Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Ayumi Hamasaki - GUILTY

Pourquoi critiquer maintenant le dernier album d'Ayumi Hamasaki, sorti au Japon le 1er janvier 2008 ? Parce qu'il est officiellement disponible depuis quelques semaines en Europe et plus particulièrement en France via la plate-forme de téléchargement iTunes, et parce que la chanteuse -l'Asiatique la plus populaire et la plus appréciée en France, faut-il le rappeler ?- signe ici son meilleur opus depuis fin 2002.

Ayumi et son équipe peuvent plaider coupables de longues années ennuyeuses et vierges d'innovation, mais certainement pas d'avoir livré un mauvais album pour commencer à fêter le dixième anniversaire de carrière de la chanteuse. En suivant une évolution fluide et logique, GUILTY se la joue petit train de parc d’attractions ; destination voyage musical à travers diverses déclinaisons stylistiques d'un univers pop pourtant vu et revu. Des compos pop-rock nerveuses, des ballades symphoniques... Une moitié de tracklist déjà entendue en singles et une autre inédite. Certainement pas de quoi conquérir un nouveau public qui pourra toujours se proclamer allergique aux canards chantants, mais un ensemble suffisamment bon, efficace et idéalement ordonné pour satisfaire la "large" audience qui apprécie ou appréciait la popstar japonaise. Oui, GUILTY et son petit lot d'excellentes surprises fugaces peuvent enfin rappeler à eux les nombreux amoureux de Jpop qui ont pu découvrir et apprécier la J-Music grâce à Ayumi Hamasaki lors de ses années triomphales, mais qui l'avaient entre temps abandonnée par lassitude.



GUILTY capture d’emblée l’attention par une excellente intro résumant et compilant le concept album : mix de boîte à musique, de pop, de rock metalleux, d'électro évoquant l'époque RAINBOW et de ballades mielleuses… un best-of de clins d’œil qui va jusque rappeler quelques titres cultes du début des années 2000 ! Chaque approche sera ensuite développée dans un enchaînement des plus naturels, évitant les redondances fatales tout en créant une confortable sensation de cohérence et de progression. GUILTY secoue premièrement par une longue série de chansons aux grattes rageuses, dont le doublet talkin' 2 myself / decision, single dynamite qui avait sonné la rébellion et le retour en force d'Ayu en septembre dernier. Sans y croire une seconde, on avait osé rêver d'un CD full-length nerveux de ce calibre, et le tiers de cet album nous aura satisfaits, allant même jusqu'à déclencher quelques débuts de headbang chez un public naturellement rock.

Le plaintif morceau GUILTY assure la transition avec des ballades, à commencer par la lumineuse fated, arc-en-ciel naissant d'une pluie de tourments. Par ce judicieux positionnement, elle et la tout aussi classique mais plus symphonique Together When... passent désormais comme des lettres à la Poste. On retomberait vite dans les travers habituels sans quelques miraculeuses petites perles de l'acabit de Marionette -prelude-, courte instrumentale "burtonienne" jouée par une boîte à musique et quelques horloges inquiétantes... Ce n'est plus une impression : les meilleurs et plus originaux titres d'Ayumi sont désormais souvent des introductions ou interludes, sans que leur potentiel ne puisse être positivement développé dans des titres longs... L'excellente transition à l'orgue The Judgement Day se transforme ainsi brillamment en séquence électro-dance menant à la partie pop de l'album.

Les fans de Lorie et de pop sautillante apprécieront alors le fédérateur glitter (lui aussi bénéficiaire de son positionnement) ; peut-être moins MY ALL, sorte d'hybride mou et gnangnan hésitant entre pop et ballade. Séquence lounge, planante et tout en résonance pour reBiRTH qui ouvre grand les portes d'un untitled ~for her~, douce symphonie avec chœur, piano et violons ; chanson typique de générique de fin. GUILTY aurait sûrement mérité une conclusion inversement plus folle et dynamique pour réellement sonner le glas des longues années fadasses. Cet épilogue trop convenu qui lorgne sur le grandiloquent évoquerait manifestement une suite de carrière qui peinerait à confirmer les derniers espoirs suscités, comme le démontrera le récent single Mirrorcle World, décevante extension de la pourtant excellente intro de GUILTY.



L’édition limitée CD+DVD récolte enfin tous nos suffrages par la qualité de son mini-film glitter/fated (une amourette d’Ayumi et Shawn Yue à Hong-Kong très proprement mise en scène à partir d’un synopsis éculé, un chef d’œuvre comparé au clip tourné en février à Paris…), ses clips de talkin’2 myself, de decision… Les courts making-of sont une nouvelle fois juste sympathiques. A quand un sous-titrage anglais !?

En dépits des interrogations suscitées par sa fin et de sa défaite face à Kobukuro dans les charts, cet album est simplement bon. Le principal défaut non rédhibitoire de GUILTY réside dans son incapacité à renouveler musicalement la production d’Ayumi Hamasaki, en dehors de quelques "traits de génie" lors d'interludes instrumentales (des brèches dans lesquelles on aimerait la voir s’engouffrer) ; ce qui lui enlève tout espoir de créer l'événement. Pourtant, la solidité, l'efficacité et l'ordonnancement de l'ensemble en font un bon album Jpop, assez transparent dans le paysage actuel, sauf pour les (anciens) fans de la chanteuse. En jouant sur les fibres nostalgique et affective, Ayu leur offre ici son meilleur album depuis I am... et RAINBOW. Mais ce n’est pas GUILTY qui usera votre iPod ou votre chaîne hi-fi.

Eric Oudelet


Sortie : 1er janvier 2008
Référence édition limitée CD+DVD :
AVCD-23503
Référence édition standard : AVCD-23504
Site officiel : www.avexnet.or.jp/ayu


Tracklist CD :
01 - Mirror
02 - (don't) Leave me alone
03 - talkin' 2 myself
04 - decision
05 - GUILTY
06 - fated
07 - Together When...
08 - Marionette -prelude-
09 - Marionette
10 - The Judgement Day
11 - glitter
12 - MY ALL
13 - reBiRTH
14 - untitled ~for her~

Tracklist DVD (édition limitée uniquement) :

01 - kyoai ~Distance Love~ (glitter/fated) -short film-
02 - talkin' 2 myself -video clip-
03 - decision -video clip-
04 - Together When... -video clip-
05 - Marionette -video clip-
06 - (don't) Leave me alone
07 - kyoai ~Distance Love~ (glitter) -making clip-
08 - kyoai ~Distance Love~ (fated) -making clip-
09 - talkin' 2 myself -making clip-
10 - decision -making clip-
11 - Together When... -making clip-
12 - Marionette -making clip-
13 - (don't) Leave me alone -making clip-



A lire également :
- critique de talkin' 2 myself d'Ayumi Hamasaki
- critique de Secret d'Ayumi Hamasaki
- critique de BLUE BIRD d'Ayumi Hamasaki
- critique de (miss)understood d'Ayumi Hamasaki
- critique de fairyland d'Ayumi Hamasaki

>> Acheter GUILTY en édition CD+DVD chez YESASIA (environ 25 euros)
>> Acheter GUILTY en édition simple CD chez YESASIA (environ 21 euros)


Visuels © avex

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême