pour ce nouveau single, dont deux communs à toutes les éditions, un troisième seulement disponible sur la première édition simple CD, et un dernier sur la seconde édition simple CD. Mikazuki no Kiseki, qui est aussi le titre du single et qu'on retrouve en clip sur le DVD, est un peu funky. Le second, Digital Neverland composé par Yumehito, est un peu dance. Le troisième, Hare no Hi, est une reprise d'une vieille chanson populaire connue de tous. On y a fait intervenir des cuivres et il inclut un solo de guitare. Il joue sur la nostalgie. C'est un peu un coup de cœur et un clin d'œil au patrimoine culturel japonais. La dernière chanson a été composée par notre batteur Kenzo avec la participation de Yumehito. Elle porte un nom de fleur, hinageshi (coquelicot).

Orient-Extrême : Merci pour toutes ces précisions. Un message plus personnel à transmettre aux fans français ?
Kenzo :
Les deux concerts parisiens nous ont apporté énormément de joie. Je remercie les Français pour leur participation en espérant les voir encore plus nombreux la prochaine fois. J'aimerais revenir aussi souvent que possible et pouvoir établir un contact direct avec les fans !
Orient-Extrême : Il faudra vous organiser une conférence avec eux, alors !
Les musiciens rient.
Kenzo : Je voudrais bien !
Takehito : On est peut-être japonais, avec des cultures et des personnalités différentes, mais la musique nous relie tous. Au-delà des concerts déjà organisés, on essaiera d'aller partout où des gens nous écoutent.



Interview réalisée le 29 mai 2008 à Paris, préparée par Eric Oudelet et Gwenaelle Durand. Merci à J-Music LIVE et à Emiko pour la traduction.

Le site officiel d'ayabie : www.ayabie-web.com
A lire également : reportage à La Loco et interview d'ayabie au complet à Paris en juin 2006

Visuel bannière et photos studio © ayabie / CLJ Records / J-Music LIVE
Photos ayabie à la Loco © Eric Oudelet / Orient-Extrême
Reproduction des photos et/ou de l'interview strictement interdite.
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême