Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Review Express 06 : ''RESCUE'' de KAT-TUN et ''Pretty Girl'' de Kara

La tornade ARASHI a dévasté le Japon début mars 2009 ? Les sauveteurs de KAT-TUN, autre boysband de l’Agence Johnny’s & Associates, débarquent pour prendre la relève ! Leur single RESCUE, associé à la série TV du même nom, cartonne et sera le bestseller de cette semaine : déjà près de 300.000 ventes recensées par l’Oricon en quelques jours ! Orient-Extrême revient ensuite sur le succès féminin de ce début 2009 en Corée du Sud : le girlsband Kara qui a réussi à s’imposer, à l’usure, face aux GIRLS’ GENERATION. Avec quelle arme ? Leur second mini-album Pretty Girl, réédité à la mi-février et dont la promotion s’articule désormais autour du titre Honey.






KAT-TUN : RESCUE
Maturité et arrangements soignés à la rescousse !
Single import / Japon / Pop

Sorti un mois tout juste après leur dernier single ONE DROP (vendu à environ 300.000 exemplaires), les petits pop-rockeurs de l’agence Johnny’s reviennent avec RESCUE, thème du drama éponyme diffusé depuis fin janvier au Japon
avec Nakamaru Yuichi au casting. Tout naturellement, le single est venu se positionner en tête de l’Oricon avec quelques 140.000 copies écoulées le jour de sa commercialisation, le 11 mars dernier. Est-ce étonnant ? Oui et non… Non, car la stratégie de matraquage a toujours bien fonctionné et profité aux Johnny’s : la fanbase fidèle répond systématiquement présent pour soutenir les beaux gosses qui rockent un peu. Mais oui, car le titre en lui-même est une bonne piste upbeat comme on aimerait en écouter plus souvent et qui, chantée par n’importe quel autre artiste, meilleur(e) que les KAT-TUN, aurait péniblement survécu dans le top Oricon…

Avec RESCUE, le boysband KAT-TUN s’éloigne de ses sempiternelles rengaines à la Bon Jovi, ce rock édulcoré à la limite du raisonnable caractérisé par des mélodies simplissimes quoique suffisantes. Et c’est tant mieux ! Ce 10ème single pop lorgne du côté de la techno-dance : exit les guitares, place au synthétiseur et à la boîte à rythmes ! La ligne de base de RESCUE pourrait rappeler la techno commerciale du milieu des années 2000, façon Robert Miles, avec une phrase musicale jouée sur quelques notes qui s’élèvent au fur et à mesure, donnant une sensation de course perpétuelle, de précipitation qui colle plutôt bien avec l’ambiance générale du single, notamment dans un bridge introduit par des percussions martelées "comme à l’usine" sur lesquelles viennent glisser les voix de minets des six idols : "Running up, I’m running up". L’astuce n’est pas compliquée mais fait son effet. Incontestablement, RESCUE sonne comme l’un des titres les plus matures de KAT-TUN, grâce à ce changement de registre agréable et l’utilisation fort à propos des différentes tessitures des KAT-TUN, notamment lors d’un passage rappé (comme le font les AAA ou Wonder Girls en Corée).



7 DAYS BATTLE bénéficie à peu près de la même ligne éditoriale, mais on y retrouve les éléments plus communément associés aux KAT-TUN : un solo de guitare pas vraiment crédible et toujours les deux mêmes chanteurs mis en avant, les quatre autres étant relégués aux chorus et au rap. Pour changer un peu et donner ce côté punchy au morceau, le thème de Mortal Kombat a été repris (et simplifié pour ne pas faire trop violent, quand même) et les voix ont été retravaillées, distordues pendant les couplets. Pas franchement mauvaise, 7 DAYS BATTLE passe bien après RESCUE, mais ressemble davantage aux productions bâclées de Johnny’s & Associates.

Les éditions simple CD offrent une troisième piste qui ravira les midinettes ayant aimé le White X’mas de décembre 2008. On your mind - please come back to me - est malheureusement une ballade sirupeuse, accompagnée d’un piano pleurnichard et de violons pathétiques, qui tire avantage des petites voix aigues de KAT-TUN. On préférera donc la version CD "standard" qui ne propose que RESCUE et 7 DAYS BATTLE ainsi que les versions instrumentales pour s’amuser au karaoké. Mieux : attendre avec impatience le prochain album des KAT-TUN, où devraient se côtoyer les petites bombes de ONE DROP, DON’T U EVER STOP, RESCUE et la guimauve White X’mas.

Wendy Roeltgen

Sortie : 11 mars 2009
Référence édition limitée CD+DVD : JACA-5138
Référence édition limitée simple CD : JACA-5140
Référence édition simple CD standard : JACA-5141
Site officiel : www.j-storm.co.jp/kattun

Édition limitée CD+DVD
Tracklist CD :
01 - RESCUE
02 - 7 DAYS BATTLE
Tracklist DVD :
01 - RESCUE (video clip)
02 - RESCUE (making-of)

Édition limitée simple CD
Tracklist CD :
01 - RESCUE
02 - 7 DAYS BATTLE
03 - On your mind - please come back to me -

Édition simple CD standard
Tracklist CD :
01 - RESCUE
02 - 7 DAYS BATTLE
03 - RESCUE (original karaoke)
04 - 7 DAYS BATTLE (original karaoke)

>> Acheter une édition officielle de RESCUE chez YESASIA

Visuels © J-Storm Inc.







Kara : Pretty Girl
Les sucreries, c’est bon, mangez-en !
Mini-album import / Corée du Sud / Pop

Ces dernières années, les garçons dominaient la scène pop coréenne, mais la tendance est au retour des filles. Wonder Girls puis GIRLS’ GENERATION ont reconquis une part du marché (on n’oublie pas Lee Hyori en solo), et c’est maintenant Kara qui pointe son nez ! Le quatuor est pourtant né en 2007, devenant quintet en 2008, mais a dû attendre 2009 pour récolter son premier vrai succès en délaissant le R&B pour privilégier la pop. Kara profite de l’après-promo de ses concurrentes et du répit laissé par les boysbands pour imposer Honey en cette fin d’hiver, le deuxième "single" de son second mini-album Pretty Girl. Ce dernier est ressorti le 18 février dans une nouvelle édition, mais revenons sur l’originale, lancée le 4 décembre…



Exactement comme Gee de GIRLS’ GENERATION, Pretty Girl est un mini de cinq titres dont l’impact et l’attractivité reposent entièrement sur ses deux très bonnes premières chansons, à la différence près que les pistes en question rentrent dans la même catégorie : les confiseries pop over-glucosées. Honey et Pretty Girl ont non seulement la saveur caractéristique des productions "girlsbands asiatiques", mais pousse le côté sweet coréen à l’extrême. Pour les non-familiers : au paroxysme du mielleux et du niais, avec les piaillements, soupirs et cris de cour d’école (de filles) de rigueur, ces chansons feraient de parfaits génériques pour le dessin animé Winny l’ourson. On pourrait se lamenter sur les couinements de canard en plastique de Pretty Girl - le genre de gimmick extraterrestre qui horrifierait un producteur occidental - mais non… Ces deux morceaux "prout-prout" obsèdent, se scotchent d’eux-mêmes dans la tête pour y tapisser un coin de ciel bleu avec un soleil qui brille et des ballons en forme d’étoile (ou de cœur, c’est vous qui voyez). Attention ! Sans vaccin ou immunité génétique, on se retrouve bêtement (honteusement ?) à hocher la tête en rythme… Diabolique.

Les trois pistes à suivre revendiquent clairement leur statut équivalent de "face B". Sans personnalités particulières, elles n’ont aucune chance de marquer, même à court terme. Néanmoins, elles s’écoutent très facilement et font revenir Kara vers un peu plus de maturité (oui, c’est du galvaudage de première catégorie) : du R&B de petite teenageuse pour la première (easy-listening mais trop répétitive et plate, elle incarne le ventre mou du CD), un style soul ensoleillé pour la très sympa My Darling (avec un petit côté chic charmant) avant que Na-Neun... (Ing) ne ponctue l’ensemble par le classique exercice de la ballade à voix multiples, sans originalité mais parfaitement exécuté.

C’est donc sur une belle touche que se termine Pretty Girl, un mini-album pop très fréquentable qui vaut surtout pour ses deux excellentes premières chansons. Honey et Pretty Girl doivent impérativement rejoindre Gee (SNSD), U-Go-Girl (Lee Hyori), Crazy (Son Dam Bi) et autres So Hot (WG) dans les playlists "asian girls" de tout aficionado du genre.

Eric Oudelet

Sortie : 4 décembre 2008
Site officiel : http://kara.dspenter.com

Tracklist :
01 - Honey
02 - Pretty Girl
03 - Yolellay
04 - My Darling
05 - Na-Neun… (Ing)

>> Acheter l'édition originale officielle de Pretty Girl chez YESASIA

Visuels © DSPmedia

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême