Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

UnsraW - Screaming Birthday (version européenne)

Après la sortie européenne de Spiral Circle ~Complete~, le label allemand CLJ Records propose au public européen le premier DVD live d'une des actuelles formations nippones les plus en vue dans le milieu visual kei indies : UnsraW. Distribué en France par J-Music Distribution, ce DVD Screaming Birthday reprend l'intégralité du concert du 26 mars 2007 au Shibuya O-West. A l'ouverture du boîtier, comprenant le DVD et un CD bonus, on s'attend à une prestation live soignée, aussi énergique que bestiale, malgré une certaine appréhension suite aux premiers clips "bricolés à la maison"… Qu'en est-il vraiment ?

Un show rondement mené…

Le concert débute avec l'introduction end of finale. Les cinq membres d'UnsraW entrent tour à tour sur scène et, il faut le reconnaître, leur look sophistiqué assène une sacrée claque visuelle. On se demande même comment ils vont éviter de suffoquer avec une telle charge en vêtements et accessoires (tels que les masques), en particulier pour Jun. Passé cette impressionnante mise en bouche, de bonne augure pour le show, on se rend rapidement compte que quelque chose cloche dans le rendu sonore du DVD, étouffé et quasiment inaudible. On pousse donc outrageusement le volume pour pouvoir entendre end of finale et les réactions du public. Une fois l'intro passée, le son revient à un niveau acceptable, nous faisant à nouveau jouer de la télécommande. Pas très sérieux… A partir de cet instant, le véritable show peut commencer avec le très chaotique BLACK OUT, histoire de mettre en jambe.



La prestation globale d'UnsraW, réussie, garantit un visionnage sans une seconde d'ennui : l'énergie et l'univers du groupe sont au rendez-vous et on ne remarque ni faux pas ni fausse note particulière. On considèrera que Yuki maîtrise son chant, peut-être mieux que Kyô de Dir en grey (ce qui n'est pas très compliqué en soi…). A observer la performance de l'énergumène ébouriffé, on ne peut s'empêcher de comparer les deux chanteurs nippons tant leurs voix et leurs gestuelles sont semblables. Malgré tout, le charisme de Yuki ne surpasse la plupart du temps pas celui de son aîné. Dans ce côté "copie" résiderait d'ailleurs son seul défaut, même s'il réussit à se rattraper vers la fin du concert. Un des cinq compères n'a quant à lui aucun souci à se faire pour son jeu de scène : le bassiste Jun, impressionnant de charisme par ses gestes et sa manière fantasmagorique d'évoluer sur scène. Son masque qui lui recouvre une bonne partie du visage contribue pour beaucoup à cet effet monstrueux. Le batteur Sho incarne l'un des autres atouts majeurs du groupe : il sait se faire entendre derrière son instrument et impressionne par son jeu. Sho devient même la vedette par instants avec des solos complètement fous.

La setlist passe en revue tout le catalogue UnsraW, et reprend donc leurs derniers titres dont le très torturé Last quarter qui en mettra plus d'un mal à l'aise, le tout agrémenté de quelques reprises de CORE THE CHILD, l'ancien groupe de Yuki et Sho (LUST, Kaimokuni terasareta yumewa namidani karete, etc.). Ces chansons bonus combleront les fans qui les ont suivis dans l'aventure UnsraW, mais semblent aussi procurer énormément de plaisir aux musiciens. Comment le concert se serait-il fini sans Warai Oni, un final en apothéose dans une ambiance complètement survoltée et chaotique, avec un chanteur allumé, crachant du faux sang et haranguant la foule… UnsraW fait enfin corps avec le public et Yuki ne se gène pas pour asperger tout le monde de fumigène ou pour recracher de l'eau aux premiers rangs. N'ayant plus peur de rien, lui et Jun se jettent à plusieurs reprises dans la foule complètement euphorique. Dans ce final apocalyptique totalement fou se manifeste aussi une certaine complicité entre les musiciens, notamment lorsqu'ils viennent taquiner Sho derrière sa batterie.



…mais une réalisation bancale

Malgré tous ces bons points côté musique et spectacle, le produit fini livré en DVD n'est absolument pas à la hauteur. On ne reviendra pas sur le problème audio décrit précédemment, pour évoquer désormais un cruel manque de moyens au niveau du traitement de l'image, déjà manifeste sur les vidéos de l'album Spiral Circle ~Complete~. Le concert semble avoir été filmé par des amateurs lâchés dans la salle avec tous les caméscopes DV familiaux qu'ils ont pu récupérer… L'image n'est pas nette, certains plans non maîtrisés, les raies de lumière parasites laissées par les projecteurs pullulent, et quand l'image se fait plus précise, les blancs sont brûlés. Ajoutez à cela un rendu différent en fonction des caméras et une (éventuelle) post-production évidemment insuffisante, et vous comprendrez que nous sommes loin d'un travail professionnel. Avec clémence, on finira par ne plus trop y penser grâce son jeu de scène compensatoire du groupe.
On regrettera enfin que, mis à part les deux ou trois bras et têtes des premiers rangs, le public ne soit jamais filmé dans son ensemble. UnsraW aurait joué devant une salle quasi-vide que nous n'aurions pas vu la différence. Un DVD live privant ses acquéreurs des réactions de la foule perd évidemment de son charme en oubliant de communiquer une part importante de l'ambiance, surtout pour un groupe aussi explosif qu'UnsraW.


Des petits plus pour rattraper le coup ?

Eh bien non : pas de backstage et encore moins d'interview ; rien à part un tout petit CD audio en bonus, contenant deux inédits joués lors du concert et qui n'étaient pas encore sortis sur ce format. C'est bien pauvre et ne comblera absolument pas les fans exigeants. Hormis un prix beaucoup plus abordable (environ vingt euros), cette édition européenne n'apporte qu'un unique supplément à la version japonaise : le sous-titrage en anglais ou allemands des speeches du chanteur à l'attention des spectateurs.



Malgré les nombreux défauts techniques du DVD, Screaming Birthday reste pour le moment le seul moyen de découvrir UnsraW en live pour nous autres, Européens. Le prix avantageux de cette édition n'excuse en rien la piètre réalisation et la pauvreté des bonus. Néanmoins, ce DVD propose un show suffisamment prenant pour être conseillé aux fans du groupe, et aux curieux et riches amateurs du genre qui pourront passer outre la qualité du rendu. Espérons tout de même que leurs prochaines vidéos bénéficieront de plus de soin. On peut difficilement faire pire que ce produit et cela ne reflète pas du tout le potentiel certain d'UnsraW.

Julie Carvalho


Sortie européenne : 27 juillet 2007
Référence : CLJ 8821-2.8
Site officiel :
www.unsraw.com

Tracklist DVD :
01 - BLACK OUT
02 - Maria
03 - [REW]
04 - under the sk
in
05 - Enshoku no yume
06 - IN THE FACT
07 - ALIVE
08 - Last quarter
09 - Gate of Death
10 - Drum Solo
11 - -9-
12 - Holy Sink
13 - Kaimokuni terasareta yumewa namidani karete
14 - LUST
15 - Kyuumin - Oyasumi
16 - Dust to Dust
17 - Karma
18 - Warai Oni

Tracklist CD Bonus :
01 - Kaimokuni terasareta yumewa namidani karete
02 - Holy Sink (NEW VERSION)

Visuels © CLJ Records & UnsraW
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême