Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Plastic Tree - namida Drop

Plastic Tree, groupe de rock nippon né dans la préfecture de Chiba dans les années 90, est le roi de la scène à Japan Expo le 8 juillet 2006, la veille de leur premier concert à Paris. Alors que l’album Chandelier déferle en ce moment sur l’archipel, retour sur le single namida Drop sorti fin mai…

Où est le pop-corn ? A l’écoute, l’éclair (trois pistes) ne se distingue pas franchement des précédents morceaux du groupe, que l’on a souvent critiqué pour son manque de renouvellement. Mais, dans la musicalité ainsi que dans la tonalité des textes, une légère modification s’est opérée, à confirmer éventuellement avec Chandelier. namida Drop ressemble au single Namae no nai hana ou à l’album Shiro kuro ni kuru, en plus placide. Exit les grincements rouillés, les sons d’ambiance, évoquant fortement la mouvance visual kei à laquelle ils semblent être encore apparentés (en quoi, on ne voit pas vraiment) : place à quelque chose de plus "mainstream", coulant, à l’énergie positive. Etrangement, on se rapproche du punk alors que les années nous en éloignent… Peut-être est-ce à mettre sur le compte d’un certain regain actuel d’intérêt pour les vieux genres musicaux ?



Quoiqu’il en soit, namida Drop (littéralement : chute de larme(s)), du haut de son pressage, fait mouche sans trop d’efforts. On peut avancer, en résumant, qu’il est composé de trois morceaux, fonctionnant en deux temps, le troisième n’étant qu’une version instrumentale du premier. Deux temps ? La chanson-titre namida Drop et la ballade power-pop rokugatsu no ame (pluie de juin) donne l’amusante impression d’incarner le début et la fin d’une histoire, sans rien au milieu mais ce n’est pas grave : cohérents dans leur style, les deux chansons fonctionnent de facto parfaitement ensemble. namida Drop agit en boost matinal très mélodique (générique de début… qui est en fait le générique de fin de la série Garasu no kantai, mais personne n’est parfait !), n’ayant de punk que la voix mal assurée mais charmeuse de Ryûtaro, le reste étant très efficace – notamment à la basse. La teneur des paroles, emplie d’amertume bercée par un mix de belles métaphores foutraques (rues de cellophane, mots qui restent à l’état de pensée, etc.), pourrait annuler l’effet constructif de la musicalité, si le morceau ne se concluait pas sur une très belle phrase : "quand bien même le monde ne pourra exister autrement que chargé de non-sens et de mensonges, je ne m’inquièterai pas, car quelque part sur cette étoile, je chanterai, et de quelque façon sur cette étoile, tu souriras".



Cut, cut ! Rokugatsu no ame, bien moins agressif, aux accords de guitare et battements plus doux, figure de son plaisant refrain un coucher de soleil sans surprise (générique de fin… de la fameuse petite histoire), mais agréable à assister. La pluie est là aussi une image à la mélancolie puissante, qui semble plaire aux rockeurs et à leurs invariables mèches évoquant des saule pleureurs. Pluie, cheveux… Axel Rose ? Le "toi" est toujours présent ; mais qu’est-ce qu’une bonne ballade folk sans adresse au "toi" ? On se laisse facilement bercer par l’idée…

namida Drop, un single de vacances ? Mélangeant populaire et alternatif par son attitude débraillée, ses deux titres héros ont le mérite de ne demander aucun effort au listener dans le move - bien qu’assez facile et répétitif dans la forme. Mais après, pour ceux qui ne se contentent pas de l’itinéraire panoramique et veulent se relancer dans la fosse, et pousser leur fan attitude jusqu’au jeu mortel du karaoké, il y a toujours la troisième piste instrumentale… Steady ?

Charlie Vasilyeva


Sortie : 10 mai 2006
Référence : UPCH-5390
Site officiel : www.plastic-tree.com

Tracklist :
01 - namida Drop
02 - rokugatsu no ame
03 - namida Drop ~Instrumental~

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême