Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Nami Tamaki - Result

Les fans du style "Megumi Hayashibara" seront aux anges, les autres (et ils sont beaucoup plus nombreux) fuiront ce CD comme la peste : la chanteuse pop Nami Tamaki sort son onzième single, Result. Argument de vente décisif : la first press de ce single contient un sticker Gundam Seed Destiny que tous les fans de l’anime seront fiers d’apposer sur leur cartable avant de partir à l’école…



Result n’est autre qu’un des génériques de fin du célèbre anime Mobile Suit Gundam Seed Destiny. Cette série culte au Japon, le pays des fanatiques de robots géants, a fortement contribué au décollage de la fusée Tamaki ; on se souvient en particulier de son interprétation de Believe, troisième opening de Gundam Seed. Révélée lors d’une audition Sony grâce à ses talents de danseuse, Nami Tamaki fait partie de cette catégorie de vocalistes qu’on peut qualifier de "braillardes" tout comme Megumi Hayashibara (l’interprète des génériques de Slayers et la doubleuse de Lina Inverse, l’héroïne de cette même franchise). Les trois titres du single Result mettent tous en avant l’énergie vocale brut de Nami, sans jamais mettre une once de finesse à contribution. Au premier abord, on ne cracherait pas sur ces quelques chansons pop/dance primaires, histoire de se défouler quelques minutes, mais les trois pistes de ce CD font bien pâle figure comparées à ses précédents hits : Shining Star Wasurenai kara, Heroine, Reason ou encore Fortune.



Result contentera éventuellement les amateurs peu exigeants d’électro-dance épileptique. Outre le sentiment d’avoir à faire à un clone d’un générique de Slayers, jusqu’à se demander si ce n’est pas la fameuse Hayashibara qui chante, un autre aspect de ce morceau nous dérange : une deuxième ressemblance troublante, une impression de déjà entendu… La mélodie et le rythme des couplets sont en fait directement copiés-collés de UNITE! d’Ayumi Hamasaki ! Plus globalement, Result n’est qu’une épaisse soupe de sonorités synthétiques sans saveur. La version instrumentale en piste 4 nous prouve l’étendue du carnage : une cacophonie inécoutable.

Deux autres compositions du même calibre nous attendent en face B. Making the pride s’affirme un peu moins précipitée, moins agressive pour le cerveau, mais guère plus accrocheuse que Result. On aura droit au classique pont rock avec son solo de guitare électrique, un cliché de la dance pop japonaise de la dernière décennie dont l’utilisation à outrance dans le second album de Nami Tamaki (Make Progress) nous avait bien fait sourire. On passe enfin à Stay Gold, troisième ration d’électro intergalactique made in Super Nintendo. Ça s’écoute, mais ne donne aucunement envie d’en entendre davantage…



En 2005, le deuxième album de Nami Tamaki comportait les mêmes ingrédients que ce single et avait pourtant réussi à nous emballer. Cette fois, les compositions navrantes et sans inspirations associées aux arrangements fatigants nous ont usés. Après l’horripilante reprise de Get Wild sortie le 2 novembre dernier et le single MY WAY / Sunrize sorti le 24 mars, cette nouvelle déception n’est guère encourageante en vue du prochain album. En attendant, le single suivant, Sanctuary, est prévu pour le 7 juin.

Eric Oudelet


Sortie : 3 mai 2006
Référence : SRCL-6258
Site officiel : www.tamakinami.com

Tracklist :
01 - Result
02 - Making the pride
03 - Stay Gold
04 - Result -Instrumental-

La critique de son second album, Make Progress :
www.orient-extreme.net/index.php?menu=musique&sub=critiques&article=8

Visuels © Sony Music Records (Japan)
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême