Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Godot & Cold Fairyland : la Chine progressiste... musicalement

King Crimson, Pink Floyd, Yes… Si une chose pouvait semblait acquise, c’est que le rock progressif était un style prometteur, bien que déjà dépassé… L’un des intérêts de l’Asie, c’est son développement parallèle à celui de l’Occident. Concrètement, pour le cas qui nous intéresse, on constate un grand retard sur les techniques de jeu rock, mais une avance impressionnante en terme de mélodies et de rythmiques transcendantes (longue tradition de musique religieuse oblige). Donc, quand les occidentaux sont passés au post rock / post punk / post métal en essayant d’étoffer leurs constructions vers des atmosphères plus maîtrisées, deux groupes de Shanghai semblent opter pour la démarche inverse en partant de constructions transcendantes et y appliquant un traitement rock/métal. Godot et Cold Fairyland ont toujours su créer des constructions enivrantes alors que leur technique s’aiguise d’album en album…

Godot - Godot

Incertain comme une porte entrouverte, élevé comme un gratte-ciel apportant la fête foraine aux nuages, léger comme une fine pluie un soir d’été en terrasse… On n’aura finalement pas attendu Godot en vain. Le groupe Godot fait dans le post rock soigné avec des titres de douze minutes en moyenne, leur permettant d’installer leurs atmosphères et influences. On retrouve ainsi le long de leur album éponyme Godot des touches de free jazz, selon la motivation du batteur et les balades du médiator le long des cordes ; mais aussi des lancées plus illuminantes à coup de larsens languissants et de samples noisy ; et enfin des passages lourds où la basse et la grosse caisse aspirent tout. Cet ensemble est orchestré avec des transitions sobres voire inaudibles. L’album Godot se compose de titres touchant à la perfection, et pourtant… et pourtant… l’ensemble manque peut être d’homogénéité, chaque nouvelle piste repassant par la porte d’embarcation au lieu de poursuivre le voyage. Sampler un décollage d’avion en milieu d’album alors que les esprits étaient déjà bien cotonneux… en voilà une illustration flagrante. Bref, comme le digestif, Godot se prend avec modération, une lampé par jour, la bouteille soigneusement rangée dans le placard pour les jours suivants, par exemple entre une flasque de Sigur Ros et une caisse de Cold Fairyland.




Cold Fairyland - LIVE

D’ailleurs, la dernière bouteille de Cold Fairyland, parlons-en. Après quatre galettes alternant concepts albums empreints de musique traditionnelle chinoise (l’histoire de la mariée perdue sur Bride In Legend et le voyage de Ten Days In Magic Land) et autoproductions sur Shanghai -plus brut de décoffrage tendant vers le métal pesant et sombre (Flying Over The City et Kingdom Of Benevolent Strangers)-, Cold Fairyland revient pour un LIVE enregistré en 2005 à L’ARK de Shanghai (fan de Dir en grey, il s’agit de la salle du clip de Mr Newsman). Le meilleur de Cold Fairyland se retrouve enfin en version live et dans d’excellentes conditions d’enregistrement. Comme pouvait s’attendre quiconque ayant déjà eu la chance de sombrer à leur concert, cela donne un disque indispensable. Toutes les facettes du groupe trouvent leur place, la section rythmique happe les esprits d’entrée (Mirror Theatre, Mosul), LI Jia faisant tonner ces fûts au rythme ombrageux de la basse de SU Yong, le groupe déroulant les mélodies, pipa(1) et erhu(2) s’amusant avec un synthé psychédélique et la voie de LIN Di toujours aussi passionnée et usant d’un dialecte incompréhensible… Mosul passé, et les joueurs de dés sortant des buildings alentours calmés et envoûtés par la magie des cordes sous les doigts gothiques et arrogants à l’extrême des front lineuse, le quintet en profite pour revisiter ses compos plus classiques, rajoutant des guitares et de la rythmique (introduisant même des plages d’improvisation) au milieu des mélodies et ambiances traditionnelles de leurs concepts albums ; et inversement, superposant les mélodies d’erhu et de pipa sur les titres plus rock des autoproductions. Résultat, on s’imagine facilement dans les palais de passes de Yang Guan ou Jiayu Guan au milieu du désert du Gansu, entouré d’yeux prédateurs dansant langoureusement au son de The Blessed Place, de l’immergeant The Flood ou de Assassination… Tandis que les Paris Cat ou Glass Cutter, titres qui avaient mal vieilli, retrouvent une seconde vie grâce aux renforts de riffs saturés et d’erhu survolant. Le concert (et donc l’album) se termine par les ténébreux mais toujours aussi efficaces A Desesperate Flower In Your Hand et Waiting For Farewell parfaitement maîtrisés… et le silence se laisse entendre pendant dix bonnes minutes avant que les esprits ne reviennent…



Autant Godot reste difficilement accessible par chez nous, autant Cold Fairyland passe annuellement en Europe, notamment en Hollande (allez savoir pourquoi…). On espère son hypothétique présence lors d’un futur festival français... En attendant, découvrez Cold Fairyland via le site anglais qui propose diverses vidéos et extraits audio.

Guillaume Maximin


Site officiel de Godot : inexistant
Sortie du CD Godot : juillet 2005
Tracklist Godot : six pistes sans titres

Site officiel de Cold Fairyland : www.miyadudu.com
Sortie du LIVE de Cold Fairyland : été 2006
Tracklist LIVE de Cold Fairyland :
01 - Mirror Theater
02 - Dead Children In Newspapers
03 - Mosul
04 - Puzzle
05 - The Blessed Place
06 - The Flood
07 - Assassination
08 - Paris Cat
09 - Class cutter
10 - A Seed On The Ground
11 - A Desperate Flower in Your Hand
12 - Waiting For Farewell

Notes :
(1) Le pipa est un instrument de musique traditionnel chinois, à corde pincées, à la manière d'un luth.
(2) L'ehru est une sorte de violon chinois.

V
isuels © Godot & Cold Fairyland
Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême