Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Sun Yan Zi - A PERFECT DAY

Elle est l’artiste la plus populaire de Singapour, la coqueluche du public Taïwanais, l’une des valeurs sûres de la scène musicale chinoise : il ne manque plus à Sun Yan Zi (également connue sous le nom de Stefanie Sun) que de réussir à Hong Kong, sur le territoire des reines de la pop cantonaise. L’énorme succès de son premier concert dans l’ancienne colonie britannique le mois dernier incite à penser que l’aventure est en bonne voie. Et la sortie simultanée de ce nouvel album de l’artiste à Taïwan et Hong Kong, avec pour cette dernière version un packaging bien rempli, devrait permettre à Yan Zi de marquer quelques nouveaux points précieux dans sa conquête de l’Asie.

Depuis son retour en 2004 après une grosse année sabbatique, avec l’album évènement Stefanie, Sun Yan Zi n’a pas chômé et a comme à son habitude accumulé les récompenses. Elle est aujourd’hui, sans conteste, la chef de file de la jeune génération des artistes qui chantent en mandarin, et la presse asiatique voit en elle la digne succession de la reine Faye Wong, rien que ça… Il faut dire qu’avec déjà 8 albums à son actif (parmi lesquels un best-of), Yan Zi est pour le moins prolifique, se donnant ainsi les armes pour asseoir sa domination. Sa personnalité simple et pétillante, son sourire communicatif, sa voix chaude et maîtrisée, ses mélodies touchantes et son sens du spectacle font d’elle un parfait exemple du type d’artiste dont le public asiatique est friand. Et tout semble indiquer que la chanteuse originaire de Singapour, qui arbore désormais une étonnante chevelure rouge vif, est loin d’avoir atteint son apogée.



Car au fil de ses disques, Yan Zi évolue ostensiblement. Stefanie l’an dernier se voulait marquer une forme de renaissance de l’artiste, une fois ses batteries rechargées à plein, et la volonté de sortir doucement mais sûrement des poncifs de la Cpop. L’album comprenait notamment une petite merveille de piste pop/rock intitulée Ben qui a laissé un souvenir marquant dans les esprits des fans : pour la première fois, Yan Zi était enregistrée, arrangée et filmée comme une popstar, et non plus avec l’image d’une jeune fille de bonne famille embarquée dans des histoires d’amour certes jolies mais pour le moins aseptisées. Wan Mei De Yi Tian / A PERFECT DAY est le 9ème opus de la chanteuse, et fait un pas de plus vers la maturité. Avec un souci visible de conquérir un public plus large et de toucher à des registres plus étendus. Actuellement disponible uniquement sur support CD (avec tout de même une édition limitée comportant un VCD de 100 images et un jeu de cartes postales), le disque sera toutefois prochainement décliné, comme tous les précédents, sous de multiples éditions : VCD ou DVD karaoke, CD+DVD et autres packagings collector sont à prévoir pour les mois qui viennent. Avis aux fans donc : un achat immédiat de l’actuelle version limitée n’est pas forcément la meilleure option !

La chanson-titre de l’album, Wan Mei De Yi Tian, est comme souvent chez Yan Zi l’un des titres qui portent la promotion du disque et se démarquent le plus sur le plan artistique. La chanson est à la limite de la ballade, de la piste pop, de la piste rock, sans être réellement classifiable dans un ou plusieurs de ces genres. Il s’agit d’un morceau inventif qui sort du lot par son côté ambient/lounge, au rythme lent mais marqué, à l’instrumentation très riche, à la construction intéressante, ponctuée de jolis passages en chorus. Une véritable invitation au voyage, légère et aérienne, qui ouvre superbement le CD. Yan Lei Cheng Shi / Tears turned into a poem, en comparaison, s’avère beaucoup plus classique dans l’inévitable registre de la ballade dominée par les pianos et instruments traditionnels. Le résultat n’innove en rien mais est plutôt joli, et n’a pas manqué d’attirer l’attention des médias chinois car les paroles du titre sont l’œuvre de Lin Xi, auteur de nombreux succès pour des artistes de premier plan parmi lesquels Faye Wong, encore elle… Toujours parmi les ballades langoureuses (redondantes dans la discographie de Yan Zi), Ying Xing Ren / Invisible Person touche par son gain progressif en intensité, matérialisé par la prise du pouvoir des violons et de quelques notes de guitare électrique sur le piano et la basse qui dominaient le début de la chanson.


Dans la série des réussites, Liu Lang Di Tu / Map of Falling Tears est sans doute l’une des perles de ce nouvel album. Il s’agit bien sûr d’une énième ballade, mais qui sort très agréablement de l’usuel piano-voix en proposant des arrangements particulièrement réussis. L’ensemble de la piste baigne dans une ambiance aqueuse nourrie par des samples synthétiques et deux lignes de guitare électrique et basse. Le mixage joue habilement sur les chorus et Yan Zi a l’occasion de montrer toute son aisance vocale avec une interprétation poignante et une superbe maîtrise des notes aigues passées tout en douceur. Autre réussite : Di Yi Tian / The First Day, qui est probablement la piste phare du disque, et pour cause. La chanson est le fruit d’une collaboration hyper-médiatisée entre Stefanie Sun et deux des groupes les plus populaires de la scène musicale taïwanaise : FIR et Mayday. Le résultat, c’est une piste pop/rock très entraînante à l’instrumentation acoustique, baignant dans une ambiance bon enfant fédératrice soulignée par les chorus masculins du chanteur de Mayday. On retrouve d’ailleurs cette même ambiance dans le clip du morceau, dans lequel l’ensemble des artistes qui ont collaboré à la chanson sont réunis.

Passons rapidement sur Honey Honey, à l’intérêt très limité dans un genre ballade pop mignonne et sans prétention, pour arriver à Xin Yuan / Heart’s Desire, une nouvelle ballade cette fois beaucoup plus ambitieuse. La piste démarre sur un piano/voix et une ligne de basse qui confèrent une immédiate atmosphère à la fois lourde et dépouillée. L’interprétation est riche en émotion, et gagne en profondeur au fil que l’accompagnement se charge en instruments, mêlant les influences rock et piano-bar. Au final, Yan Zi nous livre ici une œuvre très mature, racée, de classe internationale. Avec son petit côté folk américain, Ling Yi Zhang Lian / A Different Face est une agréable surprise qui, sans être candidate à la postérité, possède un charme singulier. On s’interrogera par contre sur la pertinence de l’avoir faite suivre directement par Meng Bu La / Dreams not left behind, un morceau de pop chinoise assez typique dont les arrangements qui simulent une prestation live, avec faux public et tout le tralala, sont un peu lourds et rendent le morceau assez insipide. L’album se clôt toutefois sur une note plus sobre (et plus habituelle) : Ming Tian Qing Tian / Tomorrow, a fair day. Cette chanson est une parfaite représentante de la catégorie des ballades intimistes, un genre dans lequel Yan Zi excelle, mais se démarque par des arrangements plus recherchés qu’à l’accoutumée qui confèrent une nouvelle fois une véritable identité au morceau. Sobre et personnelle, la piste constitue une conclusion tout à fait à propos au CD.

La sortie de ce A PERFECT DAY est bien sûr un évènement très attendu par les nombreux fans de Sun Yan Zi dans toute l’Asie et le monde entier, et ceux-ci peuvent être rassurés : ils ne seront pas déçus. Dans cet album, Stefanie Sun a su savamment équilibrer l’indispensable dose de classicisme (notamment dans les ballades) qui semble encore nécessaire pour assurer le succès d’un disque en Chine, et une autre dose d’inventivité, de recherche identitaire, de variété dans les influences, qui lui permet d’évoluer en tant qu’artiste et de toucher un public plus large. Même si l’on pourra déplorer l’absence de gros tube vraiment porteur tel que Ben sur l’album précédent, on ne peut que se réjouir en revanche de la qualité beaucoup plus homogène de ce disque, qui compte notamment une excellente piste pop/rock et plusieurs ballades marquantes dans des styles différents. A PERFECT DAY est un disque qui séduit d’une manière typiquement asiatique, à la fois pétillante et sensuelle, servi superbement par une Yan Zi dont le charme s’entend autant qu’il se voit. Pour le reste, il n’y a qu’à s’asseoir, écouter, se laisser embarquer. Un album de Yan Zi, ça se mange sans faim.


Kévin Petrement

Sortie le 07-10-2005 chez Warner Music Taiwan / HK

Tracklist :

01 - Wan Mei De Yi Tian / A Perfect Day
02 - Yan Lei Cheng Shi / Tears Turned into a Poem
03 - Yin Xing Ren / Invisible Person
04 - Liu Lang Di Tu / Map of Falling Tears
05 - Di Yi Tian / The First Day
06 - Honey Honey
07 - Xin Yuan /
Heart's Desire
08 - Ling Yi Zhang Lian / A Different Face
09 - Meng Bu La / Dreams Not Left Behind
10 - Ming Tian Qing Tian /Tomorrow a Fair Day

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême