Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

AI - MIC-A-HOLIC A.I.

Selon une croyance persistante parmi les fans de Jpop occidentaux, le RnB comme les autres styles de musique urbains (J-Urban selon le nouveau terme consacré) seraient une création du démon (comprendre : des USA) dont l'infiltration sur la scène musicale commerciale nippone aurait engendré la chute des stars de la pop. Pourtant si l'on regarde les chiffres, on ne peut pas dire que les artistes "urban" japonais cartonnent, et rares sont ceux pour qui s'ouvrent les portes du top 10. AI fait toutefois partie de ceux-là, grâce à une excellente gestion de son image et une démarche artistique de qualité.

Le marché Rap/RnB au Japon est assez particulier, divisé plus que nulle part ailleurs entre deux tendances : la partie commerciale représentée par m-flo, Crystal Kay, DOUBLE et autres Sowelu, et une scène plus underground qui fait semblant de se contenter de sa diffusion très restreinte. Rassembler les deux camps pour faire enfin entrer le RnB dans les hautes sphères du classement : telle est la mission difficile que s'est notamment donnée le label DefJam d'Universal Music Japan, et AI (prononcer à l'américaine : A.I.) en est l'une des chefs de file. C'est début 2003, à 21 ans, qu'AI fait ses premiers pas dans la cour des grands de l'archipel, après avoir joué la choriste pour Mary J. Blige et dansé pour Janet Jackson, grâce à un duo avec Namie Amuro dans le cadre du projet SUITE CHIC. Dès lors, sa carrière ne cessera de progresser : son deuxième album atteint la 3ème place des charts japonais, et elle multiplie les featurings, bénéficiant d'une excellente réputation tant dans le milieu commercial que parmi les artistes moins médiatisés.

C'est auréolée du succès de son dernier single Story, promu disque d'or, qu'AI nous propose ici son 3ème album original : "MIC-A-HOLIC A.I.". Un album plus personnel que les précédents, sur lesquels les collaborations sont d'ailleurs moins nombreuses. Un album dans lequel transparaissent également beaucoup plus ses influences américaines sur le plan du choix des mélodies et des rythmiques, ainsi que dans les paroles riches en passages en anglais (la demoiselle est parfaitement bilingue), même si les arrangements et l'interprétation conservent cette inventivité et cette efficacité typiquement nippones. 15 titres figurent sur cet album parmi lesquels trois interludes et cinq chansons déjà sorties en single : il reste donc 7 inédits et un absent de marque, le surprenant "Crayon Beats" qui avait fait l'objet d'un single en édition limitée.



C'est dans le registre des titres percutants qu'AI donne le meilleur. "E.O." sur l'album précédent était une vraie bombe, et "If" prend la relève en ouverture de ce nouvel opus. Après une courte intro sur mélodie synthétique légère, le beat du morceau s'installe, lent, pesant et résonnant. Les paroles scandées par AI bénéficient d'un effet chorus bien fichu qui remplit agréablement l'espace sonore. On reste en deçà de l'exceptionnel "E.O.", mais l'ensemble a le mérite de déménager avec un charisme certain. Dans le même registre "365 feat. DELI" est aussi un modèle du genre. Le beat et les trois notes de synthé qui ouvrent chaque mesure son particulièrement entêtants. Quant à AI elle est omniprésente, grâce à des effets chorus et reverb parfaitement dosés, et la rondeur de sa performance vocale est particulièrement bien mise en valeur par les raps tranchants de DELI qui ponctuent la piste. Du très bon boulot !

Dans "Another Day", AI renoue avec ses origines en proposant une chanson aux influences gospel, toutefois posées sur un rythme assez mou et des arrangements funky trop communs. Le résultat est agréable à l'écoute mais ne brille ni par son originalité, ni par son efficacité. "Once In A Lifetime", composée par l'artiste elle-même, est plus intéressante : sur une mélodie évoquant ces génériques de séries TV policières américaines des années 80, avec des arrangements évoquant "What's on your mind" de SUITE CHIC, AI réalise une grosse performance de chant à la rythmique parfaite et aux raps d'une musicalité hypnotisante sur les couplets. Après cette démonstration de force, un titre comme "QUEEN" paraît assez fade, notamment à cause d'un accompagnement un peu trop dépouillé qui laisse une forte impression de vide à l'écoute.



Après un premier interlude plutôt joli, violon sur rythme à la batterie, on enchaîne sur une chanson plus instrumentale que les précédentes, avec guitares acoustique et électrique, piano, violon et castagnettes, qui créent une atmosphère funky soul plutôt réussie. La performance d'AI, servie par une orchestration assez chaude, est irréprochable, même si le morceau souffre peut-être un peu d'un manque de puissance dans les refrains qui l'empêche de décoller complètement. Le titre suivant, judicieusement nommé "Sha la la", est une ballade langoureuse où la batterie lourde, ponctuée de coups de grosse caisse et soulignée d'une ligne de basse, subit un permanent d'effet d'écho. L'ensemble rappelle fortement le travail de Mariah Carey, la voix rauque en plus. Pas transcendant pour autant.

Second interlude, humoristique celui-là, dans un décor d'aéroport. Et changement d'ambiance. "California" s'ouvre sur un rythme appuyé de bon augure, mais très vite gommé par des snares et effets synthétiques limite ridicule sur un accompagnement une nouvelle fois trop léger. "Summer Breeze" joue la carte de la ballade et rappellera aux amateurs du genre des dizaines de ballades RnB aux arrangements trop communs. Quant à "PASSION", il s'agit du traditionnel morceau aux influences latines que l'on retrouve sur bon nombre d'albums japonais depuis plusieurs années. Ambiance bossa nova et cuivres au programme, sans grand intérêt. Voilà donc trois titres à oublier.



Pour conclure ce disque, séparés par un dernier interlude (un poème en anglais), deux pistes assez différentes dans le registre de la ballade. La première, intitulée "Sunshine", est une piste RnB lente et volontairement sobre. Guitare sèche, ligne de basse, basses lourdes et handclaps accompagnent des couplets assez doux et les refrains toujours aussi riches en chorus. Tout sauf original, le morceau n'en est toutefois pas mauvais pour autant. Reste cette merveille qu'est "Story", la bonne vieille recette de la ballade langoureuse dans toute sa splendeur. Piano seul, puis avec guitare sèche sur basse et boîte à rythme appuyée, soulignent la voix suave et profonde du premier couplet/refrain. Le morceau gagne ensuite progressivement en puissance avec drums et rythmique à la batterie d'abord, puis un petit effet d'écho. Pour finir sur un dernier refrain avec chorus, reverb et violons synthétiques à profusion ! Du travail d'orfèvre mené de main de maître, riche en émotion, déchirant même, qui nous livre tout ce qu'on attend au moment exact où on l'attend pour notre plus grand plaisir !

"MIC-A-HOLIC" propose une orientation artistique un cran plus commerciale que les albums précédents de l'artiste. Beaucoup moins de prise de risque et quelques pistes de remplissage sont à déplorer, mais cela n'empêche que globalement le disque reste plutôt bon. Avec à son crédit d'une part une ballade magistrale, ainsi que plusieurs titres percutants et charismatiques qui confirment tout le talent d'AI dans ce registre. L'artiste n'a décidément rien à envier aux stars du RnB commercial US, en particulier sur le plan des performances vocales qui bluffent par leur puissance et leur maîtrise. Et l'on se prend à rêver d'un retour de SUITE CHIC en 2006 avec un nouveau duo entre Namie et AI, qui s'annoncerait comme un morceau potentiellement orgasmique pour les fans...!

Kévin Petrement


06-07-2005 - UPCI-1024 - 3059 Yens

Tracklist :
01 - If
02 - 365 feat. DELI
03 - Another Day
04 - Once In A Lifetime
05 - QUEEN
06 - just listen -Interlude-
07 - Party
08 - Sha La La
09 - airport -Interlude-
10 - California
11 - Summer Breeze
12 - Passion
13 - Sunshine
14 - a poem -Interlude-
15 - Story
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême