Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Review Express 05 : ''REBORN'' d'AIKAWA NANASE, ''Reincarnation'' d'ami suzuki, ''Believe in LOVE feat. BoA'' de ravex et ''JUVES / VEGA'' de Diggy-MO'

Réincarnation ou renaissance, le résultat est le même : pas de miracle, mais des étrons peu chatoyants. Pour ce Review Express 05 entièrement consacré à des artistes japonais, Orient-Extrême revient sur le fiasco d’ami suzuki qui aurait souhaité forcer le destin avec DJ Taku, et plus longuement sur le nouvel album décevant d’AIKAWA NANASE. Heureusement, diverses nouveautés encourageantes sortent du lot, dont les seconds singles originaux du rappeur Diggy-MO’ et du projet électro ravex. Pour l’un comme pour l’autre, ces deuxièmes disques surpassent les premiers et rassurent quant aux albums qui suivent de près.






 


AIKAWA NANASE : REBORN
AIKAWA NANASE n’est pas un chat, elle n’a pas 7 vies
Album import / Japon / Pop

Le dernier AIKAWA NANASE, REBORN, est tellement anecdotique que le jour de sa sortie, le 18 février dernier, il était introuvable chez les disquaires nippons… Pourtant, on a cherché ! Et finalement, quand on a mis la main dessus, on aurait pu regretter. Alors oui, AIKAWA NANASE, dont le silence radio depuis le pourtant excellent R.U.O.K?! devenait inquiétant, avait subtilement titillé les oreilles avec son Yumemiru.. au point de laisser espérer un véritable album, ce projet grandiose d’une renaissance de l’icône du J-rock au féminin. Malheureusement, on ne retient de ce CD d’une dizaine de pistes, mélange de pop, de rock et d’électro, que la première : Yumemiru.. Derrière ce titre ambitieux, nouveauté qui sample avec brio le premier single d’AIKAWA NANASE (Yumemiru Shôjô ja irarenai sorti en novembre 1995) : rien. Ou pas grand-chose…



Certes, Keep Singin’, Come Closer et Sukidayo s’écoutent avec beaucoup de plaisir. On se souviendra avec nostalgie des premiers singles de NANASE, tels Bye-Bye. ou BREAK OUT! qui faisaient la part belle aux riffs de guitare et aux percussions, alors que ses ballades étaient des odes à la douceur, puissamment portées par une voix tantôt forte, tantôt fragile. I love my way, REBORN, Dark & bright et la bonus track Circle Of Life rappellent qu’il est souvent de mauvais goût de marier les genres, à moins d’être suffisamment doué. I love my way se situe à la frontière de l’improbable du rock nippon, comme si Tommy February6 et les expérimentations délirantes de Ross se retrouvaient dans un épisode de FRIENDS. Surréaliste. Et surtout inécoutable. Dark & bright et Glorious Night souffrent, quant à elles, d’arrangements poussifs à la limite de l’eurobeat, entre la pop allemande et les délires d’Akihabara. Moins faux, GOODBYE YESTERDAY n’aurait pas fait tache sur son album PURANA (2001), qui n’est certainement pas le moins bon pour rien. Le plus rageant reste que Circle Of Life avait tout pour être réussi : une batterie surpuissante, des guitares et la voix de NANASE sur une mélodie abrupte et rock… jusqu’au refrain, complètement bubble-gum, qui décrédibilise le tout avec son synthétiseur bas de gamme, cette rengaine digne d’un titre de SPEED et pour finir un violon sur lequel on tirera à vue ! On préfèrera en définitive le DVD bonus de l’édition limitée, avec un concentré de trente minutes de concert, quasiment sans pause, filmées en juillet 2008 à Tôkyô.

REBORN est donc l’énième coup d’épée dans l’eau pour le grand retour d’AIKAWA NANASE. La Japonaise s’entoure de très bons musiciens, mais certainement pas des meilleurs arrangeurs. Beaucoup de bonnes idées, beaucoup de talent et de moyens, mais las… il n’y a plus la pattoune de son producteur Tetsuro Oda pour créer un nouvel opus digne de la rockeuse du Kansai.

Wendy Roeltgen

Sortie : 18 février 2009
Référence édition limitée CD+DVD : AVCD-32118
Référence édition simple CD : AVCD-32119
Site officiel : www.nanase.jp

Tracklist CD :
01 - Yumemiru..
02 - Keep Singin’
03 - I love my way
04 - PRISM
0
5 - Come Closer
06 - REBORN
07 - GOODBYE YESTERDAY
08 - Dark & bright
09 - Glorious Night
10 - Sukidayo
11 - Circle Of Life*
* édition simple CD uniquement

Tracklist DVD** :
01 - Live
Digest @ SHIBUYA-AX le 7 juillet 2008
02 - Sukidayo (MUSIC CLIP)
03 - PRISM (MUSIC CLIP)
** édition limitée CD+DVD uniquement

A lire également : la critique de R.U.O.K?! d’AIKAWA NANASE

>> Acheter l’édition CD+DVD chez YESASIA
>> Acheter l’édition simple CD chez YESASIA


Visuels © RISKY CAT.







ravex : Believe in LOVE feat. BoA
La dream-team électro d’avex fait enfin rêver
Single import / Japon / Électro

Pour ses vingt ans, la maison de disques japonaise avex a monté en 2008 un gros projet électro-pop nommé ravex, projet en partenariat avec Tezuka Production et musicalement confié à trois de ses producteurs et DJ stars : SHINICHI OSAWA de MONDO GROSSO,
Tomoyuki Tanaka alias Fantastic Plastic Machine, et Taku Takahashi de m-flo. Pour mieux créer l’événement, le trio enregistre ses titres en confiant la partie chant aux vedettes d’avex. Le premier single avec DJ OZMA et LISA était tout juste sympathique, mais ce n’était vraiment rien comparé au second avec BoA et MAKI GOTO, que l’on retrouve en piste 3 dans un excellent mix bonus en compagnie de TOHOSHINKI, MONKEY MAJIK, DJ OZMA ou encore ANNA TSUCHIYA.



Pas de BoA criarde ou "Britneysque" sur la face A, la chanteuse coréenne s’est étonnamment transformée en une douce sirène pour Believe in LOVE, en parfaite adéquation avec la mélodie très lounge et aquatique qui enveloppe et envoûte littéralement l’auditeur. Savoureux de légèreté, avec des ponts aériens planants sans basse rythmique, Believe in Love captive pourtant par sa subtile petite touche clubbing électrisante, notamment grâce à son rythme ténu en battements de cœur. Un titre faussement modeste mais assez irrésistible, qui sert de parfaite et relaxante mise en bouche avant un Golden LUV feat. MAKI GOTO plus dance. Qui aurait parié sur l’ex-Morning Musume l’an dernier ? Elle livre pourtant ici une démonstration simple de classe et de sensualité, à la hauteur de toutes les collaboratrices habituelles de l’Astro Alliance de m-flo, dans un registre aussi soft et sweet que BoA précédemment, le sex-appeal en plus. Davantage groovy et disco par ses sonorités cuivrées imposantes, Golden LUV est le genre d’invitation à danser qui ne se refuse pas ! Le single monte en puissance et nous catapulte dans long mix totalement prenant, incluant tous les titres déjà distribués d’une manière ou d’une autre par ravex. Au chant se succèdent donc pêle-mêle LISA, BoA, TRF & YUKO ANDO, DJ OZMA, MONKEY MAJIK, ANNA TSUCHIYA, MAKI GOTO et TOHOSHINKI. C’est bon, rondement mené et parfaitement raccordé jusque dans les changements de tempo, tout le contraire des arnaques qu’on nous refile régulièrement sur des compilations pseudo-trance foireuses et mixées par des sourds. Un peu de dance, un peu de lounge, un peu de rock, de la pop, un soupçon de R&B, du charme, des paillettes et même un instant de délire avec OZMA… Tout cohabite à merveille et on ne peut que regretter que le CD s’arrête en si bon chemin après avoir catalyser autant d’excitation. Que faire à part l’écouter en boucle et rester à l’affût du premier album ravex, trax, qui sort fin avril 2009 avec la participation de Namie Amuro ? Et puis n’oubliez pas que SHINICHI OSAWA vient mixer à Paris le 17 avril puis au Printemps de Bourges le 24 !

Eric Oudelet

Sortie : 18 février 2009
Référence édition CD+DVD : AVCD-31594
Référence édition simple CD : AVCD-31595
Site officiel : www.ravex.jp

Tracklist CD :
01 - Believe in LOVE feat. BoA
02 - Golden LUV feat. MAKI GOTO
03 - MEGA ravex feat. ANNA TSUCHIYA, BoA, DJ OZMA, LISA, MAKI GOTO, MONKEY MAJIK, TOHOSHINKI, TRF & YUKO ANDO

Tracklist DVD :
01 - Believe in LOVE feat. BoA (clip)

>> Acheter le single CD+DVD chez YESASIA
>> Acheter le single simple CD chez YESASIA


Visuels © avex








Diggy-MO’ : JUVES / VEGA
Du rap au goût de J-pop
Single import / Japon / Hip-hop

Ha ! Ce brave nounours Diggy-MO’ ! On le reconnaîtrait entre mille avec sa casquette, ses tresses, sa barbichette et sa voix débonnaire de gentil petit racaillou mâchant du chewing-gum. Fin 2008, le charismatique rappeur de SOUL’d OUT n’avait pas vraiment convaincu avec son premier single solo, mais il se rattrape sur ce second, aux mélodies et refrains plus marquants : le double A-side JUVES / VEGA qui copie au carbone les meilleures productions de son groupe d’origine. Les fans de SOUL’d OUT évolueront en terrain familier, et la forte identité des deux titres rassure quant au contenu du premier album Diggyism prévu le 25 mars 2009.

Service minimum, mais sans déchet : le CD JUVES / VEGA ne comporte que les deux chansons du même nom. Ces deux créations hip-hop marquées pop et soul jouent pourtant sur des styles différents : la première, up-beat, est très funky, et l’autre une ballade pleine d’étoiles pour faire de beaux rêves… Rappelons que SOUL’d OUT est connu pour son univers super-positive-attitude, à l’opposé du gangsta-rap. Si les jeunes Lorie et Priscilla étaient parties rapper au Japon, elles l’auraient sûrement fait avec ce groupe !



JUVES et son rythme enlevé transmettent aisément le jovialité communicative du MC, dont le flow bondit et rebondit de beat en beat (bien lourds comme il faut avec le caisson de basses adéquat), dansant sur une mélodie "disco-circus" entraînante. L’apparition d’une ritournelle, les cassures et temps d’arrêt, ainsi que les distorsions et scratches vocaux apportent tout le piment sucré nécessaire pour dynamiter et dynamiser un titre vif, non dénué d’humour et décidemment bien plaisant, qui servira de pilier à Diggyism. Comme décrite plus haut, la ballade VEGA, mise en images dans un clip live minimaliste sur le DVD de l’édition limitée, sort les (faux) violons (que l’on aurait vraiment appréciés en vidéo) pour une rêverie étoilée. Ça brille, ça scintille, c’est presque féerique... et Diggy-MO’ se pose là, en poète-rappeur à casquette, à la voix chaleureuse et assurée. Sortez les briquets.

Vous aimez la Jpop, vous détestez a priori le rap français ou made in USA mais l’univers hip-hop nippon vous intrigue ? Tendez donc une oreille à ce sympathique petit single sans prétention. Vous êtes une caillera tatouée, vous faites la loi dans la téci, vous avez dix chaînes en or au cou, un pit’ et toute la disco de NTM, 50 cent, SNIPER, Three 6 Mafia et LIM en mp3 ? Allez voir ailleurs (et revenez éventuellement une fois la tête dans les nuages…).

Eric Oudelet

Sortie : 4 février 2009
Référence édition limitée CD+DVD : SECL-746
Référence édition simple CD : SECL-748
Le site officiel de SOUL’d OUT :
www.sonymusic.co.jp/Music/Info/SouldOut

Tracklist CD :
01 - JUVES
02 - VEGA

Tracklist DVD* :
01 - VEGA (clip live)
*édition limitée CD+DVD uniquement

>> Acheter l’édition CD+DVD chez YESASIA
>> Acheter l’édition simple CD chez YESASIA


Visuels © SME Records Inc.







ami suzuki : Reincarnation
Achevez-la ou rendez-nous Yasutaka Nakata !
Single import / Japon / Électro-pop

ami suzuki, grande star de la Jpop à la fin du siècle dernier, avait retrouvé une seconde jeunesse artistique en s’associant avec le producteur Yasutaka Nakata, l’artisan magicien qui fait le succès de Perfume. Ses derniers singles et son récent album Supreme Show étaient de vraies bombes électro, mais cela n’aura pas suffit à relancer les ventes. C’est certainement ce qui a amené Amigo à tenter une nouvelle aventure plus dance avec Taku Takahashi, le fameux DJ producteur de m-flo, parallèlement engagé dans le projet ravex depuis 2008. Pour cette réincarnation en single sorti le 25 février, on n’a qu’une envie : les crucifier tout les deux et les lapider au silex aiguisé !



Comment Taku a-t-il pu s’abandonner à un tel laxisme ? C’est évidemment sur lui que reposait en grande partie le sort du nouveau CD, ami suzuki ne risquant pas de briller par sa performance vocale ; mais le DJ n’a rien trouvé de mieux à proposer que de piètres boucles impersonnelles et répétitives au synthétiseur, sur lesquelles s’égosillent la chanteuse. Affreux, insupportable et usant. En reprenant le tube danois Dub-I-Dub des sœurs ME & MY (1995), bien connu dans fans de Dance Dance Revolution et qui s’est vendu à 750.000 exemplaires au Japon, la suite ne s’annonçait pas plus subtile ; peut-être allions-nous au moins rigoler un peu ? Hormis un refrain convenu, le clubber en pantoufle se noiera dans des couplets assommants au chant distordu à outrance. N’en jetez plus, on oubliera les versions Extended et Instrumental de Reincarnation, et même son clip en slow motion à dormir debout. Évidemment, les ventes ont été à la hauteur : minables. Un conseil d’ami : retourne chez Yasutaka, Amigo !

Eric Oudelet

Sortie : 25 février 2009
Référence édition CD+DVD : AVCD-31557
Référence édition simple CD : AVCD-31558
Site officiel : www.avexnet.or.jp/ami

Tracklist CD :
01 - Reincarnation (Original)
02 - Dub-I-Dub
03 - Reincarnation (Extended Version)
04 - Reincarnation (Instrumental)

Tracklist DVD* :
01 - Reincarnation (music clip)
*édition CD+DVD uniquement

>> Acheter l'édition CD+DVD chez YESASIA

Visuels © avex

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême