Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Kumi Koda - Butterfly

C'est l'été, les vacances, le soleil, le sable chaud et les filles en maillot de bain... mais certaines n'ont pas attendu pour exhiber leur nombril, surtout lorsqu'il s'agit de vendre des CD. Parmi elles, Kumi Koda revient, toujours aussi sexy, avec son nouveau single Butterfly.

Kumi Koda, c'est un peu notre Britney japonaise : sulfureuse et provocante dans ses clips ou ses photos, elle sait toucher le coeur sensible du public masculin. Il faut dire que cette image "hot hot hot" colle parfaitement à son style pop R'n'B nippon très punchy. Son dernier album secret a bien marché, cumulant près d'un demi-million d'exemplaires vendus, et "Butterfly", disponible en deux éditions (simple CD et CD+DVD), part sur la même dynamique.

Premier des trois titres du single, Butterfly aurait pu faire partie de la tracklist de secret car il partage la même sonorité. En fait, on croirait entendre un copier/coller réarrangé de Cutie Honey, deuxième chanson de cet album, tant la ressemblance est troublante. Sur un fond de bossa nova, Kumi se montre tout d'abord langoureuse et aguicheuse lors des couplets, avant de nous ensorceler sur un refrain dansant et rythmé. L'accompagnement subtile et astucieux d'une contrebasse et de cuivres, répondant au chant, apporte une touche pimentée. Ajouté à quelques effets de scintillement bien placés, il enrichit un morceau bien délicieux. Butterfly ne bénéficie logiquement plus de la fraîcheur de Cutie Honey à sa sortie, mais le charme latino exotique de la musique et la voix sexy de la chanteuse sont décidément irrésistibles.



Le clip, proposé avec son making-of sur le DVD vidéo de l'édition limitée, séduit lui aussi par ses belles couleurs et son montage péchu usant avec classe de flashs blancs et de subtiles passages en slow motion. On rentre dans le vif du sujet avec un premier plan plongeant sur la poitrine d'une Kumi en sous-vêtements, visiblement bien relax dans son petit appart. Cela reste soft comme la séance de maquillage et la partie onirique qui suivront, avec une Kumi transformée en papillon aux gigantesques faux-cils multicolores. De quoi émoustiller les fashion victims et inspirer nos kogaru occidentales. Les refrains rythmés seront illustrés par des chorégraphies de groupe plus enflammées, le tout parsemé de cadrages subliminaux sur la plastique reluisante de la miss. On passe alors en revue divers fantasmes masculins en commençant par une séquence au lycée. Menées par la chanteuse, les étudiantes aux jupes plissées grises aussi courtes que leur petit chemisier s'arrêtant sous les côtes, dansent dans les couloirs au milieu de pseudo-bishônen décoratifs à moitié paumés. Mais la palme revient à ce magnifique moment passé dans un garage avec trois jeunes filles, dont Kumi, épanouies dans le lavage de voitures de sport (rouges évidemment, c'est plus sensuel). Tout y passe : les jets d'eau, la mousse et les bulles de savon, les T-shirts et mini-shorts mouillés... Heureusement, on reste dans un esprit sexy amusant plutôt que de tomber dans le vulgaire gratuit. C'est beaucoup plus suggestif et osé que la scène similaire de Put'em up de Namie Amuro en évitant la beaufitude d'un Love & Joy des Heartsdales.



Le single se poursuit avec Your Sunshine, chanson pop R'n'B assez plate à l'instrumentalisation simpliste : une boite à rythme, quelques effets synthétiques et des choeurs féminins fugaces n'apportent aucun relief. Kumi Koda ne rattrapera pas la composition avec sa prestation transparente et son manque de motivation palpable. Troisième et dernier titre, Taisetsu na kimi e est une balade. L'envolée du refrain rappelle Forgiveness d'Ayumi Hamasaki avec ses choeurs, son effet de dédoublement de voix et ses violons en fond sonore, auxquels s'ajoutent quelques petites notes de piano tout en légèreté. La chanson est agréable, la mélodie apaisante mais, comme Your Sunshine : aussitôt écouté, aussitôt oublié. On retiendra plus facilement le titre d'Ayumi plutôt que celui-ci.

Trois dernières pistes concluent ce single. Il s'agit des versions karaoke des plages précédentes. Voilà qui enthousiasmera les jpopstars amatrices impatientes de frimer sur Butterfly. Par contre, pas de quoi s'exciter à l'idée d'interprêter Your sunshine ou Taisetsu na kimi e...



Bilan en demi-teinte : le titre fort du single assure et captive par son dynamisme entraînant, mais éclipse du même coup les deux suivants, quelconques et donc rapidement renvoyés aux oubliettes. Le clip bien sympa sera toujours agréable à regarder et bien utile pour une soirée karaoke entre amis (fonction non intégrée au DVD).

Eric Oudelet


Site officiel : www.avexnet.or.jp/koda
Sortie : 15 juin 2005
Référence Regular Edition : RZCD-45214
Référence Limited Edition (CD+DVD) : RZCD-45213

Tracklist CD :
01 - Butterfly
02 - Your Sunshine
03 - Taisetsu na kimi e
04 - Butterfly (instrumental)
05 - Your Sunshine (instrumental)
06 - Taisetsu na kimi e (instrumental)

Tracklist DVD :
01 - Butterfly : le clip
02 - Butterfly : le making-of


>> Acheter l'édition CD+DVD officielle de Butterfly chez YESASIA (environ 13 euros)
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême