Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Kylee - Love Kicks...

Attention, révélation ! Que dis-je… Déjà énorme confirmation pour la chanteuse Kylee avec ce premier mini-album Love Kicks… On l’attendait impatiemment car il succède à l’excellent unique single VACANCY, un mini-buzz CD grâce au générique remarqué de Xam’d, le premier anime diffusé en HD sur PlayStation 3. A 14 ans seulement, la jeune interprète, mi-japonaise, mi-américaine, lancée dans l’enfer du marché nippon, impressionne autant que BoA par le passé, mais dans un autre genre : le teen’ pop-rock qu’elle chante en anglais et qu’elle maîtrise avec une facilité déconcertante, au point de pouvoir la comparer dès aujourd’hui aux standards internationaux que sont Avril Lavigne et Miley Cyrus. On en aurait pitié pour les idols piaillardes de supermarchés vendues par paquets de douze au rayon d’à côté…

Love Kicks… commence par faire peur : une vertigineuse montée de ton accidentée en intro, quasiment a cappella, fait craindre la sortie de route, et puis grattes et percutions vrombissent avant que le refrain ne referme son piège. Punchy, accrocheur, impactant et vite jouissif… S.A.U. est une vraie bombe, une pure réussite pop-rock largement digne des premières pépites de VACANCY. Kylee se montre encore une fois irrésistible de puissance, d’efficacité et de justesse, et se paie le luxe, à son âge, de quelques glissandos pour des loopings vocaux jubilatoires. Des hits de ce genre ? Le CD en enchaîne trois à la suite ! You Get Me en piste 2, dont le clip a servi de promo télévisée, fait même encore plus fort. Plus simple mais au moins aussi efficace, plus girly, plus teenager, il marque la mémoire de son refrain entêtant au fer rouge. Les esthètes lui reprocheront sa construction basique, son manque d’originalité… mais tout y est, jusque dans les petites intonations de voix, pile là où il faut. Les sourires, les moues faussement boudeuses et toutes les autres mimiques du clip passent dans le chant… Kylee offre avec générosité et le plus simplement du monde ce que nombre d’artistes "confirmés" peinent à produire : du plaisir immédiat, authentique, sans fausse note et sans prise de tête.



THAT ONE assure la transition vers une seconde moitié de CD plus soft, mais ne vous leurrez pas, on tient là un nouveau titre très accrocheur, aux couplets fluides et au refrain nerveux grâce au jeu lourd et massif des musiciens (accords plaqués…). Not For You apporte la bouffée d’air idéale en aspirant Love Kicks… vers une musique plus aérienne. Toujours aussi forte et solide dans sa performance, Kylee fait une démonstration de puissance sur l’accompagnement plus léger constitué d’un rythme basique, d’une guitare furtive et de quelques nappes de synthé. On passe du refrain fédérateur au refrain chanté à double voix (toutes les deux par Kylee) avec des montées et descentes de ton qui paraissent si faciles… Un jeu d’enfant pour la petite chanteuse.

On se pose au coin du feu de camp, on sort la guitare sèche et, sur cet unique accompagnement, Kylee nous emmène en ballade avec la douce et innocente mélancolie Empty Handed. Les autres instruments finissent par rejoindre le joli cortège. Pour chipoter, c’est toutefois sur ce genre de morceau que l’on regrettera le manque de finesse actuel de Kylee, qui reste en permanence sur un registre trop brut, pas assez sensible, là où une Miley Cirus sait moduler son chant pour glisser de la force à la douceur, à la délicatesse… et inversement. A la différence du single VACANCY, Love Kicks… a la bonne idée et surtout de le temps d’imposer un dernier titre rock, aussi excellent que la série du début. Wherever You Are Tonight est d’ailleurs peut-être le plus américain du lot dans ses sonorités. Un énième régal au refrain irréprochable se terminant par un très beau décrochage vocal, un solo de guitare qui se faisait désirer, un break quasi-silencieux avant un final parfait… Que des bons choix pour la direction artistique qui mérite autant d’éloges !



Véritable star de ce CD du haut de ses 14 ans et demi, Kylee ne se cache jamais derrière des artifices (rares et uniquement là pour des effets spéciaux) ou derrière l’orchestration : elle s’impose et domine son sujet comme peu de chanteuses savent le faire, surtout à son âge. Si les partitions des musiciens pouvaient être plus techniques, contrastées et surprenantes, si l’originalité avait pointé son nez et avec un zeste de subtilité en plus, Love Kicks… aurait tenu du prodige. Encore discrète, Kylee est déjà un petit phénomène à suivre de près. On en reparlera certainement dans quelques mois ou années. Avec l’appui de Sony aux aguets, un ou deux nouveaux partenariats avec un anime, un drama ou un film connu pourrait la propulser loin au Japon, et sa maîtrise de l’anglais lui ouvre déjà les portes d’un marché encore plus vaste !

Eric Oudelet


Sortie : 4 mars 2009
Référence : RX-027
Site officiel : www.kylee-world.com

Tracklist :
01 - S.A.U.
02 - You Get Me
03 - THAT ONE
04 - Not For You
05 - Empty Handed
06 - Wherever You Are Tonight

>> Acheter la version officielle de Love Kicks... chez YESASIA

Visuels © RX-Records

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême