Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

MUCC - FUZZ

Pour patienter jusqu’au nouvel album prévu en mars 2008, MUCC sort un maxi single quatre titres intitulé FUZZ (ou FAZZ, le designer de la jaquette et le webmaster du site officiel ont chacun leur opinion…). Loin des classiques torturés qui ont lancé le quatuor, FUZZ exprime clairement l’envie de quitter le côté obscur de la force. Comme l’annonçait déjà le précédent single Flight (Fright ?), dont le clip fut tourné à la Locomotive de Paris début 2007, MUCC sort des ténèbres pour se tourner vers le soleil, à portée de main si l’on se réfère à l’artwork de la cover. La première écoute pourra terrifier les aficionados du dark rock émouvant et souvent déchirant des origines ; cependant, il ne faut pas être obtus. MUCC se transforme, se libère et réalise que, finalement, ce n’est pas si mal de s’éclater.

Le maxi single contient quatre titres dont FUZZ, une face A dont la reprise en version électronique, ultime piste du disque, n’apportera pas grand-chose. Globalement, si MUCC a mis de l’eau dans son vin, la gaieté qui transparaît désormais depuis plusieurs mois reste ici timide et pas si étincelante. "Heureusement" diront les fans de longue date. Si la mélodie a totalement changé de bord pour devenir plus pop, la sombre MUCC touch reste présente, et la co-existence de ces antagonismes s’exprime par une forme d’hésitation artistique latente. On ne sait presque plus sur quel pied danser.



A la découverte de FUZZ, les sensations sont agréables mais ne laissent que peu de traces dans l’inconscient, un peu perdu par l’atmosphère ambivalente et les nouvelles orientations électro. C’est seulement au fil des nouvelles écoutes que quelques détails parviennent à capter l’intérêt, tel le petit côté disco osé, notamment pendant l’intro, et les ponts atmosphériques avant le refrain. YUKKE surprend et régale en maniant une contrebasse. Il se permet même de danser avec l’imposant instrument dans un clip technoïde, une sorte de rave party à quatre dans une usine… On se laisse aussi charmer par l’harmonica très entraînant de tatsurô, dont la voix atypique est de mieux en mieux maîtrisée, même lorsqu’il surfe sur les aigus. Des petites choses de-ci, de-là, mais dans son style "rock clubbing", FUZZ désarçonne et manque de percussion.

Chain ring, générique de fin de l’animé Zombie Loan diffusé sur TV Asahi, revient subitement à un rock très speed beaucoup plus conventionnel et efficace, avec un refrain incroyablement entraînant et des accords bien punchy. Le rythme est trépidant, la voix de tatsurô éclipse parfois le très bon jeu du guitariste miya qui enchaîne les riffs, vifs et légers, ou plus lourds, sans faiblir. Les gueulantes du vocaliste amènent l’idéal brin de folie pour parachever le tout… même si la première d’entre elles part méchamment en vrille. Chain ring réussit donc à convaincre du premier coup et, cerise dans le verre de sake, est suivi d’un live de Mae e ("Avançons"), une chanson très positive et très appréciée, (mais plus lourde que les deux inédits), enregistrée le 1er mai 2007 au CLUB CITA de Kawasaki. Elle fut écrite par satochi à l’époque d’HomuraUta, et MUCC la ressort à chaque concert pour dérider et exciter le public, s’il en était besoin. En dépit des errances vocales et de quelques cafouillages instrumentaux…, les effets sautillants de syncopes à la gratte, les passages à l’harmonica soutenus par une ligne de basse fluide et des percussions grunge finissent par recharger les batteries de l’auditeur. Comme écrit précédemment, on passera rapidement sur le timide remix de FUZZ, dénué du moindre atout marquant vis-à-vis de l’original.



MUCC a séduit nombre de fans avec son rock sombre déchire-cœur. Avec un succès croissant tant au Japon qu’en Europe, ils en charment aujourd’hui d’autres par un son de plus en plus enjoué et pop, peut-être au risque de perdre leurs tous premiers supporters. Les refrains du nouveau single sont mélodieux et faciles à retenir, et on notera la pertinente alternance des instruments qui aiguille l’auditeur vers différents centres d’intérêt. Après dix ans de carrière, MUCC semble avoir pris suffisamment d’assurance pour exprimer une joie de vivre encore méconnue. En écoutant FUZZ, ceux qui les connaissent bien et qui ont déjà assisté à leurs concerts ne pourront s’empêcher de les imaginer s’amuser sur scène. L’ère de la "MUCC party" est arrivée, quitte à diviser les opinions. Vivement le prochain album, prévu pour mars 2008, et leur retour en Europe.

Gwenaelle Durand


Sortie : 31 octobre 2007
Référence Regular Edition simple CD :
UPCI-5056
Référence Limited Edition CD+DVD :
UPCI-9518
Site officiel : www.55-69.com

Tracklist CD :
01 - FUZZ
02 - Chain ring
03 - Mae e (2007/05/01 CLUB CITA)
04 - FUZZ electro cruisin’ mix

Contenu DVD :
Enregistrement lors de la tournée japonaise et européenne beyond 10th anniversary the brilliant (extraits live dont un passage à la Loco, backstage…)

Visuels © MAVERICK DC GROUP
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême