Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

SUIKA - HARVEST FOR THE STRIPES (version française)

C’est à l’initiative de Takatsuki, ancien rappeur reconverti au hip hop jazz, que s’est créée la formation japonaise SUIKA. Constituée de la poétesse Toto au chant et au slam (poésie déclamée), du rappeur ATOM, de la musicienne Yuko Takahashi principalement aux percussions, de Kaztake Takeuchi à l’elepian (marque de piano électrique) et de Takatsuki à la contrebasse et au rap, le groupe SUIKA est atypique dans sa composition ainsi que dans ses idées. L’album HARVEST FOR THE STRIPES, disponible cet été en version française grâce à Soundlicious, n’a pas été enregistré dans un studio classique, mais dans la petite librairie Flying Books, situé dans le quartier de Shibuya à Tokyo, ce qui donne une sonorité particulière aux chansons et les rend beaucoup plus vivantes et accessibles. Asseyez-vous devant un verre, détendez-vous et laissez-vous envahir par la fantaisie et le charme des chansons suaves et rythmées du groupe SUIKA.



Lorsque l’on voit la jaquette du CD à dominante orangée, où les fleurs roses et blanches symbolisent SUIKA, on sait tout de suite que l’on va découvrir un album ensoleillé, rempli d’une joie de vivre, sans prise de tête. Toutes les paroles sont traduites en français dans le livret, ce qui est un atout inestimable pour les apprécier à leur juste valeur, les textes étant très importants dans le courant hip hop. La musique de SUIKA est unique, reconnaissable notamment grâce à la contrebasse de Takatsuki, et par son petit air langoureux et relax, un peu comme un trait de caractère bien affirmé. Elle reflète tout à fait l’état d’esprit des gens qui la créent : ouverte sur le monde, accueillante, poétique et diablement efficace. Certains se lasseront peut-être de cette touche chaleureuse récurrente, d’autres l’adopteront sans hésiter et apprécieront avec béatitude toute le lyrisme de La nuit tombe sur Birdland, magnifique chanson dédiée aux âmes voyageuses, la légèreté [des] bulles ou l’étrangeté de Garam Massala. A l’écoute ce premier album de SUIKA (sorti en 2004 au Japon), on découvre avec délice toute une panoplie de chansons très diversifiées qui offrent de très belles possibilités de rêve et d’introspection.

Des personnalités qui se côtoient et se mélangent harmonieusement

SUIKA, c’est Takatsuki et d’autres artistes, et ces derniers influencent tous autant qu’ils sont l’élaboration et le style des chansons. SUIKA possède trois vocalistes et chacun exprime sa personnalité. Que ce soit dans des titres comme JETSET (qui parle plutôt du cosmos, de l’espace, que de la jet-set citadine comme on la connaît) ou bien Flying Books ~ La librairie volante ; ATOM, Toto et Takatsuki expriment à tour de rôle leurs points de vue sur le sujet. On découvre ainsi qu’ATOM aime parler de l’univers et des étoiles (Air-pocket en témoigne), que Toto est romantique (la chanson Voice est un slow magnifique sublimé par le clavier de Kaztake), quant à Takatsuki… il s’exprime sur n’importe quel sujet avec entrain et bonne humeur ! Un vrai touche à tout. De même, la musique appartient aussi bel et bien à celui qui la compose. Reprenant le style de Takatsuki et y ajoutant sa touche personnelle, c’est principalement Kaztake qui élabore la partie musicale. On découvre son penchant pour le jazz dans le très beau titre instrumental Reflected-reflexion. Yuko Takahashi apporte aux morceaux une touche exotique avec son cajon, ses percussions udu et son kalimba, notamment sur le titre Les bulles.
Toutes ces personnalités réunies ne sont pas discordantes, loin de là. Les voix de Takatsuki et ATOM se ressemblent et se complètent parfaitement. A noter que Takatsuki réussit une superbe parodie d’Elmo du Muppet Show sur Walking on the stripes. La douceur de la voix de Toto vient câliner le rap des deux hommes et se mélange bien aux sons électro de Garam Massala par exemple. Les chœurs de tout le groupe sont très joyeux et agréables à l’oreille et nous donnent même l’impression d’être en direct du Flying Books et d’assister à petit concert entre potes.



Une imagination débordante

L’univers de SUIKA est drôle et inventif. Les fans de rap et hip hop ne pourront pas être déçus par les paroles. Certain morceaux sont à prendre au troisième degré, comme Mushroom mathematics par exemple où ATOM et Takatsuki se tapent un bon délire en analysant les effets des champignons que mange Alice dans son pays des merveilles, ceux qui font grandir et rétrécir, offerts par la chenille. La musique de cette chanson est très actuelle, à connotation urbaine grâce au tempo électro. A l’inverse, BambooMoon est un morceau plutôt sérieux et sentimental inspiré du livre Taketori Monogatari ("Le conte du coupeur de bambous") qui retranscrit un conte populaire et dont une partie du texte original est repris à la fin. Les bambous sont omniprésents grâce à l’utilisation judicieuse d’un xylophone en bois pour faire le rythme. C’est aussi la seule chanson sans mélodie de fond hip hop grâce à la maîtrise parfaite des claviers par Kaztake. Mais c’est une baleine !, quant à lui, est un grand jeu de mots et de sonorités. En lisant les paroles, on se demande d’ailleurs quel est le rapport avec la baleine. Cela reste un mystère… A vous de découvrir le sens caché des autres chansons !



HARVEST FOR THE STRIPES est un album très convivial et lumineux qui traite de sujets plutôt légers. Aucune chanson sombre ici, rien que des notes de gaieté, d’exclamation, de fantaisie (avec My Chinese dragon is big head où apparaît une licorne), d’amour et d’aventure. La musique de SUIKA, pas agressive pour un sou, saute d’un thème à l’autre comme une grenouille dans une mare parsemée de nénuphars. Elle nous promène tantôt en ville, tantôt à la campagne ; tantôt dans la réalité, tantôt dans le rêve. La continuité de l’album est cependant conservée par une unité stylistique dont l’essence est la même du début à la fin. La marque de Takatsuki est unique, tout comme les teintes apportées par les membres du groupe. Un album à prescrire sans modération.

Gwenaelle Durand


Sortie française : 7 juillet 2006
Le site officiel de SUIKA : www.flying-books.com/suika
Le site officiel de Soundlicious : www.soundlicious.com

Tracklist :
01 - Prelude ~ Sunshine
02 - JETSET
03 - La nuit tombe sur Birdland
04 - Garam Massala
05 - Flying Books ~ La librairie volante
06 - Reflected-reflexion (inst.)
07 - Mercredi, Naka-meguro, 20h30
08 - Mushroom mathematics
09 - BambooMoon
10 - Intermission I
11 - AWA ~ Les bulles
12 - Intermission II ~ JUNGLE RADIO
13 - Mais c’est une baleine !
14 - Voice
15 - Air-pocket
16 - Walking on the stripes (session)
17 - My Chinese dragon is big head
18 - Overture ~ The Stripes
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême