Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Re-TROS : le post-punk militant chinois

Passer le luxe éblouissant de Shanghai, le développement à double chiffre, les belles pierres des temples et les paysages à couper le souffle, la Chine populaire reste un pays particulier, où le but premier de la population est de s’effacer pour le bien de tous, bref, devenir une statue dans le paysage. Heureusement, un groupe d’irréductible de Nanjing (Nankin), Re-TROS, milite à coup de post-punk pour rétablir les droits des statues.

Le rock est une chose qui se révèle très facilement dans les petits bars enfumés ; entre sueur, amplis mal réglés et bières tièdes éventées… Certains groupes se défendent, d’autres motivent un instant mais ne tiennent pas la longueur, d’autres sont jouissifs mais d’un convenu… et parfois, certains débarquent et mettent une grosse claque ; du genre "qui sonne la tête au point de ne plus pouvoir se démunir de l’image imprimée même une fois l’acouphène disparu". Le dernier de ces concerts énormes et troublants fut donné par Re-TROS (Re-establishinig The Right Of Statues) à Chengdu, suivi en toute logique par l’achat de leur premier CD Cut Off ! sorti chez Modern Sky. Après deux petites semaines de décantation pour digérer le concert, et une fois la galette avalée dans la platine : la confirmation. Re-TROS fait du post punk rappelant les Cramps en hôpital psychiatrique (pour le côté bizarre et malsain de la chose), ou un Bauhaus politisé jouant le grain de sable dans la logique du bonheur universel pour tous (me dites pas que vous avez oublié ce qu’est la Chine…).



Les Re-TROS ne sont pas des nouveaux venus à proprement parler. En effet HUA Dong, chanteur et guitariste de Re-TROS, fut membre des excellents P.K.14, il est donc normal de retrouver quelques similitudes : des lignes de basses prenantes et pesantes, une utilisation noisy de la guitare, des constructions complexes aux lignes simples, un glacis artistique très (trop ?) post punk anglais des 70s (Gang Of 4, Terrorvision...) et des textes qui n’ont pas froid aux yeux pour la Chine (et aussi une voix que l’on qualifiera de remarquable sans toutefois atteindre le timbre de YANG HaiSong des P.K.). P.K.14 et Re-TROS sont donc bien les deux faces d’une même pièce, mais les dessins changent. Là ou le maître d’ordre de P.K.14 est de motiver la jeunesse à l’autodétermination à travers contes et fables de tous les jours (SheisheisheiHeSheisheishei, BaiPiShu), Re-TROS joue opposé, dénonce ironiquement en créant un monde imaginaire finalement et apparemment beaucoup trop réel une fois appliqué à la Chine.

Musicalement, il en résulte des atmosphères autrement plus lourdes, sombres et irréelles que les rythmes punky entraînants des récents P.K.14. Et puis ce malaise, cette folie qui se dégage… envahissante dès les premiers accords de Die in 1977. Entre le chant digne d’un interné au rictus déformé et les chœurs rappelant des cris dans la nuits de LIU Min (la bassiste), les ambiances sont tantôt gothiques, aussi efficaces que du Bauhaus ou Siouxie And The Banshee, tantôt "rentre dedans" avec accélération et déconstruction de pure inspiration post-punk. Le tout est servi par le synthé du flegmatique et fringuant Brian ENO (Roxy Music, David BOWIE…). Difficile de rester de marbre : on bat du pied et le virus remonte affecter le reste.



Niveau paroles, Re-TROS, à la manière d’un Alan MOORE avec V pour Vendetta, s’invente de nouveaux mondes oppressants pour mieux faire passer la pilule de l’idéologie dissidente active et libertaire, tout en trouvant toujours une ligne pour rappeler aux auditeurs la réalité en Chine. L’album s’ouvre sur Die in 1977, durant laquelle HUA Dong clame "prétendant que tout allait bien [...] un nouveau fils de pute vient au monde aujourd’hui". Ces paroles prenent plus de sens une fois l’encyclopédie ouverte à 1977 où le punk (premier album des Sex Pistols et de Terrorvision et formation du groupe anglais Gang Of Four) et la politique chinoise (intronisation de DENG Xiaoping se débarrassant de HUA Guafeng au sommet du Party et le Gang des Quatre responsables de la Revolution Culturelle expulsés) se partagent l’actualité. Le "pays-zoo" de If the monkey becomes to be the king nous conte des "jeunes soldats marchant en ligne sans leur propre esprit [...], tuant les oiseaux qui avant chantaient, pour manger" tandis que sur l’énergique Boys in cage, HUA Dong scande "garçons en cage, garçons en cage, sang sur la place" (TienAnMen ? le chanteur reste évasif comme toujours et renvoie la balle). Bref Re-TROS ose claquer les dogmes communistes un à un dans leur monde de faux-semblant et enfonce le clou, criant haut et fort à la pendaison des policiers (Hang the police) sur fond de rires désabusés et de lignes de basse oppressantes…



Re-TROS a donc le mérite d’exister à sa manière, dans un environnement culturel de jour en jour plus bouclé en chine qui conjugue volonté communiste du moule et volonté capitaliste de la réussite économique. Allez… un regret tout de même ! Finalement le CD a eu le même problème que le concert : on reste sur sa faim, 6 titres et une trentaine de minutes… Court, court, court ! Comme on dit ici en Chine : "on n’atteint pas son climax"…

Pour l’Europe, Re-TROS ne semble pas encore sur la route mais la collaboration de Brian ENO devrait les aider ; et P.K.14 tournant parfois en Europe comme l’été dernier, ils devraient pouvoir profiter du réseau de contacts. Si vous aimez le rock ou le post-punk, ou que les tickets des ultimes concerts des Clash vous ont paru trop chers, ne les ratez pas…

Guillaume Maximin


Liens Re-TROS :
www.blogcn.com/user45/rightofstatue/index.html
www.modernsky.com/bands/retros/retros_ep.htm
http://photo.163.com/photos/jij-21/11191737/

Liens P.K.14 :
www.myspace.com/pk14
www.pk14.com
http://www.modernsky.com/bands/pk14/pk14_album01.htm
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême