Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Sondage concert en France en 2012 : résultats de la première manche

La première manche de notre sondage de la rentrée est terminée. Via notre page Facebook, vous avez été plus de 2.000, peut-être près de 3.000 à voter dans quatre catégories pour choisir les artistes que vous souhaitez le plus voir en France en concert courant 2012. En fonction du nombre de suffrages, les deux ou trois premiers artistes de chaque catégorie accèdent à la finale. Cet ultime vote mixte démarre aujourd’hui.

Qui voulez-vous voir en priorité en concert en France en 2012 ? Voici les dix finalistes à départager sur Facebook :
- BIGBANG
- SUPER JUNIOR
- SHINee
- ARASHI
- KAT-TUN
- ONE OK ROCK
- the GazettE
- L’Arc~en~Ciel
- BoA
- ayumi hamasaki

>> Voter sur notre page Facebook jusqu’au 23 octobre 2011, minuit








Revenons sur les résultats détaillés de la première manche afin d’analyser les tendances du moment.

Catégorie 1 : Groupes Kpop
01 - BIGBANG - 31,25 %
02 - SUPER JUNIOR - 25,12 %
03 - SHINee - 11,63 %
04 - 2NE1 - 9,47 %
05 - BEAST - 8,86 %
06 - GIRLS' GENERATION - 4,33 %
07 - 2PM - 2,97 %
07 - JYJ - 2,97 %
09 - TVXQ!/DBSK - 2,23 %
10 - KARA - 1,17 %



Catégorie 2 : Popstars asiatiques solo
01 - BoA - 31,22 %
02 - ayumi hamasaki - 23,17 %
03 - YUI - 14,63 %
04 - Utada Hikaru - 11,70 %
05 - Namie Amuro - 6,83 %
05 - Ai Otsuka - 6,83 %
07 - Jay Chou - 3,90 %
08 - Charice - 0,97 %
09 - Nishino Kana - 0,49 %
10 - A-mei - 0,24 %



Catégorie 3 : J-Rock et Visual kei
01 - ONE OK ROCK - 27,72 %
02 - the GazettE - 25,79 %
03 - L’Arc~en~Ciel - 14,61 %
04 - X JAPAN - 7,59 %
05 - DIR EN GREY - 6,30 %
06 - MIYAVI - 5,23 %
07 - alice nine. - 3,72 %
08 - MAXIMUM THE HORMONE - 3,08 %
09 - SCANDAL - 3,01 %
10 - Nightmare - 2,94 %



Catégorie 4 : Idols, girlsbands et boysbands japonais
01 - ARASHI - 26,07 %
01 - KAT-TUN - 26,07 %
03 - NEWS - 14,87 %
04 - Perfume - 10,18 %
05 - Morning Musume. - 7,74 %
06 - AKB48 - 5,50 %
07 - AKANISHI JIN - 3,66 %
08 - EXILE - 2,85 %
09 - Natsuko Aso - 1,42 %
10 - PASSPO* - 1,02 %



Pas de franche surprise et confirmation du phénomène Kpop sont les deux premiers constats qui sautent aux yeux. Le public a largement plébiscité BIGBANG et SUPER JUNIOR - grands vainqueurs de cette première manche et logiques favoris de la finale -, et réclamé trois groupes dans un second temps : SHINee, 2NE1 et BEAST. Il va s’en dire qu’un concert YG Family en France ferait un carton, et que le Super Show 4 parisien de SUPER JUNIOR annoncé par Leeteuk sera un succès. On rappelle que l’industrie musicale coréenne s’offre son premier double concert à Paris-Bercy en février 2012 : deux dates consécutives pour le MUSIC BANK, comme Lady GaGa ou David Guetta !

Les popstars féminines solo, pour la plupart japonaises, sont clairement délaissées puisque leur catégorie a enregistré trois à quatre fois moins de votes. Les années 2000 sont passées et la décennie actuelle appartient depuis quelques temps aux groupes, aux boysbands / girlsbands, qu’ils soient pop… ou rock ! Le score ridicule de la Taïwanaise A-mei n’est guère rassurant quant au projet de tournée mondiale devant faire escale en Europe, notamment en France. Seule coréenne de la sélection solo, la valeur BoA remonte en flèche et termine première devant ayumi hamasaki. Malgré l’érosion de sa popularité, ayumi continue d’incarner la Jpop et ses shows nippons font toujours rêver. Les Jpop-queens ont néanmoins loupé le coche, et aucune nouvelle icône ne reprend le flambeau dans la génération actuelle.

Le rock japonais et le visual kei n’ont pas abdiqué face à la déferlante pop coréenne. Déjà annoncé en concert en 2012, L’Arc~en~Ciel a été relégué en troisième position et laisse le champ libre à un combat de titans : the GazettE (leader et valeur sûr du visual kei) contre ONE OK ROCK (LE groupe nippon qui explose depuis quelques mois). Ce dernier l’emporte de peu sur la ligne d’arrivée. Quatrième et largement en retrait, X JAPAN aurait probablement des difficultés à remotiver autant de spectateurs que pour son premier concert au ZENITH de Paris. Après l’échec prévisible de Gackt cet été, les producteurs sont avertis.

On peut s’inquiéter de la faible participation côté idols ; même les Johnny’s, largement en tête, n’ont pas provoqué de forte mobilisation. Perte d’espoir vis-à-vis de ces boysbands ? Lassitude ou incapacité des fans à se rassembler ? Plus grave, serait-ce le début d’une chute de popularité comparable à celle des Jpop-queens ? Nous sommes dans tous les cas loin du dynamisme, de la réactivité et de l’unicité qui permet à la Kpop de triompher. C’est inquiétant pour l’avenir de la Jpop en France, plus enfermée que jamais dans sa niche. L’espoir s’amincit quant à l’arrivée de grands groupes inédits et on s’approche du mur des lamentations quand on s’intéresse aux artistes sur lesquels parie le Japon. On remarque en effet que les idols féminines promues et produites en France sont larguées, loin derrière les boysbands réclamés par le public depuis tant d’années… L’égalité parfaite d’ARASHI et KAT-TUN sur la plus haute marche du podium en devient anecdotique.

Manifester son enthousiasme et espérer la venue de certains groupes et artistes japonais majeurs est-il vain ? Pas forcément si le Japon change un jour de politique et adopte une attitude offensive et conquérante vis-à-vis du marché musical mondial. Pour exporter ses produits culturels et rayonner à l’échelle planétaire, le gouvernement coréen a investi plus de 90 millions d’euros ces derniers mois. Arrosée par cette manne, confortable parachute anti-doute, l’industrie coréenne du divertissement peut flamber et envoyer ses plus grandes stars à la conquête du monde, pour le prestige, ou plus si affinités. Les retours sur investissement semblent bons et le tourisme se développe rapidement. Dans le cas du SMTOWN français, le manque à gagner sur les marchés asiatiques pour S.M. ENTERTAINMENT doit être largement compensé par le financement institutionnel, si ce n’était déjà fait grâce aux recettes en billetterie et merchandising. En admettant que le marché mondial ne soit pas intéressant / motivant pour les Japonais, et que seules les liquidités immédiates comptent, on ne voit pas pourquoi la recette coréenne ne s’appliquerait pas à l’archipel, même si sa musique beaucoup moins mainstream ne remporterait pas un succès équivalent. Encore faut-il avoir la volonté, l’implication, le dynamisme et la bonne stratégie nécessaires…

A vous de voter pour départager les dix artistes asiatiques les plus populaires, et peut-être donner un petit coup de pouce au destin. Qui voulez-vous voir en priorité en France en 2012 ? Votez sur notre page Facebook jusqu’au 23 octobre minuit !

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême