Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Aoi : interview à Chibi Japan Expo 2 le 1er novembre 2008

Promotion à Chibi Japan Expo, tournage d’un clip dans un château près de Paris et poursuite de sa découverte de notre capitale… Aoi ne chôme pas pour son retour en France. Plus sûr de lui, plus ouvert et plus familier avec les Français, le jeune chanteur visual kei, nébuleux cet été, se montre davantage accessible, que ce soit en s’improvisant vendeur durant quelques minutes sur son stand à Chibi Japan Expo, ou durant l’interview qu’il nous a accordée juste après sa conférence publique. Il démontre aussi quelques talents inattendus de cascadeur en grimpant sur la table des dédicaces pour remercier ses fans, et en escaladant de sa propre initiative le toit du hall d’exposition Paris-Est Montreuil pour poser devant notre objectif...


Orient-Extrême : Bonjour Aoi, vous êtes déjà de retour à Paris, moins de quatre mois après votre premier concert à JAPAN EXPO. La France ou plus globalement l'Europe sont devenues des marchés importants pour vous ?
Aoi :
Oui, au point qu’après ma venue à JAPAN EXPO, j’ai même pensé habiter en France. J’y réfléchis sérieusement.

Orient-Extrême : Qu'avez vous retenu de votre premier concert à JAPAN EXPO. Étiez-vous satisfait de votre performance et qu'avez-vous pensé du public français ?
Aoi :
J’ai été très surpris par la relation qui s’est établie avec le public. On n’avait vraiment pas l’impression que c’était notre première rencontre. C’était comme si on se connaissait déjà ! Je suis content, ce concert était une réussite.

Orient-Extrême : Est-ce que ce concert a changé quelque chose en vous, est-ce que vous avez eu un déclic ?
Aoi :
Les fans japonais sont plus sages, plus calmes, alors que les fans français sont beaucoup plus expressifs et enthousiastes. Ça m’incite à être moi-même plus visuel et démonstratif dans mon jeu de scène. Je travaille désormais davantage cet aspect pour que mes shows soient plus spectaculaires.

Orient-Extrême : Est-ce que vous avez déjà prévu un ou plusieurs nouveaux concerts en Europe ?
Aoi :
J’aimerais bien faire une tournée européenne l’an prochain.

Orient-Extrême : Un DVD live, vous y pensez ?
Aoi :
À l’heure actuelle, je ne prévois pas de DVD consacré à un unique concert. J’inclus quelques scènes live en bonus sur mes albums. Je préfère regrouper quelques extraits de concerts de cette manière pour le moment.

Orient-Extrême : Vous avez l'air très calme, très posé. Est-ce votre vraie nature ou est-ce que derrière cet Aoi sage se cache un Aoi un peu fou ?
Aoi :
Je suis un jeune homme, je reste un humain… alors évidemment, je me lâche de temps en temps et je fais des choses "un peu folles" comme vous dîtes. J’essaie de me maîtriser mais il paraît que, par moment, ça sort sans que je m’en rende compte. [rires]

Orient-Extrême : Vous avez dit dans une interview cet été que vos chansons Alone et GHOST IN THE SHELL convenaient mieux à votre carrière solo. On en déduit une différence de concept entre votre carrière solo et celle du groupe BOUNTY que vous formez avec Kazuya. Laquelle ?
Aoi :
Mes travaux en solo expriment à 100% mes idées et convictions personnelles. BOUNTY étant une collaboration de deux, voire trois personnes, il y a pas mal de compromis. Chacun doit parfois céder sur certains points.
Orient-Extrême : Bien que vous parliez en conférence publique d’histoires montées de toutes pièces, Alone et GHOST IN THE SHELL, qui touchent aux thème de la solitude et de l’enfermement, expriment donc des sentiments qui vous sont très personnels et intimes ?
Aoi :
Oui…

Orient-Extrême : Est-ce que Kazuya de BOUNTY et Tohru travaille avec vous sur votre carrière solo ?
Aoi :
Oui, ils participent à la composition et aux arrangements de mes travaux solos.

Orient-Extrême : BLACK OUT de BOUNTY sort le 3 décembre prochain, comment décririez-vous ce single ?
Aoi :
D’après moi, ce nouveau single pousse le concept du groupe plus loin. Son style est plus "ouvert", et moins fermé que mes créations solo évidemment.

Orient-Extrême : Concernant Aoi solo, quelle est la prochaine étape majeure ?
Aoi :
J’ai un nouveau single à venir à une date indéterminée début 2009, il s’agit du single correspondant au clip que je viens de tourner cette semaine dans un château près de Paris. L’autre grosse actualité est la création de mon fan-club au Japon. Il s’appelle MAXIM, j’en suis très heureux mais je le serais encore davantage s’il pouvait s’ouvrir aux Français. C’est un peu mon projet secret. [sourire]

Orient-Extrême : En dehors de la musique, quelles sont vos passions ou vos loisirs ?
Aoi :
J’aime beaucoup la mode et les Arts.

Orient-Extrême : Quelle est votre devise dans la vie ?
Aoi :
Toujours créer, par moi-même !

Orient-Extrême : Le public n’a pas eu la possibilité de vous questionner lors de la conférence publique qui vient de se dérouler. Aviez-vous craint qu'on vous pose certaines questions ? Si oui, lesquelles ?
Aoi :
Je suis prêt, je pense que j’aurais été capable de répondre à n’importe quelle question. Je me débrouillerais bien. [rires]

Orient-Extrême : Toujours durant la conférence, vous êtes resté très secret sur le clip tourné près de Paris. Nous respectons votre désir de garder son titre mystérieux, mais pouvez-vous nous en dire plus ? Comment ça s’est passé ?
Aoi :
Pour le moment, le montage n’est bien sûr pas fini. Certaines scènes seront probablement rajoutées à celles tournées en France. Je peux cependant vous révéler que l’histoire sera racontée par un "théâtre de l’ombre"…
Orient-Extrême : Le film jouerait beaucoup sur l’ombre et la lumière ?
Aoi :
Oui.


A lire également :
- Compte rendu de la conférence publique d’Aoi à Chibi Japan Expo 2
- Reportage sur le concert d’Aoi à JAPAN EXPO 2008
- Compte rendu de la conférence de presse d’Aoi à JAPAN EXPO 2008


Interview et photos réalisées par Eric Oudelet le samedi 1er novembre 2008
Remerciements : Euro Japan Comic, SOL BLADE et Chibi Japan Expo
Reproduction/réutilisation de l’interview et/ou des photos strictement interdite.

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême