Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

JAY PARK et Dok2 en conférence de presse à Paris le 26 octobre 2013 : compte rendu

Plusieurs tentatives avortées n'ont pas eu raison de la volonté de JAY PARK : le rappeur, chanteur, danseur et producteur américain d'origine sud-coréenne a enfin pu donner son premier concert à Paris samedi 26 octobre 2013, devant plus de 2000 fans déchaînés. Pour sa première tournée européenne, la star masculine du hip-hop / R&B coréen, ex-leader de 2PM, a amené avec lui plusieurs membres de son crew AOM ainsi que Dok2, jeune rappeur particulièrement populaire. Le duo fraîchement débarqué de Séoul a répondu aux questions des media en conférence de presse le 26 octobre en fin de matinée au Centre Culturel Coréen, avant de signer quelques dédicaces aux fans à l'affût de leurs moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux.











Presse : JAY PARK, félicitation pour votre nomination aux Mnet Asian Music Awards 2013. Vous concourrez  pour le titre de meilleur danseur. Que représente cette nomination aux MAMA ? Que pensez-vous des classements et du système d'élection ?
JAY PARK (en rouge sur les photos) :
Personnellement, je ne suis jamais au top des ventes mais ça ne me dérange pas car je fais la musique que j’aime, et je travaille avec les personnes avec qui j’ai envie de travailler. Même si je ne suis pas au sommet des charts, je sais que des gens apprécient ma musique, cet ça me suffit amplement. Je ne sais pas pourquoi j’ai été nominé aux MAMA car la chorégraphie de JOAH n'a rien de sensationnel.
Presse : Vous pensez avoir vos chances pour remporter l'award ?
JAY PARK :
Non, je ne gagnerai probablement pas. Je le sais et ça me va. Je suis honoré d’être nominé mais je n’ai pas l’impression que JOAH soit une chanson particulièrement marquante pour sa danse.

Presse : JAY, vous avez créé le label AOMG récemment. Vous considérez-vous davantage comme un directeur ou comme un associé ?
JAY PARK :
C’est vrai que je suis directeur ; mais pour moi, on forme une équipe. Avec tout le roster, on construit AOMG ensemble. Ce n'est pas comme si j'étais le PDG et que je disais "GRAY, tu es mon esclave et tu travailles pour moi !" Non, on est une équipe et on travaille tous ensemble.

Presse : Vous avez votre carrière solo et vous gérer maintenant votre propre label. Quelle sera la prochaine étape ?
JAY PARK :
Avoir créé mon label est déjà un grand pas pour moi. On a désormais un bureau et un roster d'artistes comme GRAY qu'on vient de lancer sur le marché hier. Le retour a été très positif. Pour l'instant, je veux juste faire de la bonne musique et développer la marque AOMG. La prochaine étape pour moi sera une compilation en anglais sur laquelle je travaille, et un album qui devrait sortir l’année prochaine. Pour le moment, je suis plutôt occupé avec tout ça

Presse : JAY PARK, vous avez l'air d'être toujours occupé entre la télévision, la musique, le projet AOMG, la promo... Quel est votre secret pour accomplir tout cela ?
JAY PARK :
Comme vous l’avez dit, je fais des shows avec mes potes comme celui d'aujourd'hui, je viens juste de créer le label AOMG, j’ai ma carrière solo et je produis aussi d’autres artistes... Il s’agit juste de trouver le bon équilibre. Le jour, je peux écrire des paroles ou faire d'autres trucs pour mon album ; le soir, je rencontre des gens pour AOMG ou je travaille sur les projets d’autres artistes ; et le lendemain je m’entraîne pour mon concert en France... Tout est une question de gestion de temps.

Presse : JAY PARK, vous collaborez avec de nombreux artistes et amis, comme Cha Cha (Malone). Comment est née cette collaboration ?
JAY PARK :
Avec Cha Cha, ça faisait des années qu'on était dans le même b-boy crew. Quand j’ai commencé ma carrière solo, quand j'ai vraiment pris en main ma direction artistique, ça m'est apparu comme une évidence de travailler ensemble. Je faisais de la musique, lui aussi et sa musique était bonne. La mienne est basée sur du hip-hop/R&B, lui est plutôt R&B et pop... Il est davantage pop maintenant mais il faisait plus du R&B. Collaborer était une pure évidence.
Presse : Et votre collaboration avec Dok2 ?
Animatrice :
On dirait un vrai couple !
JAY PARK : Ha ha, ouais, c’était le destin… Plus sérieusement, Dok2 faisait un concert à Seattle, et j’y étais également. C’est là que nous nous sommes rencontrés et on a gardé contact. Quand je suis retourné en Corée, je voulais grave faire une chanson… Et c’est Dok2 qui m’a introduit dans le milieu du hip-hop coréen car je connaissais que le hip-hop américain… J'ai écouté ses prods et j’ai vraiment accroché. C’est comme ça que j'ai vraiment voulu rentrer dans le monde du hip-hop coréen, et maintenant j'y suis. Et maintenant je fais parti de cette catégorie. C'était vraiment le destin.




Presse : Quelles sont vos influences musicales et vos artistes préférés ?
Dok2 :
Pour moi...
Presse : Rihanna ?
Dok2 :
Ouuuuais ! Mais je suis aussi inspiré par ma vie. Je voyage beaucoup, je fais du shopping, je regarde des films... C'est de l’inspiration pour moi. Mon artiste préféré du moment, ce serait Meek Mill de MMG.
JAY PARK : Même chose pour moi. Je suis bien sûr inspiré par mes expériences. Quand j’étais plus jeune mes artistes préférés étaient Usher, 2PAC, Biggie (Notorious B.I.G), Canibus, Eminem… Aujourd'hui, j’écoute Asap Rocky, Big Sean, Drake, Meek Mill bien sûr, TGT, Dok2...

Presse : Dok2, vous êtes le rappeur qui fait découvrir le hip-hop coréen à la plupart des fans de musique coréenne. Que ressentez-vous par rapport à cela ?
Dok2 :
C’est un véritable honneur. Je fais de mon mieux pour faire connaître le hip-hop coréen. Ça me touche.

Presse : Quels sont les projets d'Illionaire Records ?
Dok2 :
Illionaire est mon label de hip-hop fait du hip-hop. On ne se produit pas dans des émissions télé, mais on fait du live partout dans le monde, on produits des albums, des compilations...
JAY PARK : Quand sort le prochain album ?
Dok2 : Le prochain album Ruthlesssort le mois prochain, en novembre.

Presse : Avez-vous préparé quelque chose de spécial pour le concert de ce soir ?
JAY PARK :
Oui ! C’est probablement notre première scène ensemble hors de Corée depuis 2010. Nous allons donc mettre le feu ensemble, d’autant plus que nous le faisons ici à Paris. D’ailleurs, c’est ma première fois à Paris. Dok2, c'est aussi ton premier concert à Paris ?
Dok2 : Oui, c’est la première fois que je me produis ici.
JAY PARK : C'est une grande première pour nous deux et on le fait ensemble. La famille AOM est à Paris !

Presse : Avant d'arriver à Paris, aviez-vous tous les deux des attentes particulières vis-à-vis des filles françaises ? Est-ce que vos attentes ont été comblées ?
JAY PARK :
J'ai entendu dire qu'elles ne s'épilent pas, je me trompe ? Je ne suis pas sûr... Non, en fait, je n'avais pas d'attente particulière. Je sais qu'on est dans le pays de la romance, que Paris est la ville des amoureux et que le français est la langue de l’amour, n'est-ce pas ? Donc, de ce point de vue, mes attentes sont très élevées. Et c'est bien si les filles s'épilent !
Dok2 : Tout pareil.




Presse : Quel message voudriez-vous laisser à vos fans français ?
JAY PARK :
Je n’ai pas de message particulier à donner. Je veux me présenter, moi, ma musique et mes performances avec Dok2. On veut juste se présenter et passer un bon moment. C’est notre première fois en France et à Paris, alors je ne suis pas venu avec un message ou ce genre de truc. C’est ma première apparition et c’est très important pour moi.

Presse : Que pensez-vous du milieu hip-hop coréen underground. Quelle est sa place en Corée et quelle place peut-il trouver à l'étranger ?
JAY PARK :
La scène musicale hip-hop underground devient de plus en plus populaire en Corée, comme vous avez pu le voir pour Dok2 et Illionaire depuis plusieurs années. Cela devient de plus en plus connu et les gens accrochent. Il y a beaucoup d’artistes talentueux, la musique et les concerts sont vraiment sympas et amusants. Le public accroche vraiment et je pense que ça va devenir de plus en plus populaire. La Kpop, les idols et leurs chorégraphies dominent, mais j’espère que le public étranger va autant adhérer au hip-hop underground qu’il le fait avec la Kpop.
Dok2 : Pour ma part, je ne pense pas underground hip-hop ou overground hip-hop. Tout ça, c'est du hip-hop.

Animatrice : Un dernier message pour les fans ?
Dok2 : "Turn it Up !"
JAY PARK : A tous les fans, je suis vraiment content d’être ici pour la première fois. Cela fait longtemps que je rêve de venir ici à Paris, en France, et je suis heureux d’être ici avec Dok2 et mes compagnons d'AOM. J’espère que le concert sera un succès et nous allons vous faire un vrai show. "Turn it up !"

>> A lire : l'interview privée de JAY PARK à Paris













Remerciements : Youngset Records
Photos et compte rendu par Eric Oudelet et Camille Poulain
Reproduction / réutilisation des photos et / ou du compte rendu strictement interdite.







Conférence S.M. ENTERTAINMENT à Paris : rencontre avec les producteurs et compositeurs occidentaux

SMTOWN WORLD TOUR Live in Paris : reportage

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême