Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Sun Yan Ran - Yan Ran Yi Xao

Face à la canto-pop made in HK et surtout à la concurrence directe venue de Taïwan, la Cpop en mandarin dans le texte peine de plus en plus à tenir son rang sur le marché chinois et asiatique. Afin de remédier à des ventes déclinantes et à la prolifération du téléchargement d'œuvres extra-continentales, le gouvernement chinois, qui n'hésite pas à lancer des auto-critiques acerbes tel que "qu'a réellement produit la Chine continentale depuis Fei Wong ?", a voté cette année plusieurs résolutions destinées à favoriser la création musicale. C'est dans ce contexte que Sun Yan Ran (rien à voir avec Sun Yan Zi, star de la pop à Taïwan) nous livre ici son tout premier album, présenté comme l'un des fruits de ces résolutions.

Sun Yan Ran était encore une inconnue il y a quelques mois, et malgré la forte promotion réalisée autour de son album en ce mois d'Août 2005, on ne sait vraiment pas grand chose de cette jeune chanteuse. Toujours est-il que la charge qui pèse sur ses épaules est assez lourde : incarner le renouveau de la pop chinoise en mandarin, être la digne succession de l'étoile Fei Wong, voilà qui n'est pas tâche aisée. D'autant que la grande liberté créatrice désormais prônée à Beijing reste à relativiser… Et si ce premier album est effectivement très, très prometteur, ce n'est sans doute pas ses innovations qui le font briller.

11 titres figurent sur ce disque pour une durée courte (mais courante) de 47mn. L'album s'ouvre sur quelques notes de guitare électrique et un rythme à la batterie qui donnent d'emblée un accent très rock plaisant à "Fu You", la première chanson du CD. Soyons tout de suite très clairs : la mélodie sonne sur cette piste et la plupart des autres comme des dizaines de mélodies déjà entendues ailleurs, et les arrangements acoustiques sont le plus souvent minimalistes même si plutôt bien réalisés, quant à cette piste en particulier, il faudra attendre d'autres titres pour évaluer la prestation vocale de Sun Yan Ran, dont les paroles sont ici noyées dans l'instrumentation et le chorus. Mais malgré tout, Fuyou s'avère être une excellente chanson, à l'efficacité indéniable. "Zhen De Ai… Ai Guo Ni", en piste suivante, laisse toutefois craindre rapidement que le potentiel créatif du disque ne soit déjà épuisé, puisque l'on revient ici aux sacro-saintes chansons d'amour langoureuses comme la pop chinoise en produit par milliers chaque année. A son crédit cependant, il faut bien avouer que le travail est des plus réussis. L'accompagnement piano/cordes est agréablement sobre, et le chant laisse quant à lui deviner certaines qualités vocales que l'on ne fait encore qu'entrevoir, l'interprétation restant ici feutrée mais riche en émotions. Même combat sur des arrangements plus rock à la guitare pour "Wo De Ren Sheng" (My Life), le genre de titre qui fera sans nul doute sortir les briquets et balancer les mains d'une foule conquise lors des prochains concerts de l'artiste, dont la voix commence doucement à nous rappeler celle d'une autre chanteuse plus connue dans nos contrées… mais laquelle ?

Encore une ballade pour poursuivre, plus quelconque celle-ci même si toujours plaisante, avec "Ming Tian Bu Hui Gu Dan" qui accentue encore l'impression de déjà vu laissée par cette voix ronde, chaude, suave, mais dont l'on devine qu'elle est aussi capable de puissance. "Liu Lang Zhe De Ge" (Hobo's song) va alors surprendre doublement. Tout d'abord, par sa rythmique typée RnB et son accompagnement synthétique étrange mais très mélodique, accompagnement interrompu durant la chanson pour laisser un moment place à un passage beaucoup plus rock. Et ensuite, parce que sur cette rythmique RnB on reconnaît enfin cette référence qui nous manquait : cette voix que nous rappelle tant l'interprétation de Sun Yan Ran, c'est celle de la chanteuse indonésienne Anggun, tout aussi chaude et suave, à la fois légèrement rauque et très à l'aise sur ses gammes jusque dans les notes les plus hautes. L'impression est très nettement confirmée sur la piste suivante, "Man Man Zou" (Slowly Walks), une ballade sublimissime aux arrangements sans grande originalité mais sur laquelle Sun Yan Ran nous livre une performance dont la pureté naturelle relève presque du divin. La chanteuse tient superbement ses notes, notamment dans des refrains aussi sobres que pénétrants servis par un très léger effet chorus au rendu velouté, tout en douceur, tout simplement magnifique. Sans nul doute LE morceau phare de cet album, qui donne la chair de poule et prend de l'ampleur au fil des écoutes jusqu'à complètement vous habiter… La tâche ardue de succéder à ce bijou incombe à "Lie Ai" (Fierce Love). Cette chanson poursuit dans le registre des ballades, et sans être inoubliable est d'une qualité tout à fait acceptable. Mais toute la difficulté de l'écoute du reste du disque va résider dans le fait d'oublier Anggun pour se concentrer sur la performance de Sun Yan Ran. "Qing Ting Yu Xi Yi" nous y aide un peu en abordant un style plus électro-pop assez inhabituel sur ce marché chinois, mais ne brille malheureusement pas par ses qualités musicales de par des arrangements beaucoup trop brouillons. Si bien que l'on zappe rapidement le morceau pour tomber sur… une nouvelle ballade ! "Shi Fou" fait dans un classicisme limite outrancier, mais a le mérite de laisser enfin le potentiel vocal d'Ang…de Sun Yan Ran (sigh) s'exprimer pleinement, et le fait est que l'on en prend plein les oreilles avec un certain plaisir. C'est également le cas dans "Qing Gen Wo Lai" (Whether), un titre interprété par l'artiste en duo avec une voix masculine (anonyme !) et qui n'est autre qu'une reprise d'un tube des années 80 de la chanteuse Su Rui, plus connue sous le nom de Soviet. Il s'agit bien évidemment d'une nouvelle ballade, sur laquelle le mariage des deux voix, bien qu'une nouvelle fois très classique, donne naissance à de jolis accords et de beaux moments d'émotion.

En conclusion de l'album enfin, on trouve une ballade épique, que l'on imaginerait parfaitement en générique de fin d'une de ces fresques historiques dont le cinéma asiatique a le secret : "Jiu Gan Tang Mai Wu" (Please come with me). La voix de Sun Yan Ran y subit un effet d'écho quasi-permanent qui accroît encore le côté romanesque de la piste, du moins sur sa première partie. Car ensuite l'ambiance musicale change à plusieurs reprises radicalement, alternant entre la ballade langoureuse, la chanson traditionnelle et la piste pop-rock aux arrangements un peu vieillots rappelant les grands succès des artistes japonais du studio Being (ZARD, ZYYG et autres WANDS) au début des années 90.

Pour un coup d'essai, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il s'agit d'un coup de maître. Sun Yan Ran nous livre ici un album de toute beauté aux qualités artistiques indéniables. L'originalité et l'inventivité promises ne sont pas franchement au rendez-vous, et l'on compte beaucoup de ballades sur la tracklist, mais c'est là le lot de la très grande majorité des créations asiatiques. Et avec une efficacité telle que celle des pistes qui figurent sur cet album, il ne viendra pour une fois pas à l'idée de s'en plaindre. L'ensemble est superbement réalisé, et l'interprétation de Sun Yan Ran d'une grande richesse, déployant une palette d'émotions particulièrement vaste. Progressivement, au fil du disque, l'artiste libère sa puissance vocale, en passant par plusieurs phases intermédiaires dont l'équilibre trouve son apogée sur ces exquis petits moments de grâce que sont les refrains de "Man Man Zou". Bref, oui c'est une éloge, mais elle est amplement méritée. Et si c'est avec ce genre de petits bijoux que la Cpop continentale en mandarin compte retrouver les devants de la scène, on ne peut qu'espérer de cet album qu'il soit le premier d'une longue série.

Kevin Petrement

Sortie le 29-07-2005 - Prix de vente : 15$ sur Yesasia.com

Tracklist :

01- Fu You
02- Zhen De Ai ...Ai Guo Ni
03- Wo De Ren Sheng
04- Ming Tian Bu Hui Gu Dan
05- Liu Lang Zhe De Ge
06- Man Man Zou
07- Lie Ai
08- Qing Ting Yu Xi Yi
09- Shi Fou
10- Qing Gen Wo Lai
11- Jiu Gan Tang Mai Wu

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême