Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Korean Connection : interview de l'organisateur et vidéo-reportage sur le meeting Kpop du 9 janvier 2011

Si l’électronique, le cinéma ou dans une moindre mesure la bande-dessinée sud-coréenne se sont discrètement intégrés à notre quotidien, le fracassant boom de la Kpop fait entrer le pays du matin calme dans une nouvelle ère sur le plan international. Décomplexée, ambitieuse et forte d’une euphorie économique, la Corée du Sud s’extirpe de l’ombre de ses voisins japonais et chinois pour faire rayonner sa culture à travers le monde. Reflet de cet essor, un nouveau festival s’apprête à accueillir ses premiers milliers de visiteurs le 8 mai 2011 à Paris : Korean Connection. Sur les traces d’une certaine Japan Expo devenue une entreprise très lucrative, la petite association organisatrice rêve déjà d’accueillir ses premières popstars en concert !

Avant cela, il fallait non seulement convaincre les investisseurs, mais aussi les agences des artistes qui privilégient le Japon et les Etats-Unis au détriment du melting-pot européen, très complexe à aborder à cause de sa segmentation et de ses diverses langues, cultures et intervenants. Pour démontrer le potentiel du marché français, Korean Connection multiplie les initiatives, suivie et encouragée dans toutes ses actions par une horde de fans passionnés. Dans cet esprit communautaire et participatif, ils (ou plutôt "elles" en majorité) sont plusieurs milliers à avoir rejoint le mouvement sur Facebook. C’est là que Korean Connection a appelé à un rassemblement parisien express début janvier. Suite à l’avancée des négociations et dans la perspective d’un voyage à Séoul coorganisé en avril prochain, l’objectif était précis : montrer à S.M. ENTERTAINMENT l’engouement des fans afin que les participants à l’expédition puissent rencontrer des artistes de l’agence durant leur séjour. Ce 9 janvier, deux jours après l’annonce, nous étions donc présents avec les chaînes de télévision sud-coréennes KBS et YTN à la séance d’enregistrement de messages vidéo, suivie d’une session danse qui s’est terminée sous les étoiles au Trocadéro. L’esprit communautaire, la cohésion, la passion, le dynamisme et l’insouciance qui animent cette aventure nous ont fait rajeunir de dix ans, ramenant à la surface les souvenirs d’une merveilleuse époque révolue où la pop-culture japonaise effectuait son grand tour en France, où Japan Expo faisait ses premiers pas sous l’impulsion d’une armée de bénévoles… Une joyeuse ambiance très éloignée des actuelles batailles médiatiques et guérillas marketing où l’intérêt premier ne semble hélas plus être de satisfaire les fans, mais d’engranger de l’argent et d’occuper des parts de marché.

Il sera bien temps de grommeler dans quelques années, profitons des instants présents ! Nous vous offrons ci-dessous un reportage vidéo sur le meeting Kpop du 9 janvier ; le succès de ce Go ! Go ! Korea ! : Let's Meet SME's Artists !!! en appellera peut-être d’autres et permettra déjà aux participants du voyage d’assister au show télévisé KBS Music Bank (l’une des trois principales émissions musicales en Corée du Sud). Après visionnage de ce reportage, vous pourrez lire une interview accordée par le président de Korean Connection, Maxime Paquet, qui vous présentera plus en détails le festival à venir, dimanche 8 mai 2011 à l’Espace Champerret.














L’interview de Maxime Paquet, président de Korean Connection

Orient-Extrême : Bonsoir Maxime, pouvez-vous tout d'abord nous préciser ce qu'est Korean Connection ? Cette association ne serait pas si récente...
Maxime Paquet :
Korean Connection est avant tout une association loi 1901, à but non lucratif. La structure juridique en tant que telle est plutôt récente, nous avons déposé les statuts officiellement en mars 2010 et la publication au Journal Officiel date du mois d'avril 2010. Néanmoins, le groupe qui a formé l'association existait depuis un certain temps déjà. Ça date de la promotion 2008/2009 du Centre Culturel Coréen.

Orient-Extrême : C'est donc là qu'est née Korean Connection. Vous organisiez déjà des événements à cette période ?
Maxime Paquet :
Effectivement. Tout a commencé par la désignation, ou plutôt la non-désignation des délégués de classe pour l'apprentissage du coréen. Ça aurait été cool que ce soit des jeunes ; j'en ai poussé certain(e)s, mais personne ne voulait vraiment devenir délégué ! C'est dommage… Plusieurs mois après le début des cours et ne voyant rien venir, j'ai par conséquent proposé une sortie dans un restaurant coréen, à peu près au moment des fêtes. Ce fut le début d'un engrenage... Les sorties se sont multipliées... On a ensuite organisé un "déjeuner-show". On demandait aux participants de préparer une animation de leur choix jusqu'au jour où on a organisé la première Korean Connection, en novembre 2009 au Centre Culturel Coréen. L'association n'existait toujours pas. Il s’agissait simplement de se retrouver et de faire la fête autour de la Corée. Cela avait bien marché, à notre échelle bien sûr !

Orient-Extrême : … Trop bien ? Au point de devoir prendre votre indépendance en 2011 ?
Maxime Paquet :
En 2009, on avait réuni 75 personnes ; puis plus de 350 pour l’édition suivante en avril 2010 ! C’est là que nous nous sommes rendus compte du nombre de personnes qui s'intéressaient à ce genre d'événement. Comme nous n’aimons pas refaire les mêmes choses, nous nous sommes dits : autant viser grand en 2011 !



Orient-Extrême : Aujourd'hui, combien de personnes travaillent sur cette édition ?
Maxime Paquet :
Comme nous sommes une association, ce n'est pas simple. Globalement, on pourrait dire que nous sommes une bonne quinzaine à travailler régulièrement sur l'édition 2011, sans compter les partenaires.

Orient-Extrême : Quel sera le contenu de ce festival ? Quelles seront les thématiques, et les acteurs ?
Maxime Paquet :
Nous souhaitons éviter de faire du festival Korean Connection un supermarché de la Corée. Cette édition 2011 sera nettement plus ambitieuse que les précédentes. Nous associerons l'hallyu à une partie plus culturelle, traditionnelle. Les thèmes abordés seront le cinéma, la Kpop, les dramas, la gastronomie, les arts martiaux, les arts traditionnels… Nous aimerions montrer la Corée dans sa diversité en l'espace d'une journée. Ce défi n'est pas très facile à relever. Il y aura à la fois des stands professionnels et des stands amateurs, naturellement des spectacles ainsi qu’un espace "ateliers et initiations" sur lequel nous essayons de mettre l'accent. L'aspect "participatif" nous tient à cœur, nous souhaitons proposer un lieu où le public n’est pas simplement consommateur de "culture" mais aussi acteur à part entière.

Orient-Extrême : Y aura-t-il par exemple des ateliers chorégraphie compte tenu de son importance en Kpop, ou même du cosplay comme dans les festivals dédiés à la pop-culture japonaise ?
Maxime Paquet : Nous avons un plan de communication que nous essayons de tenir. Sachez que tout sera dévoilé en détails à la presse début mars. Nous essayerons toutefois de ne pas oublier les éléments les plus marquants de la culture coréenne, bien sûr.



Orient-Extrême : Il y a cependant un spectacle particulièrement attendu dont tout le monde parle, même vous sur Facebook et sur le site officiel de Korean Connection : la possibilité d'un concert. Ces derniers mois, on a pu suivre sur Internet vos initiatives pour essayer d’organiser ce concert Kpop à Paris : convaincre un sponsor pour le financement, convaincre les agences coréennes d’envoyer leurs artistes… Où en est ce projet, est-ce qu’un concert aura lieu à la Korean Connection ?
Maxime Paquet :
Ah ! Le fameux concert. Bon… Nous sommes contents que le buzz ait si bien circulé. Ce projet est extrêmement difficile à mettre en œuvre, mais nous avons de bonnes raisons de croire que 2011 sera l'année de la Kpop en France. Nous avons mobilisé beaucoup de gens et d'organisations pour que ce concert ait lieu cette année à Paris. Rien n'est sûr pour le moment, sauf le fait qu'il y aura un concert à Paris en 2011 au moment de la Korean Connection. Disons que c'est le scénario que nous mettons systématiquement en avant lors des discutions avec les différents acteurs de ce dossier aux ramifications insoupçonnées. Je pense déjà en avoir un peu trop dit…

Orient-Extrême : Comment "sentez-vous" les décisionnaires coréens sur ce sujet ? Vous paraissent-ils motivés ? Enthousiastes ? Hésitants ? Frileux ? Perplexes ?
Maxime Paquet :
C'est le "rêve" de beaucoup de Coréens...
Orient-Extrême : Venir se produire en France ?
Maxime Paquet :
Oui, surtout pour les décisionnaires.
Orient-Extrême : C'est très positif, alors !
Maxime Paquet :
On peut dire ça.

Orient-Extrême : Combien de visiteurs attendez-vous à cette Korean Connection 2011 ?
Maxime Paquet :
Nous avons un objectif de 3.000 personnes, c'est raisonnable et jouable.

Orient-Extrême : Les tickets sont déjà en vente. Vous pouvez nous rappeler où se les procurer ? Il serait question d'une disponibilité prochaine sur Internet.
Maxime Paquet :
Les tickets sont déjà disponibles en prévente sur Paris intra-muros. il y a quatre points de vente : le Centre Culturel Coréen, Santé Nat (une boutique coréenne de produits naturels dans le 15ème arrondissement), Little Seoul (un petit restaurant coréen à Opéra) et TAI YOU (une boutique de musique asiatique dans le 13ème arrondissement). Nous tablons pour une vente en ligne au plus tard fin février ; les négociations sont rudes avec les billettistes.



Orient-Extrême : Organiser pour la première fois un festival indépendant est rarement facile. Quelles sont les principales difficultés ? Est-ce que les professionnels que vous avez pu contacter acceptent par exemple de vous suivre ?
Maxime Paquet :
Les principales difficultés se résument à trouver les financements ; comme d'habitude si j'ose dire. Les professionnels acceptent globalement de nous suivre, même s’ils négocient durement !
Orient-Extrême : Et les temps sont durs…
Maxime Paquet :
C'est la crise ! Mais j'ai plutôt tendance à faire abstraction des difficultés.  Par conséquent, je ne sais pas vraiment quoi répondre, ce qui est super encourageant ! Beaucoup de personnes nous ont contactés pour proposer leur soutien.
Orient-Extrême : On a l'impression de revivre le début de la vaque japonaise -il y a une bonne dizaine d’années- avec des fans très motivés, passionnés et actifs qui parvenaient à construire beaucoup de choses en s'associant.
Maxime Paquet :
Bien que je n’aie jamais été un vrai fan du Japon (je suis juste issu de la génération Club Dorothée), j'aime bien votre rapprochement avec le mouvement japonais. Espérons que nous résisterons à certaines dérives par la suite…

Orient-Extrême : Vous coorganisez un voyage en Corée au printemps. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet ?
Maxime Paquet :
On prévoyait de l'organiser en septembre 2011, mais nous avons un peu (beaucoup) revu le concept à la demande de l'Office du Tourisme Coréen. Il se déroulera du 8 au 22 avril 2011 en mode semi-organisé. Pour moi, il était inconcevable de rester avec les mêmes personnes plusieurs semaines d'affilée, 24 heures sur 24… C'est pourquoi nous proposons un voyage à mi-chemin entre le voyage organisé que j'abhorre, et le trip roots "à la guide du routard". Le billet d'avion avec Asiana Airlines coûte 625 euros et l'hébergement que nous proposons -non obligatoire- est à 10 euros par nuit et par personne. De plus, nous pouvons bénéficier de tarifs avantageux en nous regroupant. Une fois sur place, chacun fait donc ce qu'il veut. Surtout, chacun est responsable de son séjour. Néanmoins, nous proposerons quelques journées et soirées "officielles" qui, comme les bonnes sorties entre amis, permettront de partager nos pérégrinations individuelles autour d'un repas ou d'un karaoké. C'est comme cela qu'on s'enrichit mutuellement.



Orient-Extrême : Le meeting du 9 janvier dernier à Paris visait à convaincre S.M. ENTERTAINMENT de la motivation des fans de Kpop français. Vous êtes plutôt satisfait de cette mobilisation ?
Maxime Paquet :
Nous sommes super satisfaits ! Merci encore à tous les participants de ce meeting. Il y avait YTN dont un reportage a été diffusé très récemment ; et mieux, il y avait la chaîne KBS dont le reportage devrait être diffusé cette semaine, sauf nouveau report. Je n'apprendrais rien à personne en disant que les agendas des artistes comme SHINee ou SNSD sont très, très chargés, mais il y a des ouvertures… Il faut savoir que les participants au voyage seront invités à l'émission musicale Music Bank sur KBS. On me dit que cela pourra aider à rencontrer certains artistes…
Orient-Extrême : Tous les participants au voyage feront partie du public de l'émission ?
Maxime Paquet :
Si tous les participants le souhaitent, ils pourront venir ! Mais je le répète, rien n'est obligatoire dans ce voyage ! Nous sommes cependant assez confiants pour dire que nous ne serons pas que trois pelés et un tondu à aller à Music Bank [rires]. Il est possible aussi que nous soyons accueillis spécialement par KBS. Le directeur de l'émission souhaiterait que nous dansions sur Hello de SHINee, comme au Trocadéro...
Orient-Extrême : … en vue d'une diffusion télévisée ???
Maxime Paquet :
Je n'en sais rien, mais rien n'est exclu.

Orient-Extrême : Avez-vous eu des commentaires de la part de S.M. ENTERTAINMENT ?
Maxime Paquet :
Pas encore, ils vont finir par nous détester [rires]. On leur met une de ces pressions !… Je pense que c'est le genre de boite qui aime bien avoir la maîtrise dans tout ce qu’elle entreprend ; mais nous sommes gentils. L'important, c'est de faire tout notre possible pour ne rien regretter.

Orient-Extrême : Allez-vous organiser d'autres mini-événements avant le voyage ou le festival ?
Maxime Paquet :
Peut-être. Cela dépendra de beaucoup de choses, notamment de notre état de fatigue [rires].

A voir : notre reportage sur le festival Korean Connection 2011 (avec photos et vidéo)
Le site officiel de Korean Connection : www.koreanconnection.org
Information du 1er mars 2011 : Baby Jin et Amy Boat officiellement confirmés en showcase à Korean Connection















Interview réalisée le 24 janvier 2011 à Paris.
Photos et vidéo : Eric Oudelet
Remerciements : Korean Konnection et Maxime Paquet.
Reproduction/réutilisation des photos, de la vidéo et du compte-rendu strictement interdit sans autorisation.

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême