Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Rain : interview de la star du R&B coréen en visite à Berlin

La constellation musicale coréenne brille par ses étoiles du R&B, et parmi elles, Rain joue les supernovas. Chanteur et bon danseur, ce qui lui vaut d’être comparé à Justin Timberlake, le beau gosse Rain (de son vrai nom Jeong Ji-hoon et portant le pseudonyme de Bi en Corée) est l’un des artistes les plus côtés au pays du matin calme… mais aussi en Asie. Malgré le prix exorbitant des billets (des centaines de dollars), ses concerts font salles combles au Japon (soldout en quelques secondes), à Hong Kong, en Chine, à Taiwan, en Malaisie, au Vietnam et même aux Etats-Unis où il s’est récemment produit, en prélude à la sortie d’un futur album. Cité par le Times dans sa liste des cent personnalités les plus influentes du monde, Rain est aussi mannequin et acteur. On se souvient tout particulièrement de son triomphe dans le drama Full House, énorme succès télévisuel. C’est pour défendre le dernier Park Chan-Wook, I’m a cyborg, but that’s OK où il tient le rôle principal, qu’il a fait le voyage jusqu’au Festival international du Film de Berlin.

Rain à la Berlinale ? Inratable ! Le fameux chanteur coréen s’est arrêté quelques jours dans la capitale allemande pour défendre les couleurs de I’m a cyborg, but that’s OK du réalisateur Park Chan-Wook (Old Boy, Lady Vengeance…). Le film est présenté en compétition officielle à l’occasion du Festival International du Film de Berlin 2007. Dans I’m a cyborg, but that’s OK, Rain interprète Il-Sun, un jeune homme enfermé dans un hôpital psychiatrique, persuadé qu’il peut voler les facultés des autres personnes. On peut voir Rain jouer au ping pong et yodler (il avoue avoir pris plusieurs mois de cours pour ces deux activités), mais également tomber amoureux (de Young-gyun, interprétée par Lim Soo-Jung) ou porter un heaume en carton… Souriant et détendu, à la fois élégant et décontracté, Rain a profité de son séjour berlinois pour se livrer de bonne grâce au feu roulant des questions des journalistes, notamment lors d’une conférence de presse en compagnie de Lim Soo-Jung.
La venue d’une Kpop star en Europe étant fort rare, Orient-Extrême a fait le déplacement pour interviewer quelques très (trop) courts instants le chanteur/acteur…


INTERVIEW DE RAIN A BERLIN :

Comment s’est passée votre rencontre avec Park Chan-Wook ?
Rain : Notre première rencontre a eu lieu presque par accident. On a beaucoup discuté, et puis l’on s’est mis à parler du film, tout simplement. Je l’ai tout de suite trouvé extrêmement émouvant, surtout la fin…

Cette première expérience de cinéma vous laisse-t-elle un bon souvenir ? Vous a-t-elle donné envie de continuer sur cette voie ?
Rain : J’adore le cinéma et j’ai très envie de poursuivre cette carrière. Ce fut une grande chance de tourner mon premier film sous la direction de Park Chan-Wook, il m’a beaucoup soutenu ! Je voudrais vraiment continuer à être acteur, donc si vous avez de propositions à me faire, n’hésitez pas !!!

Quels genres de films aimez-vous ? Regardez-vous des films français ?
Rain : Je suis un fan de l’actrice Monica Bellucci, alors je regarde tous les films dans lesquels elle joue, qu’ils soient français, italiens ou américains.

Avez-vous eu des difficultés à quitter votre personnage de Il-sun ?
Rain : Je n’ai pas éprouvé de difficultés à devenir le personnage en endossant le costume et les accessoires [notamment un masque de lapin et un casque en carton] et de la même manière, quand le tournage a été terminé, j’ai enlevé cette panoplie et je suis revenu à ma vie sans aucun problème. Bien sûr, il me manque, mais je suis passé à autre chose.

Park Chan-Wook a avoué avoir fait ce film pour amener le public à s’interroger sur le but de l’existence. Quel est-il selon vous ?
Rain : Pour moi, c’est tout simplement l’amour, et ma famille quand j’en aurai une. Ma femme, mes enfants...

Quels sont vos projets à venir, notamment dans le domaine de la musique ? On parle d’un album américain à venir ?
Rain : Depuis le concert que j’ai donné à New York l’an dernier, beaucoup de choses sont arrivées. Déjà, j’apprends l’anglais car c’est une langue que je ne connais pas, ce qui constitue une vraie barrière. Je suis conscient du fait qu’il n’est pas possible d’intégrer un marché étranger sans parler la langue, ça ne peut pas marcher. Tout cela doit être préparé. Peut-être que l’an prochain, je serai prêt, et qu’il y aura un album. Dans tous les cas, il sera en anglais.

Vous avez de nombreux fans en France, projetez-vous de venir vous y produire prochainement ?
Rain : J’ai appris que j’ai des fans en France, cela m’a beaucoup surpris au début. Mais j’adore la France, j’adore Paris, alors, qui sait, si les choses s’arrangent bien, peut-être que je pourrai y faire un concert un jour. Je l’espère vraiment.





Interview et photos de la conférence de presse réalisées par Marie-Pauline Mollaret à Berlin (février 2007).
Photos de l'arrivée de Rain au festival © Berlinale

Toute reproduction de l’interview et/ou des photos est strictement interdite.

Le site officiel du film
I’m a cyborg, but that’s OK : www.cyborg2006.co.kr
Le site officiel coréen de Rain (Bi) : http://rain.jype.com
Le site officiel japonais de Rain : www.rain-official-club-japan.com
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême