Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Paris Visual Prod. : interview du président avant le concert d'Onmyouza (sept 2005)

La tournée européenne et plus particulièrement le concert parisien du groupe de visual-rock Onmyouza approchent à grands pas. Nous sommes donc allés rencontrer l’organisateur de cet événement : Paris Visual Prod. Peu avare en informations, Julien Mombert le président de cette association nous dévoile les coulisses de l’organisation de cette tournée, revient sur le concert parisien de Ra:IN et nous exprime ses sentiments sur l’avenir de la musique asiatique en France, sans oublier une annonce exclusive pour Orient-Extrême : le concert d’Akino Arai à Paris.


Deuxième annonce importante, Orient-Extrême vous fait profiter d'une opération promotionnelle pour les concerts d’Onmyouza à Paris et Bruxelles. Le groupe japonais se produira le 28 septembre en Belgique, le 30 à Paris et le 1er octobre à Frankfort. Une séance de dédicace aura lieu le 29 septembre de 17h à 18h30 au Hard Rock Café, la veille du concert parisien. En partenariat avec Paris Visual Prod., nous vous proposons 4 euros de réduction pour deux billets achetés sur place le jour du concert à Paris, 3 euros pour le concert en Belgique. Pour bénéficier de cette offre, il vous suffit de télécharger et d’imprimer ce flyer : www.orient-extreme.net/documents/flyer_onmyouza_oex.jpg et de le présenter au guichet au moment d’acheter vos entrées. Tous les détails concernant le groupe et leur tournée sont disponibles sur le site de Paris Visual Prod : www.parisvisualprod.com
Des vidéos y sont même proposées en téléchargement pour les amateurs de rock qui ne connaîtraient pas Onmyouza.





Orient-Extrême : Bonjour, pouvez-vous tout d’abord nous présenter Paris Visual Prod. ?

Julien Mombert : Paris Visual Prod. existe depuis un an et demi, nous sommes une structure d’entrepreneurs du spectacle regroupant des gens issus du monde musical traditionnel, et pour certains de la musique japonaise (c’est peut-être moi qui suis le plus spécialisé de l’équipe). Notre but est de produire en France des concerts de qualité, d’un niveau équivalent à ceux qu’on peut voir pour la musique occidentale, et ceci pour tout le monde, que ce soit pour le public ou les groupes que nous accueillons. C’est pour cela que je me suis appuyé sur une équipe plus "experte en musique" à la base, et qui n’a pas forcément le côté "fan".

Orient-Extrême : Vous produisez donc uniquement de la musique japonaise ?

J.M : Oui, nous avons choisi de nous spécialiser dans la production et la promotion de la musique japonaise.

Orient-Extrême : Comment choisissez-vous vos groupes ?

J.M : C’est toujours la somme de nombreux facteurs. Au début il y a bien sûr une volonté de promouvoir certains artistes, mais au final cela résulte souvent d’un certains nombres de composantes imprévisibles. Il y a d’abord la qualité de la musique. Ensuite, il faut que le groupe soit disponible dans un laps de temps pas trop éloigné (moins d’un an), qu’ils aient envie de jouer en France, qu’ils acceptent de jouer dans des salles souvent plus petites que celles dont ils ont l’habitude, qu’ils n’aient pas trop peur de voyager dans un pays où on ne parle pas leur langue, etc.

Orient-Extrême : Paris Visual Prod. fait le premier pas à chaque projet ?

J.M : Non, pour Onmyouza, c’est le groupe qui a fait la demande par l’intermédiaire du producteur allemand. C’est un groupe d’excellente qualité. C’est un pari audacieux et risqué car la formation n’est pas encore assez connue en France, et surtout ils n’ont plus le côté visual qui plait en ce moment en Europe et qu’ils avaient à leur début. Nous avons toutefois accepté car c’est un groupe d’un grand niveau musical, et qui est bien plus populaire au Japon que nombre de groupes qui viennent en France.

Orient-Extrême : Le fait que l’une de leur dernière chanson soit le générique de l’animé Basilisk n’a pas joué dans l’élaboration du projet du concert ?

J.M : Je ne l’ai su qu’après (NDLR : Déclic Images a annoncé l’acquisition de la licence cet été). Mais c’est une bonne chose car cela va sans doute donner aux gens l’envie de venir découvrir. Ce qui nous a surtout motivé, c’est que ce soit un groupe d’une très grande qualité et qu’ils aient très envie de venir en France.

Orient-Extrême : Justement, quel est le sentiment d’Onmyouza par rapport au concert ? Ils sont enthousiastes, anxieux ?

J.M : Ils sont très enthousiastes mais aussi, comme tous les groupes japonais, très anxieux. C’est sans doute du au fait que les Japonais n’ont pas l’habitude de voyager beaucoup. Pour la plupart, dès qu’ils doivent partir à l’étranger, ils sont complètement déboussolés et ont extrêmement peur de partir dans un pays où ils ne comprennent pas la langue. Heureusement, c’est une peur qui se transforme en beaucoup de plaisir à la fin…



Orient-Extrême : Quels goodies allez-vous proposer aux concerts ?

J.M : Nous aurons beaucoup d’objets traditionnels, un tour poster ainsi que le t-shirt de la tournée, le CD du dernier album, sans doutes quelques exemplaires des albums précédents, les éventails du groupe disponibles en deux modèles, des bracelets (wristlet) etc… La liste des goodies sera très bientôt en ligne sur notre site internet.

Orient-Extrême : Le concert de Ra:IN (le groupe de PATA, ex-guitariste de X-japan) au printemps dernier a beaucoup plu, mais peu de monde avait fait le déplacement. Quel bilan avez-vous tiré de cet événement ?

J.M : Ce concert a été une expérience très enrichissante et donc forcément positive, que ce soit pour le groupe, nous ou le public. Cela a permis à Ra:IN, un groupe indies, de jouer dans une salle très prestigieuse en France, et de filmer le concert pour une sortie DVD Japonaise et Européenne. Au final je suis sûr que personne n’a le moindre regret !

Orient-Extrême : Une date à annoncer pour cette sortie ?

J.M : Le DVD doit bien sortir, mais Ra:IN vient de changer de maison de production. Il y a des discussions entre l’ancienne et la nouvelle, c’est pour cela qu’il y a un peu de retard. Je vous rassure, on n’a pas oublié ce DVD qui nous tient très à cœur. Quant à la sortie française, il est encore trop tôt pour en parler, la production du DVD n’étant pas finie. Mais nous le distribuerons en Europe dans tous les cas.

Orient-Extrême : Revenons à Onmyouza, est-ce que le concert sera filmé ?

J.M : Oui, les trois concerts (allemand, belge et français) seront filmés. Par contre, nous ne savons pas encore à l’heure actuelle comment seront utilisés et diffusés ces enregistrements.

Orient-Extrême : Il y a eu une séance de dédicace pour Ra:IN, il y en aura une pour Onmyouza… C’est quelque chose auquelle vous tenez ?

J.M : Oui, nous et les groupes ! De notre coté nous sommes heureux de pouvoir offrir un tel plaisir aux fans : la possibilité de rencontrer de près leurs (trop) lointaines idoles, dans un lieu mythique et de qualité, le Hard Rock Café. Pour les groupes, cela leur permet de pouvoir palper de très près l’engouement des fans pour leur travail. Les groupes japonais viennent en France en se disant : "on est inconnus, qu’est-ce qu’il va nous arriver !?" et quand ils voient les gens faire la queue, leur donner des cadeaux, faire des dessins à leur effigie, etc. Soyez sûr que cela les touche beaucoup. Pour Ra:IN, les musiciens ont été vraiment très émus…



Orient-Extrême : Vous avez déclaré être intéressé pour organiser un concert d’Otokaze, le groupe de Taiji, un des bassistes de X-japan. Cette idée a-t-elle fait son chemin ?

J.M : Des fans nous ont demandé d’organiser ce concert. Nous en sommes capable. Par contre, nous avons un doute quant au soutien du public… Nous allons donc trouver un moyen ou un autre de « sonder » les fans (sondage, système de pré-réservation ou quelque chose du genre…) et si ils sont au rendez-vous, nous ferons le concert. Pour nous, c’est beaucoup plus risqué qu’un groupe comme Ra:IN. On veut le faire et honnêtement on le fera, mais il faut que le public suive, on ne peut pas leur présenter une salle vide. Avis aux fans : faites-vous entendre !

Orient-Extrême : Il était question d’un site portail Paris Visual Prod. C’est pour quand ?

J.M : Pour mi-octobre, fin octobre au plus tard, selon l’actualité des prochains concerts. Le but sera d’y promouvoir nos artistes, des grands noms de la musiques japonaises, mais aussi et en complément, des petits groupes français sérieux et inspirés par le genre. L’objectif est de fédérer une vraie communauté vivante et active autour de la musique japonaise, quelque soit le style.

O
rient-Extrême : Il y a de plus en plus de concerts rock en France, un ou deux par mois en ce moment. On ne risque pas la saturation ? Le budget du public, jeune en grande majorité, n’est pas extensible…

J.M : Certaines personnes le craignent, mais je ne suis pas d’accord. C’est un tout petit marché où tout reste à faire, il y a largement de la place pour tous les groupes…L’avantage d’avoir plusieurs concerts, c’est de pouvoir toucher de plus en plus de gens, qu’on en parle de plus en plus. Le bouche à oreille fonctionne, les média parlent des concerts et relaient les informations, le public s’élargit, tout ceci permettra une segmentation accrue dans le futur…

Orient-Extrême : Gackt semble être la personnalité la plus attendue et demandée par les fans (par les filles évidemment). Sa venue en France est-elle possible ?

J.M : Je pense que oui. Mais il faut rapidement que tous les gens qui ont essayé ou veulent essayer aient conscience qu’il faut avoir des reins très solides pour le faire, avant de commencer à raconter n’importe quoi, que ce soit en France ou aux producteurs Japonais. Entre ceux qui ont organisé des concerts n’importe comment, et ceux qui ont fait de belles promesses non tenues, les grosses maisons de production deviennent méfiantes, et les fans français ne savent plus ou donner de la tête… C’est très mauvais et entrave sans aucun doute beaucoup sa venue plutôt qu’autre chose… Pour conclure, on espère comme beaucoup le faire. S’il y a opportunité, on le fera.

Orient-Extrême : Il y a de plus en plus de rock asiatique en France et en Europe, Utada Hikaru est distribuée en Angleterre, le premier concert de jpop a lieu ce week-end en Allemagne avec dream… Comment voyez-vous l’avenir de la musique japonaise en Europe et en France en particulier ?

J.M : Pour le futur de la musique en général, je vois une segmentation par style et un public plus spécialisé. Avant, on avait des gens qui allaient à un concert de Blood, mais qui aujourd’hui n’y retourneraient plus car ce n’est pas au fond une musique qu’ils apprécient. Ils y étaient allés uniquement parce qu’il s’agissait de musique japonaise et qu’il y avait un très gros manque à cette époque. Une concurrence accrue serait très bénéfique pour le public car elle permettra à la musique de qualité de s’imposer…

Orient-Extrême : La jpop pourrait-elle réellement arriver prochainement ? Avec des concerts ?

J
.M : Je l’espère ! Nous sommes sur les rangs en tout cas…



Orient-Extrême : Quels sont les projets et les concerts à venir ?

J.M : Je vais vous dévoiler un grand projet qui me tient énormément à cœur, bien qu’il soit, comme tous nos projets, très risqué. Il s’agit d’Akino Arai. On est en train de travailler sur sa venue en France. C’est en cours de finalisation. Ça nous rassurerait que quelques fans nous crient leur envie de voir cette artiste en France... C’est le gros projet pour l’année 2006. Je confirme qu’Akino Arai viendra en France. Maintenant, Nous sommes en train de finaliser en ce qui concerne la taille de la salle et la date exacte.

Orient-Extrême : Merci, bon courage pour le concert d'Onmyouza

J.M : Merci, à très bientôt.


Interview réalisée par Eric Oudelet le 17 septembre 2005.
Remerciement : Julien Mombert de Paris Visual Prod.
Crédits photo Ra:IN : Paris Visual Prod., Ali Sadeghin, Aurore, Catherine et Yuka.
Toute reproduction partielle ou totale de cette interview est strictement interdite.

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême