Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

UKISS à La Cigale le 28 septembre 2014 : reportage sur la date parisienne du SCANDAL IN EUROPE TOUR 2014

Moins attendu que BEAST, 2PM ou SHINee, UKISS a séduit le public du MUSIC BANK de Paris-Bercy en 2012 avec ses hits soigneusement chorégraphiés, et devint ainsi l'un des groupes favoris du plus grand show Kpop organisé à ce jour en France. Fin septembre 2014, le boysband coréen revenait en France pour présenter son propre concert à La Cigale dans le cadre d'une première tournée européenne, SCANDAL IN EUROPE TOUR 2014. Beaucoup moins de monde évidemment, mais les vraies fans n'ont pas loupé le rendez-vous qui pourrait être la première étape d'un développement sur le vieux continent pour l'agence coréenne NH media.








Formé en 2008, UKISS affichait déjà largement ses ambitions internationales dans son nom, acronyme d'Ubiquitous Korean International idol Super Star, et la maîtrise linguistique de ses membres. Plusieurs changements sont survenus au sein de groupe qui compterait aujourd'hui sept chanteurs et danseurs dont le "petit" nouveau, Jun, âgé de 17 ans, chaleureusement accueilli par les spectatrices du concert. Cependant, ils n'étaient que six à débarquer en Eurostar à Gare du Nord le 26 septembre, deux jours après s'être produits à Londres, puisqu'AJ se consacre à ses études aux Etats-Unis. Pas aussi populaire que les grosses machines de S.M.E., YG et JYP, UKISS n'en est pas moins régulièrement présent sur les scènes Kpop, et connait un certain succès au Japon où le fan-club compterait 100.000 membres d'après NH media. Aujourd'hui, l'agence coréenne aimerait bien développer ses artistes en Europe, et plus particulièrement UKISS, en rendant le groupe le plus accessible possible aux fans. Cette stratégie, étonnante quand on pense plus généralement au côté artificiel des pantins surprotégés de la Kpop, rappelle celle d'AKB48 au Japon et est déjà mise en pratique par le groupe coréen en Asie. En interview et pendant le concert parisien, UKISS a même évoqué l'idée de réaliser un album spécialement pour la France. Un tel collector ferait certainement des heureuses parmi les 700 Kiss Me (fans de UKISS) présentes à La Cigale, lors du show organisé par Azia Events, jeune producteur de plus en plus actif en Europe sur le segment Kpop.



L'attente avait démarré dès la veille au soir pour les plus motivées, mais l'affluence relativement modeste permettait à tous, ou plutôt à toutes, de prendre ses aises face au spectacle du 28 septembre. Quelques Japonaises ont dû particulièrement apprécier la proximité des artistes, acclamés par un tonnerre de décibels difficilement supportable. Après une première série de titres conclue par le récent STANDING STILL au style EDM assez accrocheur, les fans se sont illustrées pendant les ballades de la première partie en agitant des dizaines de banderoles de remerciement sur SOMEDAY, puis en effectuant une chorégraphie manuelle sur One Love. Cette amusante gesticulation et la reprise en chœur de la chanson ont fait fondre en larmes le leader Soohyun.



Un concert de UKISS, c'est aussi beaucoup de blabla, trop sûrement pour qui voulait sauter et danser. Ces longs échanges n'étaient certainement pas loin de couvrir la moitié du spectacle, mais ils ont renforcé la complicité entre les Coréens et leur public, et pour le coup, tout était facilement compréhensible pour les anglophones. L'une des chansons, mysterious lady, donnait la vedette à une fan très chanceuse qui devint la reine de la scène sur son tabouret royal, courtisée par six garçons charmeurs et tactiles... Si la miss ne savait parfois plus où se mettre, elle a bien su désigner ses petits préférés quand on le lui a demandé !



Le summum de l'ambiance fut atteint en 2ème partie avec une série dance-pop chorégraphiée qui a transformé La Cigale en trampoline : forbidden love, Neverland (visiblement la préférée) et Man Man Ha Ni faisaient regretter le nombre insuffisant d'autres titres du même calibre dans la setlist (pas de Believe par exemple), et annonçaient déjà la fin de la soirée. Au bout des rappels, le public entièrement acquis sans être rassasié continuait longuement de chanter et de taper des pieds, au point de faire revenir UKISS sous les projecteurs pour un dernier au revoir. Celles qui ont cassé leur tirelire ou dépouillé leurs parents auront eu un peu de rab : une rencontre express en petit comité lors d'un meet & greet quelques minutes après le tomber de rideau.



On s'attendait tout de même à plus de spectacle de la part de ce groupe, au moins aussi connu que TEEN TOP et INFINITE. L'habillage vidéo était quasi-inexistant et pas le moindre confetti à l'horizon, alors que le ticket d'entrée frôlait les 70 euros. A côté, TEEN TOP au Bataclan en devenait presque une superproduction et même VIXX aurait fait mieux au Palais de Tokyo. On ne peut cependant que saluer la convivialité des échanges en anglais entre les jeunes stars et leur public, l'accessibilité de UKISS semble être un véritable objectif pour NH media qui souhaite créer de vraies rencontres entre son groupe et ses fans. L'une des grosses surprises du week-end nous attendait en interview puisque nous avons eu la chance de nous entretenir avec UKISS pendant plusieurs dizaines de minutes en tête à tête, sans le moindre manager à l'aura pétrifiante pour verrouiller l'échange. On croyait presque poser le pied sur la Lune car oui, UKISS prouve qu'il existe de la vie derrière les automates de la Kpop habituellement trimbalés en salle de presse. Jamais un boysband coréen ne nous est apparu aussi détendu et libre (toute proportion gardée). Pour le compte rendu, rendez-vous prochainement sur Orient-Extrême ; quant au futur retour de UKISS en France, il semble quasi-assuré !


Eric Oudelet







Setlist :
01 - Stop Girl
02 - She’s Mine
03 - STANDING STILL…
MC
04 - SOMEDAY
05 - One Love
MC
06 - Love Again
07 - 0330
MC+VCR
08 - mysterious lady
MC
09 - Love On U
10 - forbidden love
11 - Neverland
MC
12 - Man Man Ha Ni
VCR
Rappels :
13 - Without You
MC
14 - for KISSme



Photos UKISS à La Cigale : Chung-Hee Jee
Remerciements : NH media, Azia Events et ACPP
Reproduction/réutilisation des photos et/ou du reportage strictement interdite.











SMTOWN WORLD TOUR Live in Paris : reportage

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême