Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

THE GLOSS en showcase à Paris au Korea Design-Brand Expo le 30 novembre 2013 : live report et interview

Les agences sud-coréennes recrutent depuis quelques années de nouveaux talents à l'étranger pour élargir leur audience au niveau international. Fin 2012, MGMC a ainsi intégré une Américaine et, pour la première fois, une Française dans THE GLOSS. A l'issue d'un an de formation, le girlsband sortait son premier single digital Fantastic le 25 novembre 2013 en Corée, moins d'une semaine avant son tout premier showcase, non pas au pays du matin calme, mais à Paris lors du salon Korea Design-Brand Expo. Impressionnant de maitrise vocale à notre grande surprise, le trio au style soul/R&B ne serait pas qu'un simple groupe de Kpop d'après la chanteuse Olivia.



Du 28 au 30 novembre 2013 au Carrousel du Louvre, la Corée du Sud présentait une sélection de ses entreprises et créateurs aux Parisiens lors du salon Korea Design-Brand Expo. Ce "mini-KBEE", une nouvelle fois organisé par l'agence KOTRA (Korea Trade-Investment Promotion Agency), proposait quelques animations le samedi, journée gratuitement ouverte au public : initiation au coréen, quizz, spectacles de danse (traditionnelle et dance covers Kpop)... et 45 minutes de showcase d'un tout nouveau girlsband, THE GLOSS. A sa formation, il comptait quatre filles dont deux Coréennes, une Américaine d'origine asiatique et une Française de 23 ans, Olivia Rite. Repérée et recrutée par l'agence MGMC après ses tentatives aux télé-crochets français comme The Voice et la Nouvelle Star, Olivia constitue l'attraction et l'originalité de ce projet a priori noyé dans la foultitude de girlsbands sortie de l'usine Kpop. Délesté d'une Coréenne à la santé trop fragile, le quatuor devenu trio nous laissait dans l'expectative avec ses quelques reprises stylées soul, sans chorégraphie, postées sur YouTube. THE GLOSS a pourtant fait forte impression à Paris, surclassant vocalement ses vidéos teasers et la plupart des groupes de pop coréenne qui l'ont précédé, et cela sans une seconde de playback !



A l'aise pour son baptême scénique malgré quelques hésitations et tremblements vocaux lors des premières minutes, THE GLOSS a livré un fort joli showcase de trois quarts d'heure particulièrement encourageant devant deux à trois cent spectateurs (adolescentes pour la plupart). Avec l'appui de leur producteur aux platines ou à la guitare sèche pour un rendu acoustique du plus bel effet, les filles ont commencé par reprendre les hits internationaux déjà revisités sur YouTube comme One More Night de Maroon 5 ou SexyBack de Justin Timberlake, et leur emprunte musicale davantage soul/black que pop s'est confirmée, sans la moindre fausse note, même lors des envolées dans les aigues. A peine a-t-on ressenti un manque de puissance en altitude, là où nombre de leurs consœurs partiraient en vrille. La chanteuse-rappeuse américaine Grace s'est plus particulièrement révélée par son timbre singulier, une force, une présence et une gestuelle déjà très maitrisée de la tête aux pieds. Son interprétation parfaite de Mama Do de Pixie Lott, tant dans l'attitude que dans la voix, coupait le souffle ; l'un des instants les plus "WTF!" d'un showcase largement sous-estimé.




On a également beaucoup apprécié Soulman à la guitare sèche, originellement chanté par notre compatriote Ben L'Oncle Soul, repris cet après-midi-là en français par le trio au complet avec un accent charmant. Les fans de Kpop ont vivement réagi sur la reprise soul d'Ururong (GROWL) du boysband EXO par la Coréenne Liz en solo (très sexy et qui s'est essayée elle-aussi au rap lors du pont de la chanson), ainsi que sur la version THE GLOSS de FALLING IN LOVE de 2NE1. A fond dans son rap et galvanisée par le public, Grace se métamorphosait presque en CL de 2NE1, tandis qu'Oliva et Liz assuraient le chant clair. Le showcase n'avait plus qu'à se terminer dans une ambiance festive sur deux titres dance-pop : I Gotta Feeling de Black Eyed Peas et Fantastic, le premier single de THE GLOSS. On a alors enfin pu juger des talents de danseuses de THE GLOSS, invisibles dans les teasers alors que les filles venaient de se présenter comme des performeuses en interview (à lire ci-dessous), et alors qu'on les voyaient plutôt dans un registre vocal à la Davichi ou 2AM. Les entrainements physiques dévoilés dans un reportage sur TF1 n'étaient pas vains, Olivia et Grace se sont montrées pétillantes et synchros dans leur chorégraphie, simple certes, mais largement suffisante pour habiller et animer la scène du KDBE. Pas de miracle cependant, ni de "signature-move" marquant dans Fantastic... THE GLOSS reste en deçà des références du genre sur le terrain de la danse. Liz n'a fait que quelques pas dans cet exercice, vraisemblablement toujours handicapée par sa déchirure musculaire, sans qu'elle soit révélée au public du salon. La jolie brune s'est beaucoup retranchée derrière les platines où elle a pu astucieusement masquer sa méforme physique.



Impressionnant vocalement pour un groupe pop, sans recours au playback même pendant ses chorégraphies, THE GLOSS a pris les visiteurs du Korea Design-Brand Expo au dépourvu : on n'en attendait pas tant ! Le girlsband, sûrement un peu déstabilisé par les récentes blessures physiques et la perte de sa Coréenne Sol-E, devra vite affirmer son style et se trouver une identité plus marquée - en particulier visuelle - pour se distinguer parmi les innombrables nouveaux groupes qui sortent chaque année en Corée. L'originalité de la Française Olivia ne fera pas tout, le premier single digital manque par exemple d'impact et de personnalité pour marquer les esprits. Les qualités sont indéniables, et on est désormais très curieux de voir comment THE GLOSS parviendra à les exploiter pour concrétiser ses rêves de carrière internationale.


Interview THE GLOSS au Carrousel du Louvre à Paris


Une heure avant leur showcase, Olivia (France), Grace (USA) et Liz (Corée du Sud) ont enchaîné les interviews à un rythme soutenu...

Orient-Extrême : Débuter votre carrière par un showcase à Paris, c'est assez surprenant pour un groupe coréen ! Pourquoi ce choix ?
Olivia :
Nous sommes originaires de pays différents. Je suis Française, elles sont Coréenne et Américaine. On a voulu donner notre premier showcase en France parce que cela nous tenait à cœur de montrer aux fans français qu'on existait et parce qu'on voulait leur montrer ce qu'on pouvait proposer dans différents styles de musique. On veut prouver que la Corée et la France peuvent collaborer ensemble. Je pense que venir ici pour notre premier showcase est vraiment une très bonne opportunité.



Orient-Extrême : THE GLOSS se compose donc aujourd'hui d'une Coréenne, d'une Américaine et d'une Française. Quel marché visez-vous avec ce mélange de nationalités ? THE GLOSS vise-t-il en priorité la Corée et l'Asie ? Ou un marché beaucoup plus large ?
Olivia :
Beaucoup plus large : le monde entier ! [rires]

Orient-Extrême : Vous vous considérez comme un groupe de Kpop ?
Grace :
On vient de Corée, mais on ne peut pas vraiment dire si THE GLOSS est, ou n'est pas un groupe Kpop... Dans tous les cas, THE GLOSS est un groupe international, pas un groupe que l'on pourrait enfermer dans un genre unique comme la Kpop. On peut chanter en anglais, en coréen, éventuellement en français... bref, plusieurs langues différentes.

Orient-Extrême : Dans vos premières vidéos postées sur YouTube en 2013, vous mettez plus particulièrement en avant vos talents de chanteuses au travers de reprises de hits internationaux. Est-ce que THE GLOSS sera davantage un groupe de chanteuses, ou un vrai groupe de performeuses qui savent aussi danser ?
Olivia sourit :
J'ai envie de vous dire que vous le découvrirez au showcase. Je dirais davantage performeuses... et chanteuses aussi !



Orient-Extrême : Olivia, vous êtes la première Française à débuter dans le monde de la Kpop. Comment s'est passé le recrutement et est-ce que votre formation se déroule comme vous l'imaginiez ?
Olivia :
Il y a eu une audition THE GLOSS en France. Ça s'est très bien passé et je me suis rapidement retrouvée en Corée. Ça fait maintenant un an et ça se passe très, très bien. On travaille beaucoup. Nous sommes toutes les trois passionnées de musique, de chant et de scène, et je suis vraiment contente de cette première année.

Orient-Extrême : Comment ont réagi votre famille, vos amis, votre entourage en apprenant votre sélection ?
Olivia :
La Corée, c'est loin ! Au début, ils se disaient "ah bon..." (d'un air apparemment surpris et inquiet), puis ils ont réalisé que le projet était vraiment super. C'est un projet international, une expérience très enrichissante, et ils sont toujours là pour me soutenir. J'en suis très contente.

Orient-Extrême : Vous connaissiez depuis longtemps la musique coréenne ?
Olivia :
Je connaissais la musique coréenne. J'aime beaucoup de styles différents et je n'ai pas de préférence particulière. La musique coréenne fait partie de ce que j'aime.

Orient-Extrême : Liz et Grace, quels sont les principaux traits de caractère d'Olivia ?
Grace :
Je vois un peu Olivia comme une de mes sœurs. On passe tellement de temps ensemble, on rigole de tout et de rien... Parfois, on rit tellement qu'on ne sait plus pourquoi ! En dehors de ça, c'est une fille très forte. Il faut l'être pour partir si loin dans un autre pays où la culture est différente pour réaliser son rêve.



Orient-Extrême : Olivia, quel genre de personnes sont Liz et Grace ?
Olivia :
Je les trouve très talentueuses toutes les deux. Ce sont d'excellentes chanteuses, et ce sont aussi des personnes géniales. On vit ensemble au quotidien et on se sent très proche, comme une famille. Je suis très heureuse de les accompagner dans ce projet.

Orient-Extrême : Olivia, il y a beaucoup de controverses et de discussions chez les fans de pop coréenne du monde entier à propos de votre statut de non-asiatique au sein d'un groupe considéré comme Kpop. Comment le vivez-vous ? Ça doit créer une forme de pression importante...
Olivia :
Je reprécise que nous ne sommes pas qu'un groupe de Kpop. THE GLOSS est un goupe international. La Kpop en fera partie mais on va vraiment toucher à tout. Je pense que mon statut est très nouveau, c'est un changement et je pense qu'avec le temps les gens apprécieront davantage. Je sais que beaucoup de personnes apprécie déjà cette nouveauté. Je laisse faire le temps. Quand le public nous verra sur scène, interpréter nos chansons, tous se passera bien.


Pour THE GLOSS, la journée s'est ensuite terminée par une séance de dédicaces ouverte à tous et sans obligation d'achat. Les filles espèrent désormais sortir prochainement leur premier single en France.











Reportage, photos et interview réalisés le 30 novembre 2013 par Eric Oudelet et Camille Poulain
Remerciements : MGMC et KOTRA
Reproduction/réutilisation du compte rendu et/ou des photos strictement interdite.









SMTOWN WORLD TOUR Live in Paris : reportage

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême