Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

L'Arc~en~Ciel - AWAKE TOUR 2005

Les années se suivent et se ressemblent pour L'Arc~en~Ciel : quelques singles, un album à succès, une tournée évènement, un DVD... Voilà plus de 10 ans que ça dure, on s'en lasserait presque. Presque oui, si les quatre magiciens du rock nippon, bientôt quadras, ne nous offraient à chaque fois de grands moments de musique dans des spectacles toujours plus grandioses. Car soyons clairs : le DVD de cet AWAKE TOUR a tout du bijou.

L'album AWAKE de Laruku avait séduit les fans par son incroyable efficacité et sa variété dans un genre musical dont on n'espérait pourtant plus beaucoup de surprises. Pour être à la hauteur, la tournée promotionnelle du groupe se devait d'être bétonnée. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est réussi, et nous retrouverons dans ce disque la quasi-intégralité du concert de Tôkyô, ponctué de passages enregistrés à Ôsaka et Nagoya pour un total de 110mn.

History doesn't repeat itself. Just... AWAKE

Première grande satisfaction : la mise en scène. Le concert s'ouvre dans une ambiance très industrielle. Une ribambelle de figurants en habits d'ouvriers des années 30 se tient debout devant un mur de cartons sur lesquels sont projetées tout un tas de doléances déclamées sur un rythme croissant par deux voix synthétiques, tandis que la foule commence déjà à s'électriser. Soudain le mur explose. Une guitare lourde charge l'atmosphère, alors que les figurants dégagent la scène en s'envoyant violemment les cartons les uns sur les autres. On reconnaît les premières notes de basse d'AS ONE, et c'est là que hyde apparaît, dans un costume aussi sombre que la piste qu'il s'apprête à interpréter : bandeau sur l'oeil gauche, képi et brassard rouge, le ton est donné. Dès le titre suivant toutefois, l'artiste se débarasse de son couvre-chef et du bandeau, pour reprendre ses bonnes habitudes et se remettre à sautiller gaiement. EXISTENCE constitue la première véritable démonstration de toute la maîtrise du groupe : qu'il s'agisse de tetsu génialement inspiré à la basse, ken royal à la guitare ou yukihiro extrèmement concentré à la batterie (il avait avoué avoir été déçu de son travail avec SMILE), la performance est littéralement impressionnante.



Et ça ne fait que commencer ! Killing Me, premier single du groupe en 2005, marque l'entrée en scène des pistes populaires, et dès les premières secondes l'immense foule de spectateurs répond présente, hurlant et sautant en rythme pendant que hyde s'égosille -avec une justesse qui lui est peu commune sur ce genre de titres en live-. La justesse, voilà d'ailleurs l'une des autres grandes surprises de ce concert : non pas que les qualités vocales évidemment exceptionnelles de hyde soient à remettre en question, simplement l'artiste ne nous avait jusque là guère habitués à tant de concentration sur ses prestations scéniques. Démonstration immédiate du progrès effectué avec le magnifique TRUST qui prend en live une dimension bien supérieure à celle de l'album, notamment grâce à une égalisation parfaite et une excellente harmonisation entre la voix lead de hyde et les chorus de tetsu.

Ballades planantes et rock fédérateur

hyde s'impose plus que jamais comme la figure charismatique de L'Arc~en~Ciel : il suffit pour cela de voir la façon dont il impose le silence au public lorsqu'il fait résonner les quelques notes de saxophone qui servent d'introduction à Ophelia, elle aussi sublimée en live grâce à une performance irréprochable des quatre musiciens. Après un premier interlude superbe durant lequel la foule se voit offrir un joli ballet aérien, le concert reprend de plus belle dans une ambiance qui, paradoxalement, semble à la fois légère et solennelle. hyde nous livre ainsi une interprétation tout bonnement magique de Jojoushi, malheureusement ternie par quelques larsens malvenus, avant d'enchaîner sur d'autres ballades aux accents plus rock avec Seppun et forbidden lover. La première partie du concert se clot enfin en apothéose sur un chef d'oeuvre de poésie et de lyrisme avec MY DEAR, servie par une de ces lignes de basse dont tetsu a le génie et des choeurs des plus réussis de la part de ken. Tout simplement grandiose.



Entracte et changement de ton annoncé : les ouvriers figurants sont de retour dans l'ambiance industrielle initiale, et il suffit de clameurs enregistrées, de quelques spots et d'un riff de guitare électrique en boucle pour mettre à nouveau le feu à la salle. hyde fait alors irruption en plein milieu du public, et déchire un drapeau orné du symbole de la paix déguisé en tenue papale et juché sur un trône qui traverse la masse de spectateurs, tandis que L'Arc interprète REVELATION. Il se défait ensuite de son costume et rejoint la scène pour un New World carrément bandant qui parviendrait presque à faire sortir le public japonais de sa torpeur habituelle, suivi d'un Jiyuu e no Shoutai tout aussi inspiré.

Mais le meilleur est à venir ! Après Jiyuu e no Shoutai hyde s'éclipse discrètement dans un coin de la scène. Le public s'interroge, mais finit rapidement par comprendre lorsqu'il voit tetsu s'avancer vers le public ! Celui-ci commence par faire son show en se lançant dans un solo de basse... à la banane (sic!), puis lance avec une maestria peu commune les premières notes de STAY AWAY, l'une de ses pistes fétiches. Et le musicien de se mettre au micro pour entamer le premier couplet/refrain, à la grande joie des fans qui chantent avec lui. C'est ensuite à ken de s'avancer et de s'octroyer sa part du gateau... avant que hyde n'aille relayer (de bien belle manière !) yukihiro à la batterie pour lui permettre de faire son tour de show avec une interprétation complètement destroy de kasou ! Après ce petit intermède, hyde finit par reprendre le pouvoir et finir un STAY AWAY désormais devenu culte.



Au revoir et à bientôt !

La dernière partie du concert est principalement dédiée aux pistes qui ont servi d'illustration à des dessins animés : LOST HEAVEN, Driver's High ou encore Link assurent au groupe une adhésion totale du public, notamment grâce à un Yukkie déchaîné. Mais c'est bien sûr READY STEADY GO, la chanson du retour de L'Arc en 2003, qui achèvera de dérider le naturel timide du public japonais plus que jamais acquis à la cause du quatuor. Après un twinkle, twinkle que l'on redécouvre complètement dans sa version live, Laruku nous offre enfin un final dans la grande tradition de ceux du groupe, sur une nouvelle ballade sublime. Hoshizora s'ouvre ainsi sur un duo acoustique entre un hyde plus inspiré que jamais et ken à la guitare sèche, avant que l'atmosphère ne se charge rapidement grâce au rythme lent mais profondément imprimé par la batterie de yukihiro et la ligne de basse une nouvelle fois parfaite de tetsu. Le morceau va, comme on s'y attend, gagner progressivement en intensité, jusqu'à l'envolée lyrique du dernier refrain, de celles qui vous refilent la chair de poule alors même que vous les aviez vues venir depuis des lustres. Avec à la clé un hyde impérial dont la performance vocale, après presque deux heures de concert, laisse terriblement admiratif. Et en prime une petite larme dont la camera suivra en gros plan le cheminement sur sa joue durant les dernières notes de la chanson !


Que dire de plus ? Certains se plaignent du manque de renouvelement de la scène rock nippone. Mais face à tel spectacle, le constat est bien vite fait : dans ce style musical plus qu'aucun autre l'expérience paie. Et il n'existe à ce jour, à n'en pas douter, aucun autre groupe capable de produire un show d'une telle qualité sur la scène musicale japonaise. L'Arc est une valeur sûre, et qui plus est de très loin le groupe le plus attendu en France par les fans. Et même si l'on imagine bien qu'une tournée européenne ne pourrait avoir la même envergure que celle cet AWAKE TOUR 2005, on ne peut qu'attendre avec impatience l'arrivée du quatuor sur nos terres pour, à n'en pas douter, ce qui sera alors l'un des plus beaux moments de gloire de la J-music sur le vieux continent. En attendant l'annonce tant espérée d'une date, ruez-vous donc sur ce DVD, probablement le meilleur en J-rock de ce début de siècle.

Kévin Petrement


Sortie : 14 décembre 2005
Référence : KSBL-5815

Tracklist :
01 - AS ONE
02 - EXISTENCE
03 - Killing Me
04 - TRUST
05 - Ophelia
06 - Jojoushi
07 - Seppun
08 - forbidden lover
09 - My Dear
10 - REVELATION
11 - New World
12 - Jiyuu e no Shoutai
13 - STAY AWAY formation A
14 - LOST HEAVEN
15 - READY STEADY GO
16 - NEO UNIVERSE
17 - Driver's High
18 - Link
19 - twinkle,twinkle
20 - hoshizora

>>> Acheter la version officielle japonaise de ce DVD chez notre partenaire YESASIA (environ 35 euros)

A lire également : le compte rendu de la conférence de presse L'Arc~en~Ciel, le 8 mai 2008 à Paris

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême