Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

REIRA starring YUNA ITO - ENDLESS STORY

On continue sur les sorties relatives au film de NANA, avec le deuxième single promotionnel sorti une semaine après le fameux "GLAMOROUS SKY" de Mika Nakashima. Cette fois c'est YUNA ITO qui s'y colle, dans la peau de Reira, la diva du groupe TRAPNEST. Et comme dans le manga où le personnage illumine de nombreuses pages de son visage angélique sur fond de ballades –imaginaires- langoureuses, l'artiste nous livre ici un travail poignant, riche en émotions. Qui laisse espérer le meilleur pour sa carrière en devenir.

Changement de style, changement de stratégie. Autant la collaboration de Mika Nakashima a été énormément mise en avant dès le début de la promotion du film, autant la présence de Yuna Ito au générique est très longtemps restée cantonnée au statut de simple nom sur une affiche. Car les producteurs du long métrage ont souhaité jouer la carte du mystère. Yuna Ito n'a par conséquent participé à aucune conférence de presse avant le lancement officiel du film, et c'est au compte-gouttes par le biais du site officiel de l'artiste que les informations ont filtré. Ainsi placée au centre de toutes les curiosités, la chanteuse a pu faire l'expérience de la pression croissante jusqu'à sa première apparition publique. Une première expérience réussie, puisqu'à sa sortie le single "ENDLESS STORY" est entré directement en 2ème place des charts nippons derrière le single de Mika Nakashima.
Pour incarner Reira, les producteurs du film ont souhaité faire appel à une chanteuse totalement inconnue du public. Et c'est parmi les nombreuses artistes auditionnées qu'ils repèrent Yuna Ito, 21 ans, née à Hawaii d'un père japonais et d'une mère américaine. Très vite séduits par ses incroyables qualités vocales (Yuna couvre pas moins de 7 octaves !) et le fait qu'elle soit parfaitement bilingue, ils décident de lui donner sa chance, et la préparent à crever l'écran dans le plus grand secret. Le résultat, outre sa prestation d'actrice saluée de façon unanime, c'est donc ce single sur lequel l'artiste joue d'emblée la carte de l'émotion et de la performance vocale.
"ENDLESS STORY" est une ballade des plus classiques. Mais c'est un modèle du genre. Constituée en partie d'instruments synthétiques (pianos et violons principalement), la piste n'en surprend pas moins par sa grande pureté. On voit là tout le métier du duo H/L, arrangeurs de ce single qui sont des collaborateurs récurrents de nombreux artistes avex, notamment bien sûr Ayumi Hamasaki. La ligne de basse souligne de façon très réussie l'ensemble de la mélodie globalement très riche, très jolie, du genre à déclencher une salve de briquets allumés dans une foule de spectateurs. Mais ce qui attire le plus l'attention, bien évidemment, c'est l'interprétation de Yuna Ito. La voix de cette chanteuse est véritablement envoûtante et bluffe par ses facilités techniques. Les montées dans les aigus sont aériennes, légères, les passages en voix de tête presque imperceptibles. Le chant est d'une incroyable fluidité, tout en pureté et en finesse, sans excès de puissance tout en étant bien chargé d'émotion. On en vient alors à chercher un équivalent, mais la tâche est difficile : certains penseront peut-être toutefois à une autre artiste d'origine occidentale en activité sur l'archipel, à savoir Olivia Lufkin, également connue pour sa maîtrise vocale probante. La comparaison pourrait d'ailleurs ne pas s'arrêter là, puisque la ressemblance entre les deux chanteuses touche également au physique.

Sur le disque figure également une deuxième piste inédite, elle aussi rattachée au rôle de Yuna Ito dans le film NANA : "JOURNEY". Cette chanson marque clairement moins les esprits, mais n'en reste pas moins intéressante. Dans un registre plus pop/rock, elle possède un je-ne-sais-quoi de générique de fin d'anime qui lui confère un côté trop populaire quelque peu gênant. Mais passée cette première impression mitigée sur la composition, le morceau s'avère tout à fait convaincant, en particulier une fois de plus sur l'interprétation, à nouveau parfaitement maîtrisée. Même si sur le plan de l'image, on imagine déjà moins bien Yuna Ito sur un registre dynamique. Pour ce qui est de l'aspect visuel en tout cas, les choses ont été faites avec soin : à l'image de son personnage, Yuna nous montre sur le clip d' "ENDLESS STORY" un visage d'une pureté sublime, tandis que les scènes de live tirées du film s'avèrent nettement plus convaincantes que celles de "GLAMOROUS SKY", l'aspect très statique servant cette fois parfaitement le sujet en concentrant toute l'attention sur l'artiste et son univers singulier.

Yuna Ito et sa maison de disques Sony ne s'en cachent pas : tous espèrent que ce single sera le premier d'une longue série, et que la médiatisation relative au film de NANA constituera un tremplin suffisant pour propulser solidement l'artiste sur le devant de la scène. Il est encore trop tôt pour en présager, mais le fait est que la chanteuse dispose d'arguments des plus convaincants. Le plus marquant d'entre eux réside bien entendu dans les talents vocaux assez exceptionnels de Yuna, qui possède une faculté à naviguer entre les octaves dont peu d'artistes nippones (ou d'où que ce soit d'ailleurs) peuvent se prévaloir, et qui donnent à penser que de bons compositeurs pourraient en faire une utilisation absolument magistrale. Rendez-vous dans quelques mois pour suivre l'évolution de cette jeune artiste, dont on espère qu'elle refera rapidement parler d'elle… et d'elle-seule cette fois !

Kévin Petrement


Sortie le 07-09-2005 – SRCL-5957 – 1223 Yens

Tracklist :
01 - ENDLESS STORY
02 - JOURNEY
03 - ENDLESS STORY (Instrumental)
04 - JOURNEY (Instrumental)

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême