Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Eason Chan : live report du C'mon in~ Tour au Casino de Paris le 30 octobre 2017

Le roi de la canto-pop aime la France, et l'a fait savoir lors de son retour à Paris le 30 octobre 2017 après un premier impressionnant concert au Zénith en 2014 devant plus de 5000 spectateurs. Cette fois, et dans le cadre d'une tournée européenne 2017 de plusieurs dates organisée par TOUCH Music Live (Orientouch Entertainment), Eason Chan a choisi un lieu plus "modeste" pour présenter son nouvel album mandarin C'mon In dans un cadre plus intimiste : le Casino de Paris. Ce qui ressemblait parfois à un énorme fanmeeting a rassemblé environ 2000 spectateurs dans une atmosphère très détendue qui tranche avec le show fantasmagorique à gros budget de 2014.



Libéré, délivré, Eason Chan s'est volontairement défait de tout artifice et a fait démonter les sièges de la fosse pour maximiser la proximité avec le public. Les costumes et danseurs n'étant pas du voyage, c'est en t-shirt (signé Geoff Mcfetridge et vendu en édition limitée durant la tournée) et sneakers que la popstar hongkongaise a réservé le meilleur accueil à ses fans, toujours à 99% d'origine asiatique. Eason avouera en conférence de presse qu'il ne se mêle pas de la promotion (qu'il a vu dans nos quartiers et restaurants chinois) et qu'il se contente de constater l'infime proportion de public occidental à ses concerts. D'après lui, se lier d'amitié avec des locaux serait peut-être le meilleur moyen de toucher un nouveau public et de développer sa carrière en Europe. En attendant, dans l'environnement multiculturel parisien, Eason se sentirait presque "comme à la maison".



Revenons à l'événement du soir ! Eason Chan n'est pas venu seul, il s'est tout de même entouré de son orchestre et de deux choristes pour interpréter l'intégralité de son dernier album C'mon In, en mandarin et produit en collaboration avec Jerald Chan, Yee Kar Yeung et Ge Da Wei, ainsi qu'une sélection de ses anciennes chansons pour monter à un quart de set en cantonnais. Certains spectateurs ont apprécié. Eason Chan au Casino de Paris, c'était un concert "cool", presque une soirée à la maison entre potes ou en famille, avec des chansons aux accents groovy, funky ou jazzy, avec son indispensable lot de ballades et un passage électro-disco aux jeux de lumière amusants avec bandanas à LED vissés sur la tête de tous les musiciens. C'était aussi un oneman show, car Eason a beaucoup parlé, beaucoup blagué, et on en a pour une fois bien profité, car l'artiste - qui aime être compris - a favorisé l'anglais, avec quelques touches de Français presque sans accent à notre grande surprise. Comme expliqué en conférence de presse, le chanteur a fait "français LV2" lors de ses études pendant 5 ans en Angleterre. S'il a presque tout perdu faute de pratique régulière, il peut encore donner l'heure, demander son chemin ou un café... et nous faire rire en plaçant quelques mots dans la langue de Molière durant ses interludes.




L'ambiance était tellement détendue qu'Eason a lâché un rôt, mais il s'en fout. Il l'a répété : il faut se libérer, oser, oser danser avec sa charmante voisine ou son charmant voisin... Voilà l'esprit de ce C'mon In~ Tour 2017 très décontracté et souvent comique, l'humour ayant pris une place prépondérante dans la vie d'Eason Chan depuis une "révélation" en Angleterre. Il aurait d'ailleurs calmé les velléités d'un dangereux agresseur avec une grimace... La France avait aussi une place particulière dans la tournée. Eason aime les Français, leurs personnalités, leur humour, leur bonne humeur, leur romantisme, leur goût pour l'art et leur soucis de conserver les belles choses... par rapport aux hongkongais qu'il trouve de plus en plus rigides et stressés. Il aime aussi le charme de Paris, notamment son rouge omniprésent dans la décoration de la salle de concert. Il préfère d'ailleurs largement le cachet ancien du Casino de Paris au Zénith. Pendant la conférence de presse, il s'attarde par exemple sur une amusante et minuscule porte dans un coin de l'immense pièce, comme une trappe mystérieuse menant vers un autre monde...



Très différent dans son esprit du super show donné au Zénith, le concert de deux heures donné par Eason Chan au Casino de Paris, presque à guichet fermé, avait néanmoins un point commun : le prix élevé du ticket d'entrée à plus de 100 euros. Toutefois, TOUCH Music Live a eu la bonne idée "d'offrir" un exemplaire du nouvel album à chaque spectateur, et le digipack multi-volets avec livret intégré est un bien bel objet. On n'a plus qu'à attendre un très probable retour du roi de la canto-pop dans les prochaines années. Mais avant cela, les organisateurs font revenir le groupe de rock taïwanais MAYDAY à Paris pour un incroyable défi : remplir l'AccorHotels Arena le 2 mars 2018.


Eric Oudelet





Photos Eason Chan au Casino de Paris : Alan Yiu, My Kan Wonderland, Eric Oudelet et Xiazi Zhang
Remerciements : TOUCH Music Live (by Orientouch Entertainment) & Groupal








Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême