Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Park Jung Min en concert à Paris au Divan du Monde le 1er février 2014 : reportage et vidéo

En ce samedi 1er février 2014, la petite salle qu’est le Divan du Monde a accueilli la seconde date européenne du REVERSO TOUR du Sud-Coréen Park Jung Min et de son alter ego plus sombre, ROMEO. Ce petit concert de Kpop organisé par B7Klan restera à jamais gravé dans le cœur des quelques 300 fans présentes. Allumez vos lightsticks verts fluo et revenons sur cette soirée qui aura remporté son pari : apporter de la joie aux Triple S (nom donné aux fans du groupe SS501 dont faisait partie Park Jung Min) et aux fans du chanteur.

Bien que les billets VIP étaient comme souvent vendus très cher, 90 euros en l'occurrence, la moitié des spectatrices à vue d’œil avait en main ce sésame offrant un accès prioritaire et surtout une rencontre avec Park Jung Min à la fin de sa performance pour un court Meet & Greet. En Kpop plus qu'ailleurs, les fans sont prêtes à payer une fortune pour ces rencontres de quelques secondes avec leur idole, fortes en émotion d'après les larmes de joie qui coulaient à la sortie du Divan du Monde.



Malgré l’impatience des jeunes fans, à 99% féminines, l’audience fit un accueil des plus chaleureux à l'artiste qui assurait la première partie du concert : le Coréen Choi Soo Min. La première tournée européenne de cet ex-boxeur devenu pianiste avait été annulée en 2012. Il a bien sûr interprété Vanquish, titre personnel utilisé pour sa promotion online et composition sur le thème de l’hiver et du blizzard, ainsi que quatre morceaux classiques comme le premier mouvement de L’hiver issu des Quatre Saisons de Vivaldi. Réinterprétés au synthé et mixés avec des beats plus pop, ces morceaux devenaient plus "actuels", bien qu'on aurait aussi apprécié la sonorité authentique et éclatante d'un véritable piano. A priori, pas facile d’assurer la première partie d’un concert Kpop en tant que pianiste, mais Choi Soo Min a été choyé par une audience très amicale, avec qui il communiquait tout au long de sa prestation. Le public attentif et respectueux n’a pas manqué de l’encourager et de l’applaudir, et les cinq titres étaient le juste compte pour éviter la monotonie.



Le public en effervescence n'attendait plus que l'apparition de l’artiste principal dont la carrière s'est étendue en Asie ces dernières années. En introduction, B7Klan a projeté sur écran géant un montage vidéo des messages que les fans avaient spécialement enregistrés pour lui. Le ton était donné : ce concert serait un cadeau de remerciement dédié au public, un spectacle de divertissement riche en fan-service.

Park Jung Min est apparu sous les traits de ROMEO devant une nuée verte, couleur des lightsticks de Park Jung Min et des SS501, pour une première partie chantée en japonais et consacrée à ce personnage créé pour le marché nippon. ROMEO est le pendant sombre et torturé du joyeux Park Jung Min. Puisqu'il incarne ce personnage "gothique" aux allures de vampire dans sa carrière japonaise, on ne s'étonnait pas de son air malheureux comme les pierres et de l'absence momentanée de communication. Malgré cela, une gaffe a provoqué une vague de rires dans la salle : ROMEO a oublié d'éteindre son micro en allant se changer en coulisses après la première série de chansons. Un amusant raté pour le ténébreux ROMEO exténué par sa chorégraphie, qui n'avait rien de surprenant de la part du facétieux Park Jung Min.



En tout cas, le Coréen a impressionné d'emblée en interprétant seul, sans playback, avec une voix puissante et grave, une version plus lente de l’intro de Until The End of Time avant d’être rejoint par ses deux danseurs et d’enchainer avec l’entrainant Tonight's The Night (où les déhanchés de ROMEO en firent défaillir plus d’une) puis Taste the Fever. Après la fameuse pause, ROMEO est revenu pour trois autres chansons dont le single Give me Your Heart, avant de tirer sa révérence pour laisser la place à la personnalité enjouée de Park Jung Min.

Contrairement à ROMEO, Park Jung Min s’est montré bavard et drôle durant la seconde partie du show. Il n’hésitait pas à s’adresser au public entre chaque chanson, à lui poser des questions... bref à créer une atmosphère propice aux rires et à l'amusement, un peu comme d'autres artistes Kpop tels que SUPER JUNIOR et très récemment VIXX à Paris. Bien entendu, il a chanté les singles Beautiful et plus tard Not Alone, ainsi que plusieurs titres d'OST de drama dont Kimiro issu de la série japonaise Love Song in August dans lequel il joue son propre rôle, mais également Lost (tiré d'Empress Ki), chanson qu’il interprète normalement avec Kim Hyung Jun, son comparse de SS501. Park Jung Min n'a d'ailleurs pas hésité à se moquer de lui par comparaison en se disant "mignon" et en le qualifiant de "no beau", à défaut de savoir dire "moche"... Au milieu des titres up-tempo, Park Jung Min glissait un peu d'émotion avec Do you know, remerciait alors les fans pour leurs lettres et les incitait à entonner les traditionnels fanchants. Par sa gestuelle ample, l'artiste semblait particulièrement investi dans ses ballades, interprétées avec passion.



En se pausant entre chaque chanson pour échanger avec le public, Park Jung Min l'entertainer instaurait une grande complicité avec ses fans. Il aimait les taquiner, comme par exemple en annonçant un titre inédit en cadeau ; inédit qui n’en était pas un puisqu’il s’agissait de la chanson Kiss qu’il avait écrite pour les RAINBOW. Toujours au rayon des blagues Carambar, il aura bien fait rire la galerie en se traitant de cochon, sans que personne ne comprenne pourquoi. Encore un moment bien "WTF!" dont il est l’expert. Loin des grosses productions Kpop complètement scriptés, la spontanéité était ici de mise : les deux backdancers se sont moqués de Park Jung Min et l'ont déconcentré au point de le faire rire en pleine interprétation, l'artiste a fait semblant de s'énerver contre l'interprète en difficulté quand il ne galérait pas à tenter de répéter ses traductions françaises... Il a repris les refrains d'Aux Champs-Élysées de Joe Dassin et de Padam Padam d'Édith Piaf... Il fusillait aussi du regard certaines fans qui ne bougeaient pas les bras en rythme. Bref, tous les prétextes étaient bons pour s'amuser, et allonger du même coup la durée du concert tout en évitant la monotonie.




La soirée s’est conclue sur un rappel de quatre chansons pop des SS501, enchaînées sans bavardage pour le plus grand plaisir des fans qui chantèrent toutes les paroles, notamment sur la mignonne et drôle A Song Calling for You où le public tenta d’aider Park Jung Min sur la partie rap habituellement chantée par Kim Hyung Jun et Kim Hyun Joong. Le dernier cadeau fut l’adorable Green Peas, chanson dédiée aux fans des SS501.

Presque 1h30 de concert et pas un seul instant d’ennui grâce à la variété des deux univers présentés, aux nombreuses interactions et à l'humour omniprésent. Artiste complet, Park Jung Min a toujours chanté juste, que ce soit dans les titres dansants ou les ballades, parfois avec une puissance étonnante. Il a surpris les rares spectateurs qui le découvraient et qui déploraient le recours trop fréquent et trop présent du playback chez les pop-idols asiatiques. Résultat des courses : un public conquis avec le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux. Ni trop court ni trop long bien qu'assez cher, le concert était parfait pour profiter des différentes facettes de Park Jung Min / ROMEO et même, pour les plus nostalgiques, des chansons des SS501 dont les fans attendent le retour avec impatience (mais ça ne sera pas pour tout de suite avec le récent départ pour l’armée de Heo Young Saeng). Il est certain que les fans garderont un souvenir impérissable de ce show inédit en France. Pas sûr que les non-initiés aient pu apprécier toutes les chansons et les blagues, mais ils devaient être très peu à avoir déboursé 55 euros sans savoir à quoi s'attendre. Alors qu'il a soigneusement esquivé les dizaines de fans qui l'attendaient à la sortie grâce à une diversion (involontaire ?) de Choi Soo Min, Park Jung Min l’a promis, il reviendra !


Julie Carvalho



>> Lire l'interview de Park Jung Min avant sa tournée européenne













Photos Park Jung Min à Paris © Orient-Extrême
Remerciements : B7Klan
Reproduction / réutilisation des photos et / ou du live report strictement interdite.

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême