Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

miyavi - THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK

Moins d'un an s'est écoulé depuis la sortie de Sakihokoru Hana no You ni -Neo Visualizm-, le single manifeste du nouveau virage musical de miyavi, qu'il nomme "Neo Visualizm". Le musicien au sourire enjôleur aura parcouru du chemin pour en arriver là ; cette évolution n'est toutefois pas radicale en tous points, elle est également progressive, notamment grâce aux diverses expériences musicales que miyavi a pu mener au cours de sa carrière en revisitant le rock, la pop ou encore la folk. Certes, chaque album nous proposait quelque chose de différent, mais THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK constitue certainement sa plus grande révolution. Qu'est-ce le "Neo Visualizm" ? miyavi en compagnie des Kavki Boiz - des musiciens et artistes collaborateurs venus de différents horizons - en apportent la réponse en onze titres.

Comme le terme le laissait supposer, le premier impact est visuel : le packaging fait forte impression, les photos sont tout simplement magnifiques. Un véritable travail artistique a été mené avec succès pour adapter l'ambiance et l'esprit graphique du Japon traditionnel au style punk-rock de miyavi. Loin de renier ses origines nipponnes et celles de la scène visual kei - contrairement à beaucoup d'artistes concernés, une fois "célèbres" - miyavi assume. Et le contenu ne fera que confirmer cet emballage visuel très engageant.

Neo Visualizm ?

Que se cache-t-il musicalement derrière un tel concept ? Un son groovy teinté de musique japonaise traditionnelle, de rock et de hip-hop, où la rythmique prend tout son sens et toute son importance. miyavi ose et s'amuse avec les sons pour aboutir à un rendu unique rassemblant différents styles en un seul. Le Neo Visualizm fait la part belle aux instruments qui malgré leurs extrêmes différences, se complètent et s'expriment avec force. C'est avec une certaine habileté que se mêlent shamisen, claquettes, beatbox et autres scratches en sus des instruments habituels (guitare…). On se rend alors compte que miyavi peut être un compositeur au réel talent.



L'album s'ouvre sur JPN PRIDE, comme un hommage au pays du soleil levant avec son accompagnement au shamisen, rapidement rejoint par la guitare acoustique, des claquettes et d'autres instruments qui s'ajoutent tout naturellement. Ce titre au swing nonchalant captera l'attention des néophytes, mais ravira aussi les fans de miyavi avec sa guitare rappelant la période antérieure au Neo Visualizm. La courte instrumentale Memories of BUSHIDO, s'insérant juste après le délire musical BOOM-HAH-BOOM-HAH-HAH, renvoie elle aussi au son traditionnel japonais par son ambiance très zen. De quoi méditer un instant avant la longue série de titres plus funky et groovy les uns que les autres qui s'enchaînent tout au long de l'album… notamment le surprenant NOWHEREGOD dont on ne voit pas passer les sept minutes tant il est maîtrisé artistiquement. Surprenant, le solo de miyavi au shamisen sur sa conclusion, qui fait sonner cet instrument traditionnel comme une guitare classique !

miyavi et les Kavki Boiz

Parmi les chansons dont on ne se lasse pas, on peut d'ailleurs citer 21st Century Tokyo Blues qui débute par de surprenants scratches de DJ HANGER. Les jeux acoustiques et la basse y contrastent avec le chant rappé de TYKO sur lequel se fixe parfaitement le flow de miyavi. Ce mélange de funk, de blues et de hip-hop est complètement jouissif, une parfaite fusion en apparence tout à fait naturelle.

Des titres au tempo plus rapide et toujours aussi funky prendront toute leur ampleur en live comme Kabuki danshi -KAVKI BOIZ- et Sakihokoru Hana no You ni -Neo Visualizm-. On y ressent, plus que dans d'autres, l'importance des Kavki Boiz. Dans Subarashiki ka na, Kono Sekai -WHAT A WONDERFUL WORLD-, les collaborateurs de miyavi occupent les premiers rôles, et ne sont plus de simples musiciens de session. Bien que le beatbox et le rap de TYKO puissent finir par agacer, l'ensemble passe plutôt bien. A confirmer en concert.

Certainement pour contenter le public connaissant miyavi avant sa révolution musicale, les deux dernières compositions sont des ballades sans participation des Kavki Boiz. Bien que Tsurezure naru Hibi Naredo, avec ses violons en accompagnement, joue sur la douceur et transmette ses émotions par le chant, elle n'égale pas l'intensité de l'irremplaçable Itoshii Hito, et casse un peu le rythme de l'album. Pour clore THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK dans la tradition, il fallait absolument un titre acoustique comme miyavi sait si bien les faire ; et cette chanson s'intitule Thanx Givin' Day, qui joue la carte de la simplicité avec la voix de miyavi uniquement portée par sa guitare. Les paroles, magnifiques et très touchantes, sont dédiées à ses parents et, pour l'anecdote, miyavi n'a pas voulu en inclure les textes au livret de l'album.



Expérimentation et perfectionnisme

miyavi compositeur et guitariste de talent ; mais aussi très bon parolier, notamment sur Sakihokoru Hana no You ni -Neo Visualizm où les mots sont justes, et porteurs d'espoir. C'est également un chanteur en constante évolution qui ne cesse d'améliorer son point faible, qu'il reconnaît d'ailleurs. Hi no Hikari sae Todokanai Kono Basho de permet de constater ses progrès. Cette composition, assurément l'un des meilleurs singles, renvoie au projet S.K.I.N (groupe incluant Gackt, YOSHIKI…). On y entend beaucoup le jeu du guitariste SUGIZO, membre de S.K.I.N et special guest sur cette chanson ; chanson qui gagne autant en intensité que la voix de miyavi prend enfin de l'ampleur.

Si son talent n'est pas inné, on lui reconnaîtra son travail et son perfectionnisme, notamment sur le plan visuel, aussi important que la musique. Les bonus du DVD de l'édition limitée en témoignent, il a passé des heures interminables à peaufiner le montage du clip Hi no Hikari sae Todokanai Kono Basho de. Ce DVD vidéo (d'une qualité d'encodage très moyenne) s'attarde  sur de nombreuses étapes de la réalisation de l'album (enregistrement, etc.), avec plein de petites anecdotes amusantes. Voir la fillette du clip balancer un "You look like girl" à miyavi, ça vaut son pesant de cacahouètes (on connaît déjà le feeling de l'artiste avec les enfants, notamment dans le film Oresama). Enfin, il est bon de remarquer que l'édition limitée de THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK bénéficie en prime d'un son de très haute qualité grâce au format SHM-CD, pour qui bénéficie d'un matériel de restitution adéquat…

Certains attendaient ce nouvel album avec appréhension, d'autres avec impatience ; tous ne seront pas satisfaits car l'innovation et le style singulier divisent. miyavi a fait le pari d'un virage musical qui, s'il n'était pas prévisible, semble tout de même logique. De ses expériences et voyages, miyavi en est ressorti grandi. Les singles et albums tels que MYV POPS et miyavi uta - dokuso n'étaient-ils pas des laboratoires qui allaient prédéterminer THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK ? miyavi en a tiré le meilleur pour le fondre à ses acquis. Ce septième album est bien la synthèse de tout cela ; une synthèse qui continuera d'évoluer. Car miyavi est sans cesse en train d'apprendre et d'enrichir sa musique, que ce soit auprès des Kavki Boiz qui l'entourent, ou auprès des membres de S.K.I.N.. Le Neo Vizualizm de ce THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK, avec ses surprises et ses petites perles musicales, plaira certainement à tous les amoureux de sons groovy, à ceux qui avaient apprécié les récents singles de miyavi, et bien sûr aux fans irréductibles. D'autres abandonneront, déboussolés par l'aspect expérimental éloigné du rock conventionnel. Rendez-vous le 6 juillet dans un Olympia déjà complet pour découvrir le rendu live de cet album. Après visionnage des extraits du prochain DVD live (présents sur le disque bonus de THIS IZ THE JAPANESE KABUKI ROCK), on devrait de s'en prendre plein les yeux.
La grande inconnue reste l'hypothétique future distribution européenne de ce CD. Comme pour MUCC, les droits européens appartiendraient aujourd'hui à une major qui reste silencieuse...

Julie Carvalho


Sortie : 19 mars 2008
Référence édition limitée (CD+DVD) : UPCH-9414
Référence édition normale : UPCH-1583
Site officiel : www.o-re-sa-ma.com

Tracklist CD :
01 - JPN PRIDE
02 - 21st Century Tokyo Blues
03 - Kabuki danshi -KAVKI BOIZ-
04 - BOOM-HAH-BOOM-HAH-HAH
05 - Memories of BUSHIDO (instrumental)
06 - NOWHEREGOD
07 - Hi no Hikari sae Todokanai Kono Basho de feat. SUGIZO
08 - Sakihokoru Hana no You ni -Neo Visualizm-
09 - Subarashiki ka na, Kono Sekai -WHAT A WONDERFUL WORLD-
10 - Tsurezure naru Hibi Naredo
11 - Thanx Givin' Day

Tracklist DVD :
01 - Archives de l'année 2007 (enregistrement de l'album, photoshoot, etc…)
02 - Hi no Hikari sae Todokanai Kono Basho de - Making of
03 - Hi no Hikari sae Todokanai Kono Basho de feat. SUGIZO -Guitar Battle Mixx- (PV)


>> Acheter l'édition CD+DVD japonaise chez YESASIA (environ 25 euros)
>> Acheter l'édition japonaise standard chez YESASIA (environ 19 euros)


Visuel bannière © ROCK IDENTITY / PS COMPANY
Captures DVD © PS COMPANY
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême