Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Shuudan' Stars en concert à JAPAN EXPO 2007 : reportage

Vendredi 6 juillet 2007 à 17h00, les Français de Shuudan’ Stars se produisent dans la grande salle de spectacle de JAPAN EXPO devant quelques 2.000 spectateurs loin d’être acquis et à l’enthousiasme timoré. Le principe du groupe est simple : reprendre de récents génériques d’animes japonais, un répertoire essentiellement pop donc, adaptés dans la langue de Molière. La formation expérimentée et d’envergure professionnelle comprend six musiciens, un chanteur, un chanteur/musicien, trois chanteuses, une chanteuse/danseuse et six danseurs, et enchaîne les génériques à un rythme très soutenu. Retour sur un show qui aurait marqué les esprits si le public peu convaincu avait été aussi énergique que le groupe. Hélas, la francisation l’a tué dans l’œuf…

Avec la présence massive des invités musicaux japonais programmée les samedi 7 et dimanche 8 juillet, journées d’affluence, le premier jour du festival JAPAN EXPO 8 se contente d’un menu apparemment moins prestigieux, plus adapté au public "otaku" qui s’est offert un forfait "trois jours" au Disneyland du manga. Pourtant, et comme vous avez pu vous en apercevoir dans sa composition, Shuudan’ Stars arrive bien armé, et ce ne sont pas moins de vingt-trois génériques localisés issus du catalogue anime de l’éditeur Déclic Images que le groupe interprète durant son concert, un vrai, d’une durée de plus d'une heure. Le show en lui-même est rondement mené avec une bonne alternance entre les chansons "shojô" romantiques (Fruits Basket, D.N.Angel) chantées par les filles et les chansons "shônen" plus rock (X, Saiyuki) qui reviennent de droit aux garçons. Les musiciens font preuve d’une bonne maîtrise et la diversité des instruments impressionne : guitare, basse, violon, saxo, clavier, batterie. Leur jeu est cependant entaché par une sono mal réglée qui produit un désagréable effet de saturation dès qu’il s’agit de cracher un peu plus de décibels durant les titres rock. Les vocalistes ont eux aussi leur lot de déconvenues avec des micros qui sautent, défaillance que le public s’empresse à chaque fois de relever en huant. Gênant, c’est certain ; mais pas rédhibitoire, d’autant plus qu’une bonne surprise attend les spectateurs : les performances dynamiques de danseurs charismatiques, particulièrement remarqués pour leurs passages hip hop. Leurs chorégraphies sont d’ailleurs très applaudies… souvent plus que les chansons elles-mêmes…



Reconnaissons-le, si Shuudan’ Stars maîtrise son interprétation de génériques de dessins animés en français (mettant souvent l'invraisemblable niaiserie des textes au grand jour) avec de gros moyens artistiques, quelque chose cloche et une bonne part de la salle reste amorphe… Aucun des refrains des chansons n’est repris par l’assistance, comme muselée, qui semble pourtant prête à chanter en chœur dès qu’elle le peut. La raison relève de l’évidence : les fans d’animes, l’essentiel du public, connaissent souvent par cœur leurs génériques favoris en japonais, mais ne voient souvent aucun intérêt aux versions localisées en français (quand ils ne crachent tout simplement pas dessus…) qu’ils ne connaissent donc pas. Les fans d’animation japonaise apprécient celle-ci pour ses qualités typiquement nipponnes, y compris dans ses composantes musicales. En cela, le premier concert Déclic Images de JAPAN EXPO 6 au semi-succès avait donné un premier avertissement, avec des commentaires post-convention déplorant massivement la langue utilisée. Quant au "grand public" plus familial qui serait davantage le client visé, il faut croire qu’il n’a point fait le déplacement ou ne manifeste pas son éventuelle satisfaction. Shuudan’ Stars et Déclic ont beau mettre à disposition un livret avec tous les textes traduits pour chanter en chœur, cela ne suffit pas, et leur disponibilité côté sortie n’a rien arrangé… Notons aussi que les génériques d’animes Déclic Images ne sont pas forcément les plus populaires. Il y a bien ceux de X ou de LOVE HINA, mais les openings d’Evangelion ou de Saint Seiya recevraient meilleur accueil. Malgré tout, à force de conviction, Shuudan’ Stars réussit tout de même à mobiliser quelques fois le devant de la salle, l’auditoire frappant dans les mains et se levant à la demande du chanteur Antoine, le plus incisif du groupe.



Shuudan Stars regroupe des musiciens, chanteurs et danseurs de talent et a adopté un concept assez sympathique. Cependant, l’idée de chanter des génériques d’animes en français ne semble pas correspondre aux attentes d’un public venu en masse manger, écouter, respirer, vivre japonais. On aurait aimé retrouver ici l’ambiance survoltée des karaokés de génériques que tout le monde connaît par cœur, comme lors les concerts du groupe amateur Furyo. Finalement, outre quelques problèmes techniques mineurs et un petit défaut de charisme, c’est surtout et très simplement l’usage du français qui a empêché la salle de s’enflammer. Rien n’est plus frustrant que de ne pas pouvoir s’époumoner sur des chansons qui prennent aux tripes. Avec une interprétation plus qu’honorable et sans fausse note, l’impossible communion entre le public et le groupe n’en devient que plus rageante.

Gwenaelle Durand




Setlist :
01 - Ecouter seulement mon cœur (KALEIDO STAR)
02 - Un endroit pour s’envoler (ending KALEIDO STAR)
03 - Le pouvoir d’un rêve (opening X)
04 - Adieu, solitude (ending CHRNO CRUSADE)
05 - Un sens à notre vie (opening FULL METAL PANIC!)
06 - Une histoire qui commence (opening FULL METAL PANIC? FUMOFFU)
07 - Planets (opening Kiddy Grade)
08 - Prisonniers du passé (opening Basilisk)
09 - Il le disait… (opening HEAT GUY J)
10 - Ne t’arrête pas ! (opening PEACE MAKER KUROGANE)
11 - Jimmy (ending PEACE MAKER KUROGANE)
12 - Prisonniers du passé (opening D.N.ANGEL)
13 - C’est magique (opening LOUIE THE RUNE SOLDIER)
14 - Amour et douleur; Love and Pain (ending LOUIE THE RUNE SOLDIER)
15 - Wild Rock (opening Saiyuki RELOAD)
16 - ID (ending Saiyuki RELOAD)
17 - Le sourire du bonheur (opening Fruits Basket)
18 - Le cerisier fleurissant (opening LOVE HINA)
19 - Une pensée défendue (opening SILENT MÖBIUS)
20 - Au-delà du ciel (ending LAST EXILE)
21 - Lumière (ending HEAT GUY J)
22 - Je dois gagner (opening HIKARU NO GO)
23 - Vers le bonheur (opening CHRNO CRUSADE)

Le line-up de Shuudan’ Stars :
Musiciens : Cédric Baud, Denis Desbrières, Johann Guihard, Hubert Le Tersec, Nicolas Wurtz, Ace Morell et Aramis Monroe
Chanteurs(euses) : Antoine Blanc, Séverine Nells, Anaïs Nyl, Kathy Lorenz, Valérie Uzan
Danseuses et chorégraphes : Laurence Blondeau et Valérie Uzan
Danseurs(euses) : Natacha, Nathalie, Julie, Grichka et Krees




Le site de Déclic Images : www.declic-images.com
Le site officiel de JAPAN EXPO : www.japan-expo.com

Photos : Eric Oudelet et Sophie Héry
Reproduction interdite.
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême