Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

BoA - OUTGROW

Après deux longues années d’attente, momentanément comblées par un excellent best-of, les Japonais ont enfin le plaisir d’accueillir un nouvel album de la star coréenne BoA. La miss sort en effet des produits spécifiques pour chaque marché en Asie, et OUTGROW succède en fait au Girls On Top coréen paru en 2005. Exit l’expérimentation des genres, BoA se recentre sur la pop / R’n’B qui caractérisait ses débuts dans l’archipel, mais avec une majorité de ballades cette fois. Un album reposant et sensuel, judicieusement équilibré par quelques gros hits sexy plus excitants.


Sur ses 14 titres, OUTGROW ne propose finalement que cinq ou six inédits, les autres ayant été découverts en singles ces deux dernières années. C’est peu mais étrangement, on redécouvre certaines chansons sous un nouveau jour, plus favorable. Ceci provient sûrement de l’agencement réussi des plages, formant un ensemble solide bien que doux et léger avec la dominance des ballades. L’accumulation de ces dernières n’est en rien écoeurant, au contraire ! Du chant jusqu’à l’accompagnement, elles sont presque toutes aussi planantes et oniriques les unes que les autres, avec une très bonne prestation vocale de BoA qui flirte parfois avec ses limites, mais avec maîtrise et délicatesse (pas comme certaines idoles…). Histoire de ne pas s’endormir, la tracklist intègre de très bons titres 100% pop et R’n’B, de quoi remuer violemment son popotin entre deux voyages lyriques.



C’est justement sur une courte chanson R’n’B musclée à la basse lourde que s’ouvre l’album, dans le style typique des productions que la miss dédie généralement au marché coréen. Il y a un côté pop, comme souvent dans le R’n’B made in Japan, qui nous sert de transition vers DO THE MOTION, une ballade sucrée et rythmée, jazzy avec une pincée d’exotisme. Sensuelle, on n’en gardait pas un aussi bon souvenir depuis le single. Le tempo ralentit encore pour le troisième morceau : Kimi no Tonari de, une ballade langoureuse, un peu sirupeuse ; un slow idéal à l’occasion d’une nuit avec votre moitié. L’instrumentalisation est minimaliste, BoA fait presque tout de sa « simple » voix, ce qui inspire le respect.

Opportun et brusque changement d’ambiance, on passe ensuite à du sauvage, du bestial : le "britney-esque" OUTGROW~Ready butterfly~ est un mélange torride R’n’B / pop / électro qui rappelle furieusement I’m a slave for you de la star américaine. C’est très sex. Les paroles expirées, gémies et susurrées viennent léchouiller nos tympans de manières suggestives… Un très bon moment… qui ne sera pas du goût de tout le monde. Beaucoup plus sage mais néanmoins dans le même style aguicheur, make a secret s’écoute avec plaisir. Le chant accrocheur est bien posé sur l’accompagnement synthétique, scratché sur la fin.

Retour aux ballades (l’alternance ballades / titres pop rythmés étant la recette gagnante de ce CD) avec le très beau Everlasting que l’on peut considérer comme l’une des meilleures productions de BoA dans ce domaine avec Every Heart. Dès le délicat début au piano, suivi de l’arrivée de la douce voix de la chanteuse, on sait déjà qu’on va avoir droit à un morceau magistral ; et puis c’est l’arrivée des violons… BoA brille de mille feux dans cette ballade puissante, poignante et maîtrisée ; pleine de sentiments. Peut-être le meilleur titre de l’album. Anecdotique en comparaison, LONG TIME NO SEE est une plage plus sucrée avec accompagnement musical à base de "prout prout" sonores. Certes agréable, elle joue cependant davantage l’important rôle de faire-valoir aux pistes qui l’entourent.



La nouvelle séquence pulsante est lancée par le rose bonbon cosmic eyes, morceau pop martelé à la boite à rythme. C’est très happy et acidulé, au point de rappeler les productions Tsunku comme Ne~E? d’Aya Matsuura, en plus gentillet. Point de répit, OUTGROW nous réserve pour la piste 9 l’une des dernières bombes J-Pop en date : Dakishimeru. C’est LE gros hit dance du CD, connu pour son clip où BoA remue ses fesses en rythme. On peut parfaitement détester ; d’ailleurs, Dakishimeru peut sembler étrange et indigeste à la première écoute… Et puis paf ! Le piège se referme et on l’a dans la tête toute la journée, et cela pendant des semaines. Une véritable drogue ! Le clip étant sur le DVD de l’édition limitée, il va de soit que celle-ci est indispensable.

OUTGROW aurait été absolument excellent avec une fin d’album dans la continuité… ; le dernier tiers de la galette ne rassemble hélas que des ballades, cinq au total. Réussies et reposantes sans être exceptionnelles, elles sont idéales pour décompresser. On aurait cependant apprécier une dernière salves de chansons dance ou R’n’B. Love is just what you can't see, tout comme LONG TIME NO SEE, s’avère un peu fade mais fait ressortir du même coup les autres titres, dont Stay My Gold et soundscape, ballades respectivement mielleuse et teintée R’n’B. With U verse dans le jazzy lounge au style rétro par les sonorités utilisées, un peu comme nous le font régulièrement les Chinois, avec une superbe envolée kitsch du synthé prenant le timbre d’une flûte traversière. Apaisant. Enfin, la très belle ballade hivernale First snow clôt le CD dans le même style qu’Everlasting : beaucoup de sentiments et d’émotions distillés avec subtilité.



L’édition limitée d’OUTGROW comprend un DVD vidéo plutôt indispensable car on y trouve le clip de Dakishimeru, explosif de couleurs, de lumières et avec des danseuses en pleine forme(s)… mais aussi les clips de DO THE MOTION, make a secret et Everlasting (dans un décors préfabriqué désolant, un sacrilège envers la chanson). On ne parlera pas des deux pseudo making of, courts et ridicules comme d’habitude.


De part ses nombreuses ballades, OUGROW est un CD reposant qu’on emporte facilement avec soit pour un voyage, ou simplement se détendre après une dure journée. Les pistes dynamiques se font étonnamment rares quand on connaît la chanteuse (ce qui pourra dérouter ou décevoir certains fans), mais suffisamment détonantes et bien placées dans la chronologie pour finalement obtenir un ensemble cohérent et donc un très bon album. On retiendra en particulier les excellents Everlasting, Dakishimeru et OUTGROW~Ready butterfly.

Eric Oudelet


Sortie : 15 février 2006
Référence Regular Edition (CD) : AVCD-17795
Référence Limited Edition (CD+DVD) : AVCD-17794
Site officiel : www.avexnet.or.jp/boa

Tracklist CD :
01 - Silent Screamerz
02 - DO THE MOTION
03 - Kimi no Tonari de
04 - OUTGROW~Ready butterfly~
05 - make a secret
06 - Everlasting
07 - LONG TIME NO SEE
08 - cosmic eyes
09 - Dakishimeru
10 - Love is just what you can't see
11 - Stay My Gold
12 - soundscape
13 - With U
14 - First snow (Bonus track)

Tracklist DVD (Limited Edition uniquement) :
01 - DO THE MOTION
02 - make a secret
03 - Dakishimeru
04 - Everlasting
05 - make a secret [making of]
06 - Dakishimeru [making of]

>>> Acheter la version CD+DVD officielle japonaise chez notre partenaire YESASIA (environ 24 euros)
>>> Acheter la version CD simple officielle japonaise chez notre partenaire YESASIA (environ 21 euros)

Visuels © avex
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême